Autres journaux :



mercredi 11 octobre 2017 à 17:09

Intermarché de Paray-le-Monial

Les mousquetaires distribuent des pétitions



Ce mardi 10 octobre, les salariés de l’Intermarché de Paray-le-Monial (71) accompagnés d’une logistique syndicale et de leur avocat Maître Ralph Blindauer, ont manifesté sur leur parking pour protester contre la fermeture de leur magasin. Ils refusent d’accepter un congé de reclassement très standardisé par le groupe et veulent sauver leurs emplois. La mobilisation générale des salariés sur cette journée démontre qu’ils ne plieront pas sous le joug d’un groupe qui se met en avant avec la fierté d’être « proche de leurs clients » mais qui semble bien « loin de ses salariés ».

 

 

 

Contrairement à beaucoup de magasins en France qui ont fermés dans l’anonymat et le silence le plus total, ces salariés font entendre de la voix et ils ont récolté plus de 200 signatures sur une pétition en seulement 1h30 d’action devant leur magasin. Les commerçants aux alentours ont soutenu le mouvement et vont mettre à disposition la pétition à leurs caisses et comptoirs.
La CFDT des services soutien ces salariés depuis l’annonce de la fermeture du magasin et a nommé un conseillé, Pierre-Gaël Laveder, pour prêter assistance aux délégués du personnel dans les réunions et l’analyse des documents que le groupe doit fournir pour justifier ce plan de licenciement collectif.

 

 

Etant donné les moyens colossaux de ce géant de la distribution, il n’est pas concevable de voir des travailleurs aller pointer chez Pôle emploi sous prétexte que le groupe refuse d’admettre ses erreurs stratégiques passées qui ont menées à cette situation et de trouver une solution alternative. Aucune communication n’est faite de la part du groupe ITM alimentaire Centre Est à ce sujet mais la porte de la négociation reste grande ouverte du côté de la CFDT des services. La proposition de Jean-Marc Nesme (Maire de la commune) d’organiser une table ronde pour créer du dialogue social entre les représentants des salariés, les acteurs des collectivités locales et des dirigeants du groupement, semble n’intéresser personne chez les mousquetaires également. Le dialogue social serait-il un gros mot par les temps qui courent ?

 

 

La procédure de consultation des délégués du personnel débutera ce jeudi 12 octobre. Cette réunion 1 annoncera-t-elle la couleur des semaines à venir ? Un conflit social est-il à craindre, ou est-ce que comme le suggère tous les soutiens des salariés, peut-on en discuter gentiment tous ensemble autour d’une table et trouver une issue gagnante-gagnante ?

 

La balle est dans le camp de la direction.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/paray-monial-salaries-intermarche-maintiennent-pression-1344399.html

 

 

 

Pierre Gael Laveder
Représentant Syndical CFDT

 

 

 

 

Laveder 04 10 17

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer