Autres journaux :


jeudi 29 octobre 2015 à 07:24

La tête et les jambes de Jean Blancheteau

Mutuelle GRM investit dans les partenariats d’avenir



 

 

« Fédérer les énergies locales pour conserver l’élite de nos jeunes sportifs »

Jean Pierre Emorine, Directeur Général, de la Mutuelle GRM préside la séance de signature du contrat de partenariat entre sa mutuelle et Jean Blancheteau.

 

 

Avant de traiter du contrat traitons du signataire. Jean Pierre Emorine tout le monde le connaît, on ne le présente plus, nous viendrons plus loin sur ses actions.

 

Par contre Jean Blancheteau, sauf pour les spécialistes, c’est nécessaire d’en dresser un portrait. D’abord c’est un battant, un tenace, un pugnace, un courageux. Ce n’est pas simplement en lui serrant la main que l’on a compris cela. C’est son entraineur de toujours, Lionel Pernette, qui le dit.

 

Pour faire simple, nous dit-il, « à Gourdon je voyais ce gamin de 3 ans et demi courir sans cesse, j’ai demandé à mon épouse, qui l’avait en classe, qui s’était tant il m’étonnait. Sept ans plus tard j’ai vu arriver un gamin de 10 ans qui m’a dit ‘je ne fais que 3ème ou 4ème en course, je veux me mettre à la marche et être premier » c’était lui. Dès la première compétition il a pulvérisé les temps connus pour sa tranche d’âge. Maintenant il a été 2ème de la coupe d’Europe junior à Murcie en Espagne, 4ème aux championnats d’Europe du 10 000m en Suède, 17ème sur 45 à la coupe du monde (du monde, c’est énorme) junior en Chine, 14ème aux championnats du monde (du monde, c’est toujours énorme) junior 2014 à Eugene aux USA. Depuis 3 ans il n’a jamais été battu par un athlète français. Il a une volonté énorme. Moi j’ai fait les fondations, les deux premiers rangs de moellons, aux autres de faire le reste »

 

 

Pascal Chirat, le manager de la marche à la FFA, a dit de Jean Blancheteau « Ce qui nous a surtout plus c’est la qualité de son mental. »

 

 

 

Jean Blancheteau s’est initié à la marche chez les benjamins, dans son club de l’Athlé Bourgogne Sud sous la houlette de Lionel Pernette, depuis l’an dernier c’est Eddy Riva qui l’a pris en charge dans le premier pôle de marche à Nancy.

(Eddy Riva c’est 21 sélections en équipe de France, Vice-champion du monde par équipe sur 50 km marche, 11ème aux Championnats du monde d’athlétisme 50 km marche en 2002, 21ème aux Jeux olympiques 50 km marche en 2004, 11ème à la Coupe d’Europe 50 km marche, 13ème aux Championnats du monde d’athlétisme 50 km marche en 2007)

Jean Blancheteau c’est un bac S obtenu avec mention Très Bien, un engagement en prépa sur 3 ans à Nancy à l’école d’Ingénieur. La volonté de passer la licence olympique. Il est conscient que cela va être dur, très dur de mener les deux, car il va passer en catégorie Espoir et s’entrainer au moins 9 fois par semaine.

 

 

Là encore Lionel Pernette a son idée tout simplement : « il a battu le record de l’heure de marche junior en parcourant 14,508 km alors que l’ancien record tenait depuis 38 ans à 13,711 km. Et pour 6 petits mètres il a échoué à battre le record de la catégorie Espoir, lui un junior »

 

 

Jean Pierre Emorine explique que les valeurs de la Mutuelle GRM sont très proches de celles de Jean Blancheteau en ce qui concerne la santé, le sport. C’est le rôle des entreprises locales de soutenir les clubs sportifs. Il s’agit là d’œuvrer à la prise en charge de la jeunesse, au mieux vivre ensemble. C’est pour cela que la Mutuelle GRM a décidé de passer un partenariat avec Jean Blancheteau afin qu’il reste à l’Athlé Bourgogne Sud au lieu de partir au club de Nice et surtout qu’il puisse atteindre l’élite de la marche tout en réussissant ses études.

 

Mais Jean Pierre Emorine est un homme de convictions et depuis des années il attire l’attention des responsables sur les difficultés des clubs du fait de leur multiplicité, du rationnement des fonds publics, des complications dues au manque de dirigeants, de bénévoles, de structures. Il est pour le regroupement des clubs, pour la mise en place de synergies entre entreprises pour financer des projets sportifs. Car il faut maintenant penser en termes de projets, de parcours et non plus d’actions individuelles ou de clubs disséminés.

 

« Fédérer les énergies locales pour conserver l’élite de nos jeunes sportifs »

 

A rappeler que la Mutuelle GRM sponsorise le FCMB et que le prochain partenariat sera réalisé avec le Foot Féminin de Blanzy.

 

 

Mme Jarrot, retenue ailleurs par un dossier très prégnant et important dont nous vous avons entretenus a pu se libérer pour participer à cette sympathique séance de signatures. Marie Noëlle Laforest représentait la ville en attendant Mme le Maire.

http://montceau-news.com/saone_et_loire/281025-tres-bientot-a-montceau-les-mines.html

 

Elle félicite le jeune sportif, elle lui souhaite de la réussite dans tout ce qu’il entreprendra, son seul regret c’est que bien qu’il soit licencié à Montceau il habite à Gourdon. Elle plaisante sur le sujet. Elle fait sienne l’idée de fédérer les énergies locales. Elle participe ensuite à la joie de l’assemblée pour fêter le jeune athlète et la signature du contrat de partenariat.

 

Souhaitons une longue et durable marche vers le succès à Jean Blancheteau.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

grm 2910152

 

 

 

grm 2910153

 

 

grm 2910155

 

grm 2910154

 

 

grm 2910156

 

 

grm 2910157

 

 

grm 2910159

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “La tête et les jambes de Jean Blancheteau”

  1. montcellienbis dit :

    Jean Pierre , la GRM ne peut être partout , mais il existe un sport qui meure sans bruit à Montceau c’est le RUGBY,penses à lui …merci
    un ancien de l’EABM
    j.c.rey