Autres journaux :



dimanche 10 juillet 2016 à 06:01

Tour de France 2016 : Christopher Froome bien sûr

Hier : 8° étape : Pau-Bagnères-de-Luchon



Dès le départ de cette seconde étape pyrénéenne, le peloton roule à vive allure. 51 kilomètres sont parcourus dans la première heure. Les tentatives d’échappées avortent toutes jusqu’au km. 65, où Majka (Tinkoff), T. Martin (Etixx) et Pinot (FDJ) réussissent à fausser compagnie aux leaders.

 

 

Dès les premiers lacets du Tourmalet, le grupetto se forme avec les sprinters et les blessés, mais plus curieusement, Nibali, Cherel et Julian Alaphilippe craquent. Signalons que ce dernier ne portait plus le maillot blanc du meilleur jeune désormais sur les épaules d’Adam Yates.

 

 

 

velo 1007162

 

Christopher Froome

 

 

 

Suite à la rocambolesque histoire de la chute du portique gonflable, les commissaires de course avaient pris une décision tardive de retenir les temps pris à 3 km de l’arrivée. A ce moment-là Yates possédait 7 secondes d’avance sur le peloton et se retrouvait second du classement général.

 

Pour en revenir à la 8° étape, Pinot glanait les points pour le maillot à pois en haut du Tourmalet puis de la Hourquette. Mais l’avance des 3 échappés fondait régulièrement. Au pied du Col de Val-Louron, ils ne possédaient plus que 50 secondes. Et ils étaient rejoints à mi-côte. Premier abandon : Mickael Morkov (Katusha) qui avait chuté en début de Tour.

 

 

velo 1007163

 

 

Thibault Pinot

 

 

Entre temps, Thibaut Pinot, comme la veille avait perdu pied.

 

Au pied du Col de Peyresourde, un peloton d’une trentaine de coureurs se présentait mais des attaques incessantes des membres de l’équipe Sky faisaient exploser le groupe. Christopher Froome attaquait dès le début de la descente alors que les autres se relevaient après l’effort consenti dans la montée, et s’envolait vers une victoire impressionnante avec en prime le maillot jaune.

 

 

Maillot jaune : Christopher Froome (Sky)
Maillot vert : Mark Cavendish (Dimension Data)
Maillot à pois : Rafal Majka (Tinkoff) (FDJ)
Maillot blanc: Adam Yates (Orica)

 

Dossard de la combativité : Thibaut Pinot (FDJ).

 

 

velo 1007164

 

Adam Yates

 

 

Aujourd’hui : 9° étape : Vielha-Val d’Aran- Andorre.

 

 

La Grande Boucle quitte la France ; Le départ de l’étape aura lieu en Espagne. Une étape pour costauds avec dès l’entame, le Port de la Bonaïgua. On roulera en très haute altitude, au-delà des 2000 mètres. Le Col d’El Canto et le Col de Beixalis, très pentus, nous feront entrer en Andorre. Cependant, l’arrivée à Arcalis est assez roulante et a toujours été assez décevante par le passé.

 

 

C’est la cinquième fois que le Tour de France s’arrête en Andorre depuis la seconde guerre Mondiale.

 

 

L’étape du Tour cyclosportive :

 

Ce dimanche, treize jours avant les coureurs du Tour, les 15000 cyclosportifs de l’Etape du Tour ralllieront Megève à Morzine via les Aravis, la Colombière, la Ramaz et Joux Plane.

 

Bien avant les champions du Tour de France, l’Etape du Tour a mis fin à l’alternance Pyrénées-Alpes. Aussi s’installera-t-elle une fois encore dans le massif alpin ce dimanche. La quinzaine de milliers de cyclosportifs désireux de goûter à la magie du Tour, l’espace d’une journée, est invitée à se rassembler à Megève (Haute-Savoie). Treize jours avant les coureurs du Tour, les cyclos partiront à l’assaut des 146 kilomètres séparant Megève de Morzine.

 

 

Si une cinquantaine de kilomètres sépare les deux villes en liaison directe, les milliers de cyclistes attendus ce matin s’offriront un détour autrement plus corsé avec quatre escalades au programme et une vingtaine de kilomètres de plat environ pour souffler entre les ascensions au cours de cette journée d’été.

 

Le défi débutera sur les rampes du col des Aravis, après une petite quinzaine de kilomètres seulement de mise en jambes. Ce sera alors parti pour une montée de 6,7 kilomètres à 7 %, côté savoyard, sur des routes escarpées à moyenne altitude, 1487 mètres au sommet. De là, on plongera sur le Grand-Bornand pour bifurquer aussitôt sur l’ascension du col de la Colombière (11,7 km à 5,8 %). Escaladé par son versant sud, il emmènera les concurrents à travers les alpages jusqu’à faire face à d’imposantes barres rocheuses pour rejoindre les chalets indicateurs du sommet et basculer dans la vallée du Reposoir.

 

 

velo 1007165

 

 

Profil de la 9° étape 

 

 

De Scionzier à Mieussy, au bas de la descente, chacun pourra bénéficier d’une quinzaine de kilomètres de récupération avant d’attaquer la seconde partie de cette Etape du Tour 2016. Place au col de la Ramaz (13,9 km à 7,1 %) à 1691 mètres d’altitude, ce qui en fera le point culminant de l’Etape.

 

Il restera encore à descendre jusqu’à la station de Morzine par une belle descente technique de 12 kilomètres puisque cette 21ème Etape du Tour aura la particularité de ne pas s’achever au sommet, ce qui avait déjà été fait entre Pau et Bagnères-de-Luchon en 2012.

 

 

 

 



 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Tour de France 2016 : Christopher Froome bien sûr”

  1. VALLOIDIEN dit :

    trop fort, et rusé,,,! ce Frome,
    et la dégringolade des français au profondeur du classement général, sauf un ,,,,se nomme,,,,Bardet !