Autres journaux :


mercredi 8 février 2017 à 18:17

Union des Syndicats CGT Santé et Action Sociale de Saône et Loire (Social)

Les raisons d'une nouvelle journée d'action...



Un texte et des photos que nous venons de recevoir concernant une action récente à Chalon-sur-Saône.

 

A noter que l’USD 71 était rejointe dans son action ce jour là par d’autres structures de la CGT et le Codef.

 

L’Union des Syndicats CGT Santé et Action Sociale de Saône et Loire a appelé tous les personnels de la Santé et de l’Action Sociale à se mettre en grève aujourd’hui pour se faire entendre une nouvelle fois.

 

La journée nationale d’action du 8 novembre dernier à l’initiative de la CGT et de FO notamment, rejoints par les coordinations infirmières, a été un grand succès, largement relayé par les médias. La CGT rappelle qu’un hôpital, un EHPAD ne se résument pas aux infirmiers!

 

 

La CGT Santé et Action Sociale de Saône et Loire trouve tardive la date de la prochaine mobilisation nationale en mars, c’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui, plus motivés que jamais, malgré le froid, la pluie.

 

L’épidémie de grippe récente révèle une nouvelle fois les carences d’un système de santé étranglé par les coupes budgétaires et inadapté aux besoins d’une population vieillissante.

 

Notre système est tellement dégradé qu’il n’est plus capable de répondre à une banale épidémie de grippe en 2017 !!! Il n’y a plus assez de médecins généralistes, plus assez de lits d’hôpitaux, pas assez de lits de SSR. La ministre dit pourtant que ces derniers sont en nombre suffisant. Elle se moque de qui!100 000 lits ont été fermés ces 25 dernières années. Ces lits nous manquent aujourd’hui.

 

 

Même si on peut se réjouir de l’ouverture d’EHPAD dans le département, le personnel de ces établissements reste insuffisant. Alors, forcément, quand une personne âgée a un problème, on est obligé de l’envoyer aux urgences. A titre d’exemple le ratio soignant/soigné en Allemagne est deux fois plus élevé.

 

 

Sous la pression, un grand nombre d’hôpitaux ont déprogrammé des hospitalisations prévues. Cela a forcément des conséquences sur la santé des patients. Au CH Chalon, la semaine dernière, de nouvelles hospitalisations ont été annulées à cause de l’engorgement de brancards aux Urgences. On est dans une situation inacceptable pour un pays riche qui se targuait, il y a une quinzaine d’années, d’avoir le meilleur système de santé au monde.

 

Il faut que l’argent qui existe dans ce pays soit réaffecté dans les services publics, et notamment à l’hôpital. C’est assez des cadeaux faits aux entreprises via le CICE par exemple.

 

 

Les hospitaliers n’en peuvent plus et n’acceptent plus de subir les conséquences des politiques d’austérité qui se traduisent dans nos établissements par la suppression des ASH avec externalisation du ménage, le non remplacement des départs en retraite, la baisse de la capacité des services, la précarisation des emplois, la perte de sens de notre travail.

 

 

La CGT continue de revendiquer

 

 

l’abrogation de la loi Bachelot et de la loi Santé.

 

 

l’abandon de l’offre de soins de territoire et des restructurations. Nous voulons une offre de soins de qualité, de proximité et pérenne pour l’ensemble des structures sanitaires, sociales et médico sociales.

 

 

l’arrêt immédiat des fermetures de lits et des suppressions de postes,

 

 

l’amélioration des conditions de travail avec le respect de la vie privé et des repos des agents, la déprécarisation des emplois.

 

 

Nous appelons la population à combattre avec nous :

 

 

la politique d’austérité imposée par les lois de financement de la sécurité sociale

 

 

la destruction progressive du système de santé publique

 

 

la réduction de l’offre de soins à travers les groupements hospitaliers

 

 

la réduction des moyens donnés aux établissements sanitaires, sociaux et médico sociaux

 

 

Parce que ces pressions budgétaires ont déjà un impact sur notre santé »

 

 

 

cgt 07 02 17

 

 

cgt 07 02 171

 

 

cgt 07 02 172

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer