Autres journaux :


mardi 7 avril 2015 à 05:10

Grèves et manifestations : pour une alternative à l’austérité

Jeudi 9 avril 2015



« Face à la situation sociale vécue par les salarié-es du privé et du public, les privés d’emploi et les retraité-es de notre pays, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires ont décidé de faire du 9 avril une journée interprofessionnelle de mobilisation massive.

 

Le Parti communiste français et toutes les composantes du Front de gauche soutiennent cette mobilisation et appellent à y participer.

 

La stratégie de l’austérité, démarche choisie par le gouvernement comme par les instances de l’Union Européenne, est source de déflation et d’inégalités. Elle repose sur la conviction que l’austérité salariale relance la production alors qu’elle ne relance que les profits ; que l’austérité budgétaire permet de résorber la dette, ce qui est faux. La dette publique cumulée de la France atteint 95% du PIB fin 2014 contre 92,3% en 2013.

 

 

Cette stratégie est inefficace car l’austérité salariale et budgétaire pénalise les ménages, les PME et les collectivités locales (en témoigne le recul de 4,5 milliards d’euros de l’investissement public en 2014), et donc les sources d’activités et de consommation.

 

 

Alors que la politique monétaire de la BCE favorise principalement les banques et les circuits financiers. (et favorise de nouvelles bulles spéculatives) Leurs effets ne peuvent donc pas se compenser.

 

 

Voilà pourquoi s’émanciper de l’austérité est à la fois une exigence revendicative d’aujourd’hui et un changement de cap nécessaire pour une issue à la crise.

 

 

Les communistes et tout le Front de gauche appellent toutes les forces citoyennes, politiques et sociales disponibles à la construction d’un mouvement de gauche alternatif ample et populaire, à vocation majoritaire pour ouvrir à nouveau l’espoir. »

 

 

 

 

pcf logo

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Grèves et manifestations : pour une alternative à l’austérité”

  1. canalou dit :

    le francois à menti à tout le monde
    et ce n’est pas en manifestant qu’il va changer sa politique
    il faute le mettre dehors
    nous somme revenu au temps des rois et des manants
    et c’est lui le roi