Autres journaux :


mercredi 6 juillet 2016 à 06:06

Tour de France 2016 : Kittel pour quelques millimètres.

Hier : 4° étape : Saumur-Limoges,



Scénario habituel : une échappée après une trentaine de kilomètres, avec cette fois 4 coureurs : Naesen (IAM), Gougeard (AG2R), Irizar (Trek) et Schillinger (Bora). Avec une avance culminant à 6 minutes au km 112, le peloton ne s’affole pas. Parti pour la plus longue étape de cette 103° édition (237 kms), il a le temps de voir venir.

 

 

Puis l’avance des fuyards se met à fondre et il sont rattrapés après plus de 200 kms en tête. Dans un final plus vallonné que les premiers jours, c’est l’Allemand Marcel Kittel (Etixx) qui bat d’un souffle Bryan Coquard (Direct Energy). Le maillot jaune Peter Sagan (Tinkoff) conforte sa place de leader en terminant à la troisième place et endosse aussi le maillot vert.

 

 

 

velo 0607162

 

Alexis Gougeard

 

Maillot jaune : Peter Sagan (Tinkoff)
Maillot vert : Peter Sagan (Tinkoff)
Maillot à pois : Jasper Stuyven (Trek)
Maillot blanc : Julian Alaphilippe (Etixx)
Dossard de la combativité : Oliver Naesen (IAM)

 

Aujourd’hui : 5° étape : Limoges-Le Lioran 216 km

Cette étape propose une suite ininterrompue de montées et de descentes pendant les 50 derniers kilomètres. Ce n’est pas encore la haute montagne, mais les Monts du Cantal vont tout de même constituer un premier test. Les prétendants à la victoire finale vont devoir se dévoiler.
Le col de Peyrol, le Col du Perthus et l’arrivée au Lioran feront certainement une sélection. Une arrivée au sprint me semble difficile à envisager. Par contre le maillot de meilleur grimpeur pourrait changer d’épaules,

 

Le Lioran, station de sport d’hiver située dans les Monts du Cantal, sur la commune de Laveissière, vit en 1975, la victoire du Belge Michel Pollentier,
Pour l’anecdote, le Tour passera à Saint-Léonard de Noblat, chez Raymond Poulidor. Un beau cadeau pour ses 80 ans !

 

 

velo 0607163

 

Marcel Kittel

 

 

Meilleur Grimpeur :

Alors que les premiers cols se profilent à l’horizon, rappelons le barème d’attribution des points comptant pour le classement du meilleur grimpeur.

 

Pour un col de 4° catégorie : 1 point
Pour un col de 3° catégorie : 2 et 1
Pour un col de 2° catégorie : 5, 3, 2 et 1
Pour un col de 1° catégorie : 10, 8, 6, 4, 2, 1
Pour un col hors catégories : 25, 20, 16, 14, 12, 10, 8, 6, 4, 2,

Cette année, les points de la dernière ascension de l’étape seront doublés, que le col soit situé à l’arrivée ou non. Tout cela signifie que le coureur qui rapportera le maillot à pois à Paris sera aussi parmi les premiers au classement général. En quatre jours de course, on a distribué un dizaine de points et ça ne vaut pas la peine de se battre pour si peu. Autrefois, des Virenque, des Vallet ou des Van Impe se battaient tous les jours pour glaner des points sur chaque étape. Cette année, comme Froome l’an passé, on ne se battra pas pour le maillot à pois mais pour la victoire finale.

 

Cependant, plusieurs coureurs sont candidats pour ramener à Paris ce précieux maillot.

 

Parmi nos favoris et au regard de ce qui s’est déjà passé cette année 2016, nous retiendrons :

Chris Froome (Sky), vainqueur l’an passé de ce classement du meilleur grimpeur du Tour de France.

 

Nairo Quintana (Movistar), second l’an passé et second du même classement sur le Tour de Romandie 2016,
Rafal Majka (Tinkoff) vainqueur en 2014,
Romain Bardet (AG2R), Thibault Pinot (FDJ), Vincenzo Nibali (Astana)
Alberto Contador (Tinkoff), Pierre Rolland (Cannondale), Tejay Van Garderen (BMC), Thomas de Gendt (Lotto Sodal) vainqueur de ce classement au Tour de Catalogne, et pourquoi pas le canadien Antoine Duchesne (Direct Energie) meilleur grimpeur de Paris-Nice ?

 



velo 0607164

 

 

le profil de la 5° étape

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer