Autres journaux :


dimanche 3 juillet 2016 à 05:04

27 ème victoire d’étape pour Mark Cavendish !

Hier : 1ère étape : Mont-Saint-Michel – Utah Beach.



Cette première étape fut celle que l’on attendait : dans la plus pure des traditions : le peloton a laissé partir une échappée de 5 coureurs dès le kilomètre 40. Les équipes de sprinteurs ont géré l’avance des fuyards jusqu’à une soixantaine de kilomètres de l’arrivée. Le vent avait créé comme prévu quelques cassures à l’arrière du peloton.

 

C’est à ce moment que s’est produit l’événement de cette première journée : la chute, sur un îlot directionnel, d’un des favoris de cette 103° édition du Tour de France, Alberto Contador. Le maillot déchiré, il reviendra assez rapidement dans le peloton, grâce à ses coéquipiers mais cet incident pourrait avoir des conséquences dans les prochains jours.

 

Lors du seul sprint intermédiaire, le ton avait été donné : Greipel avait coiffé Kittel et Coquard. On pensait tenir là le trio pour la victoire à Utah Beach.
Le peloton laissa devant deux des coureurs de l’échappée initiale (Delaplace et Howes)

 

 

 

velo 0307162

 

 

Cavendish, profil de la seconde étape.

 

 

Puis tout s’emballa pour le sprint final.

De façon toujours aussi classique pour une étape de début de Tour, une impressionnante chute coupa le peloton en deux à quelques centaines de mètres de l’arrivée et pour la 27 ème fois de puis de début de sa carrière, l’Anglais Mark Cavendish (Dimension Data) fut le plus rapide devant les meilleurs sprinters mondiaux du moment : Kittel, Sagan, Greipel, Theuns, Laporte, Coquard, Kristoff, etc… Il endosse du même coup et pour la première fois, le maillot jaune de leader.

 

Le dossard de la combativité est attribué par le jury à Anthony Delaplace (Direst Energy)
Paul Voss (Bora) endosse le maillot du classement du meilleur grimpeur,
Edward Theuns (Trek) portera la maillot blanc du meilleur jeune.

Aujourd’hui : 2 ème étape Saint-Lô – Cherbourg.

Le Tour parcourt à nouveau le département de la Manche. Notons que Saint-Lô reçoit le tour pour la première fois alors que Cherbourg était étape du Tour 1986 ; C’est Guido Bontempi qui y triompha..

 

 

 

velo 0307163

 

 

On longe la côte, mais cependant, si la première étape était clairement pour les sprinters, l’arrivée à Cherbourg donnera une première occasion aux puncheurs de se mettre en évidence et demandera aux favoris de se montrer vigilants. On craindra toujours le vent et les bordures. L’arrivée au sommet de la Côte de la Glacerie, dresse un mur à franchir avant la flamme rouge. Longue de 3 kilomètres et comportant un passage à 14 °/°, elle fera peut-être un premier écrémage. Il risque d’y avoir bousculade pour se mettre aux avant-postes.

 

A l’évidence, les différences ne se chiffreront, au mieux, qu’en poignée de secondes, mais la nervosité inhérente à ce type d’arrivées sur les premières étapes peut être à nouveau source de chutes.

 

Le vainqueur de l’étape pourrait endosser les maillots jaune, vert et et même à pois rouges, puisque il y eut très peu de points du classement de la montagne attribués sur l’étape d’hier.

 



velo 0307164

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer