Autres journaux :


samedi 22 octobre 2016 à 10:02

Visite de Messieurs JB. LEVY (PDG EDF) et B. FONTANA (CEO AREVA NP) sur les sites de Saône et Loire (Social)

La CFDT AREVA NP les interpelle…



« Aujourd’hui, vendredi 21 octobre 2016, M. LEVY, PDG d’EDF, est venu visiter les usines du pôle équipement de Saône et Loire. La CFDT Areva a profité de cette occasion pour lui exposer et l’interpeller sur les inquiétudes et les incertitudes liées à l’avenir de notre activité. La délégation, composée du coordinateur AREVA CFDT, du délégué syndical central CFDT et des délégués syndicaux CFDT des différents sites, ont posé les questions relatives à ces problématiques.

 

La CFDT : Confirmez-vous que vous qu’EDF déposera une offre engageante avant le 22 novembre 2016 concernant le rachat d’AREVA NP ? Quelle en sera la valorisation ?

 

Confirmez-vous que cette offre concerne l’intégralité des 13 établissements d’AREVA NP ?

 

Quelles sont les clauses suspensives liées à cette offre ? Comment évaluez-vous les conséquences sociales et industrielles si ces clauses sont activées ?

 

Réponse : M. LEVY confirme qu’une offre engageante sera bien déposée avant le 22 novembre prochain, elle permettra de figer les modalités de la transaction. La valorisation est validée à 2,5 milliards d’euros et inclut les 13 établissements d’Areva NP. Il précise à nouveau qu’il n’est pas envisagé de vente à la découpe du New NP à l’issue de ce rachat.

 

Des clauses suspensives relatives aux accords des autorités de la concurrence (commission de Bruxelles) sont applicables mais également des clauses liées à la validation de la cuve FA3 par l’ASN et aux problèmes qualité de la forge continuent de conditionner la future cession. Il n’exclut pas que ces clauses pourraient être activées et qu’en effet cela remettrait la cession en question…

 

A plusieurs reprises M. LEVY a précisé qu’il ne serait en aucun cas notre « patron » mais bien notre actionnaire principal. Il défend un cap et une stratégie pour EDF et il l’exécutera !

 

La CFDT : Dans le cadre de la création de « NEW NP » un pacte social et à refonder car nécessaire à l’unité et à l’adhésion des salariés à ce nouveau projet. Quand ces négociations démarreront elles ?

 

Réponse : M. LEVY considère que ce sujet ne fait pas partie de son périmètre d’action et a renvoyé la question à M. FONTANA. La CFDT interpelle donc M. FONTANA pour enfin obtenir une réponse à cette question !

 

La CFDT : La CFDT se félicite de la signature du contrat HPc pour lequel elle a toujours milité considérant qu’il en allait de la survie de filière nucléaire française. Dans la continuité, la CFDT demande que la plus grande partie des composants soit fabriquée dans nos usines afin d’assurer le maintien des compétences et la pérennité de nos établissements de Saône et Loire. Pour cela l’adaptation du planning des fabrications des générateurs de vapeur 1300Mw est nécessaire. Cette adaptation est-elle envisagée ? Quand l’annoncerez-vous ?

 

Réponse : M. LEVY indique, que dans le cadre d’HPc, EDF a signé un contrat avec Areva pour une prestation et que c’est bien du ressort d’Areva de décider du schéma industriel. EDF est prête à regarder la possibilité d’un scénario de lissage des plannings de fabrication des GV 1300Mw tout en mesurant les avantages et les risques associés. Il insiste sur la nécessité de remonter le niveau de confiance d’Areva NP envers EDF.

 

M. FONTANA précise qu’une analyse est en cours pour évaluer les enjeux qualité, compétences, moyens, capacités des établissements pour décider du schéma final. L’objectif est de faire fonctionner la filière française tout en restant raisonnable vis-à-vis des conditions du contrat.

 

La CFDT : AREVA Creusot Forge subit une crise sans précédent. Des investissements qu’ils soient humains et outils de production sont vitaux pour que Creusot forge retrouve sa place de numéro 1 mondial dans la fabrication des forgés et de l’usinage des pièces de grande dimension. EDF et AREVA s’engagent ils à faire ces investissements ?

 

Réponse : M. LEVY précise qu’EDF n’intervient pas dans les choix d’investissement des établissements d’Areva NP mais indique qu’il est indispensable pour la forge de retrouver un haut niveau d’excellence et de compétitivité. Il insiste également sur l’importance de résoudre les problèmes qualité car ils sont très impactant pour l’électricien qu’il représente.

 

M. FONTANA rappelle que près de 8 millions € d’investissements sont prévus à la forge et ce sans attendre le closing avec EDF. Il attend les retours de la prochaine revue technique qui s’attachera à vérifier que les leçons ont été tirées et ainsi permettra de garantir la qualité des futurs forgés.

 

Retrouver la confiance des clients sera l’étape d’après.

 

Enfin M. LAMARRE, directeur adjoint de la production nucléaire d’EDF, a conclu par la phrase suivante : « Ce qui est vécu actuellement est compliqué pour tout le monde mais salutaire pour la filière nucléaire en général. Il faut purger le passé et pour cela il compte sur tous les salariés, Areva et EDF.

 

Si ce n’est pas fait oui la forge ne forgera pas. »

 

La CFDT : L’ouverture des contrats de maintenance à la concurrence, notamment Westinghouse, nous inquiète. Elle a pour conséquence une baisse d’activité pour les équipes de la base installée ainsi qu’une perte de vision sur la charge à venir. EDF privilégiera t’elle sa future filiale « New NP » pour l’attribution de ces contrats ? La CFDT milite pour cette préférence.

 

Réponse : M. LEVY a indiqué sa volonté de ne pas systématiquement privilégier Areva NP dans ses choix d’attribution de contrat. Son affichage en tant qu’actionnaire et non patron d’Areva NP renforce cette position. La CFDT lui a fait savoir que nous attendions un peu plus de sa part, pour rappel le 3 juin 2015, l’Elysée l’a désigné comme étant le Chef de file de la filière nucléaire française !

 

En conclusion la CFDT considère que les incertitudes liées au processus de rachat d’Areva NP par EDF ne sont toujours pas levées. Les conséquences d’un échec de cette transaction pourraient être fatales pour notre activité. M. LEVY a voulu nous assurer de la volonté d’EDF de vouloir résoudre les problèmes qualité que traverse le pôle équipement mais qu’en tout état de cause il ne considérait qu’un lien capitalistique entre EDF et New NP. Ainsi il précise que les décisions sociales, stratégiques et industrielles n’appartiennent qu’à la Direction d’Areva NP.

 

La CFDT reste vigilante à toutes les évolutions relatives à ce dossier et continuera de vous tenir informé. »

 

 

areva-22-10-16

 

 

Photos CFDT :  Mr LEVY +  rencontre avec le Secrétaire d’Etat à l’Industrie Mr Sirugue et les politiques de Saône et Loire.

 

 

 

 

areva-22-10-161

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer