Autres journaux :



mercredi 20 décembre 2017 à 05:18

Conseil d’Administration de l’ANGDM

Le Gouvernement provoque l’indignation des représentants des Mineurs.



 

On nous prie d’insérer :

 

 

 

 

 

« La réunion du Conseil d’Administration de l’ANGDM du 7 décembre 2017 semblait encore, dans le domaine des prévisions budgétaires pour 2018 en matière d’action sanitaire et sociale, conforme aux recommandations budgétaires imposées à tous les organismes et institutions sous Tutelle de l’Etat. A savoir, – 5 % par rapport au budget prévisionnel de l’année précédente.

 

 

Il n’en a malheureusement pas été ainsi cette année.

 

 

En effet, 48 heures avant la tenue du conseil d’administration de l’ANGDM, un budget rectificatif a été imposé à l’agence par la Direction de la Sécurité Sociale (DSS), multipliant par 2 l’effort budgétaire pour 2018, soit – 10 %. C’est toute simplement la double peine pour les mineurs.

 

 

 

Cette enveloppe budgétaire est, rappelons-le, principalement dédiée aux actions d’amélioration du maintien à domicile des affiliés, logés ou non par l’agence, les plus âgés et aux revenus les plus modestes, ainsi qu’aux actions de détection des situations de fragilité ou d’isolement.

 

 

Une ignominie orchestrée, semble-t-il, par la DSS car l’exécutif et les élus régionaux de la majorité présidentielle interpellés nient toute responsabilité dans la sentence.

 

 

 

Cette décision unilatérale et non négociable a poussé les représentants des affiliés à claquer la porte de la réunion.

 

 

 

Les élus de la majorité présidentielle seront, sans nul doute, amenés à s’expliquer sur cette félonie à l’encontre des mineurs dont la moyenne d’âge est, il faut le rappeler, proche de 80 ans. »

 

 

 

Pour les Fédérations de Mineurs
CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC

 

 

 

ANGDM 04 05 16

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer