Autres journaux :



mercredi 8 mars 2017 à 18:36

Journée nationale d’action dans les hôpitaux (Social)

Mobilisation, aussi à Mâcon ! Des salariés de Jean Bouveri y particpeient !



Une nouvelle journée d’action a eut lieu dans des hôpitaux et, notammet à Mâconmais des montcelliens y participaient comme vous allez le constater sur les photos cio-dessous !

 

Voic la déclaration qui  été  lue lors de la manifestation :

 

 

« Les syndicats du secteur de la Santé et de l’Action Sociale sont inscrits dans un processus de mobilisation depuis plusieurs mois en intersyndicale CGT/FO/SUD. Ils sont rejoints aujourd’hui par les Fédérations de la Fonction Publique et des Organismes Sociaux.

Dans les suites de la journée de grève du 8 novembre 2016 où la mobilisation des agents et des salariés a été importante, l’action reste le seul moyen aujourd’hui pour pouvoir exprimer la souffrance, l’exaspération et porter les revendications des personnels des établissements de Santé et d’Action Sociale auprès de ce gouvernement.

La dynamique a été amplifiée et la CGT à l’offensive veut peser dans le débat politique, notamment en cette période préélectorale.

 

 

La loi de Financement de la Sécurité Sociale publiée le 24 décembre 2016, la mise en œuvre des Groupements Hospitaliers de Territoires, issus de la Loi de Modernisation de notre système de santé, ne font qu’aggraver les conséquences de l’austérité budgétaire imposée au secteur de la Santé et de l’Action Sociale. Il nous faut anticiper les prochaines attaques sur des domaines qui touchent tous les citoyens : la santé, les services publics et la protection sociale.

 

 

Nous sommes aujourd’hui dans la rue parce que nous en avons marre de:

 

 

de ne plus pouvoir bien faire notre travail

de voir des malades sur des brancards faute de place disponible

d’être constamment en sous effectifs

de ne plus pouvoir organiser notre vie personnelle et professionnelle,

de ne plus pouvoir bénéficier de trois semaines consécutives de vacances l’été

de compter l’argent pour boucler la fin du mois

 

 

Au quotidien les personnels ne sont plus en capacité de répondre convenablement à la demande, quand survient un phénomène épidémique comme la grippe, la bronchiolite. Le système explose, conséquence des milliers de fermetures de lits décidées ces dernières années par les gouvernements successifs

 

 

Dans les établissements du département de Saône et Loire, nous subissons les conséquences de ces politiques de santé, qui à force de détruire l’offre de soins des territoires ne permettent plus une prise en charge de qualité de la population : suppressions de personnels, conditions de travail déplorables entraînant arrêts de travail, burn-out et aggravant les difficultés du travail au quotidien…

La pression insupportable qui pèse sur le personnel entraîne actuellement une augmentation, jamais vue, de cas d’usure professionnelle ou de suicides chez les personnels de la Santé et du Social.

 

 

La chirurgie en ambulatoire (sans hospitalisation de nuit) et les sorties précoces sont maintenant imposées, non pas dans l’intérêt du patient mais dans l’intérêt financier des hôpitaux !!!

La destruction progressive du système de santé publique ouvre grand la voie à sa privatisation. Conséquence, la santé, deviendra de plus en plus coûteuse, de moins en moins accessible à l’ensemble de la population.

Dans les EHPAD, les restrictions budgétaires et le manque de personnel sont responsables de la maltraitance « institutionnelle » qui fait trop régulièrement la une de la presse.

 

 

Parce qu’il y a urgence à renforcer un processus de résistance pour bloquer la poursuite de cette politique d’austérité imposée aux hôpitaux ainsi qu’à l’ensemble des structures sanitaires, sociales et médico-sociales participant au service public, parce qu’il y a urgence à alerter la population, nous invitons toutes celles et ceux qui se sentent concernés à venir témoigner leur solidarité aux personnels qui aujourd’hui sont exaspérés et à bout de souffle.

 

 

Les personnels aujourd’hui n’acceptent plus d’être dans l’impossibilité de répondre aux demandes de soins et d’accueil, pourtant légitime, d’une population elle-même de plus en plus précarisée, maltraitée par les mesures d’austérité d’une politique d’abandon du service public républicain. Tout cela remet en cause l’égalité d’accès aux soins sur l’ensemble du territoire avec un éloignement des lieux de soins, l’engorgement des services, la baisse de la qualité de la prise en charge, les délais de plus en plus longs.

 

 

Cette situation ne pourra que s’aggraver avec la fusion des 850 hôpitaux dans 150 Groupements Hospitaliers de Territoire imposée par la Ministre de la Santé Marisol TOURAINE.

En Saône et Loire, 2 GHT (Groupements Hospitaliers de Territoires) ont été mis en place :

GHT Nord Saône et Loire avec le CH de Chalon comme site pivot

GHT Sud Saône et Loire avec le CH de Macon comme site pivot

 

 

La CGT revendique :

→ L’abrogation des lois HPST (Bachelot), Santé (Touraine), Travail (El Kohmri)

→ L’arrêt de la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire

→ Une revalorisation significative du point d’indice

→ L’arrêt des fermetures de lits, de services et d’établissements

→ L’abandon de toutes les mesures d’économies qui asphyxient les établissements

→ Un vrai financement de la Protection Sociale et des retraites assises sur les cotisations salariales et patronales

→ L’arrêt de la marchandisation de la Santé et de l’Action Sociale

 

 

Notre travail crée des richesses. Le cout du capital détruit nos emplois, nos salaires, notre Sécurité Sociale

 

 

Nous voulons des services publics solides, accessibles à tous qui sont les garants de l’égalité et de la cohésion sociale.

 

 

L’Hôpital n’est pas une entreprise, la santé n’est pas une marchandise.

 

 

 

mac 08 03 172

 

 

 

mac 08 03 17

 

 

 

mac 08 03 171

 

 

 

 

mac 08 03 173

 

 

 

mac 08 03 174

 

 

 

mac 08 03 175

 

 

 

mac 08 03 176



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer