Autres journaux :


samedi 9 juillet 2016 à 06:32

Tour de France 2016 Un festival Cummings.

Hier : 7° étape : L'Isle-Jourdain – Lac de Payolle



Aucun abandon au soir de la 6° étape ! Du jamais vu depuis 1903. Cependant, les blessés des premiers jours s’accrochent mais sont mal en point (Bennett, Morkov),
 
L’ascension de fin d’étape pourrait leur être fatale.
 
Le départ à peine donné, les échappées se succèdent en vain. Après 50 kilomètres, un groupe de 29 coureurs prend le large. Seules 2 des 22 équipes ne sont pas représentées (FDJ et Tinkoff). Le peloton n’est pas décidé à réagir malgré la présence du maillot Jaune van Avermaet à l’avant accompagné par l’ancien vainqueur du Tour Vincenzo Nibali.,
 
L’avance du groupe atteint rapidement 6 minutes. Lors de l’ascension de la côte de Capvern, elle est encore de 4 minutes 40.
 
 
velo 0907162
 
 
Steve Cummings
 
 
Au pied de l’Aspin, les échappés se présentent en plusieurs petits groupes. C’est la 72° fois que ce col voit passer le Tour.
 
A l’arrière, les sprinters forment le premier grupetto de cette 103° édition.
 
C’est alors que débute le festival Steve Cummings. Il lâche tous ses compagnons d’échappée pour aller remporter une 4° victoire pour l’équipe Dimension Data.
 
L’image inquiétante est la défaillance de Thibault Pinot qui ne peut suivre le peloton des favoris,
 
Autre image, alors que Cummings a franchi la ligne d’arrivée depuis plusieurs minutes, loin devant Impey (Orica) et Navarro (Cofidis), la structure gonflable qui indique le dernier kilomètre s’effondre sur le peloton, provoquant la blessure d’ Adam Yates (Orica). Les commissaires de course tiendront compte des temps enregistrés avant cet incident.
 
 
velo 0907163
 
l’incident à un km de l’arrivée
 
 
Greg Van Avermaet, arrivé avec le groupe d’échappés renforce sa première place au classement général.

Maillot jaune : Greg Van Avermaet (BMC)
Maillot vert : Mark Cavendish (Dimension Data)
Maillot à pois : Thomas De Gendt (Loto Soudal)
Maillot blanc : Julian Alaphilippe (Etixx)
Dossard de la combativité : Vincenzo Nibali (Astana)

Aujourd’hui : 8° étape : Pau-Bagnères-de-Luchon

Pau-Bagnères-de-Luchon, c’est l’étape classique par excellence. Après 60 kilomètres sans difficultés, les souffrances vont commencer avec le Col du Tourmalet. Là, ça devient vraiment sérieux. Ce deuxième volet pyrénéen mêle grands noms habituels – comme le Tourmalet et Peyresourde – et des sommets moins fréquentés, à l’image de la redoutable Hourquette d’Ancizan et l’ascension de Val Louron. Au sommet de Peyresourde, il restera 15 kilomètres de descente jusqu’à l’arrivée à Bagnères. C’est là que Thomas Voeckler a gagné en 2010 et 2012, terminant second en 2014.
Le tour a déjà fait 6 fois étape à Bagnères-de-Luchon et 17 fois à Luchon depuis 1947.

 
le parcours de la 8° étape
 
 

 
 
 
 
 
 
 


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer