Autres journaux :



vendredi 22 septembre 2017 à 11:27

‘’L’hébergement des personnes âgées est un problème de société ‘’

Selon l’UTR CFDT 71



On nous prie d’insérer :

 

« Une mission parlementaire qui enfonce une porte ouverte !!

 

Les Retraités CFDT de Saône et Loire sont heureux de constater que les députés s’alarment (enfin) des conditions de vie et de travail dans les maisons de retraite. Il y a déjà longtemps que nous avions tiré le signal d’alarme. Alertés par des familles dénonçant les conditions de vie de leurs proches résidant dans ces établissements, nous avons réalisé une enquête locale en 2015. Au vu des résultats, (identiques à ceux de la mission ci-dessous) nous avons interpellé les députés, les sénateurs, le conseil départemental. sans grand succès il faut bien le dire !

 

Suite à une action des personnels d’un EHPAD jurassien, la députée Monique Iborra a été chargée d’une mission d’information concernant les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour les Personnes Agées Dépendantes) par le gouvernement.

 

Le constat est sans appel, dans sa conférence de presse du 13 septembre elle dresse un sombre état des lieux de ces établissements accueillant des personnes âgées :

 

« Structures en souffrance » (Manque d’effectifs et manque de moyens financiers)

 

« Problème de société » (Vieillissement de la population et aggravation de la dépendance)

 

« EHPAD en sous-effectif partout » 

 

« Maltraitance institutionnelle » (Mauvaises conditions de travail qui entraînent une maltraitance involontaire)

 

Les formules ne manquent pas et les établissements de Saône et Loire n’y échappent pas !

 

Les retraités CFDT 71 constatent que les conclusions, qu’elles viennent des résidents ou des personnels sont les mêmes. IL EST URGENT D’AGIR. Suite au travail de Mme Iborra, une mission devrait être ouverte qui aboutirait sur une éventuelle proposition de loi à l’automne 2018. Ce délai n’est pas acceptable, une députée souligne qu’il s’agit d’une ‘’Urgence sanitaire’’.

 

Nous rappelons que le premier volet de la loi ASV concernant le maintien à domicile a été mis en place en 2016 après 10 ans de gestation et il est financé par la CASA (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie) prélevée uniquement sur les pensions de retraite et d’invalidité. Le deuxième volet de cette loi concernant les EPHAD n’a jamais été financé. Ce budget devrait relever de la solidarité nationale

 

Nous avons pris rendez-vous pris avec les députés du département, nous espérons cette fois être entendus et avoir des réponses rapides. Nous ne pouvons plus tolérer que les personnes âgées soient traitées de cette façon. La CFDT Retraités de Saône et Loire se tient à la disposition des résidents et de leurs familles pour toutes actions qui seraient nécessaires pour obtenir des résultats améliorant la vie des résidents et les conditions de travail du personnel. N’hésitez pas à nous contacter. »

 

 

La commission santé de l’UTR CFDT 71

 

 

logo retraites CFDT 19 01 16

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer