Autres journaux :



mardi 29 janvier 2013 à 17:54

Le monde du foot du bassin minier en deuil

Albert ROUGEMONT, dit "Kéké", n'est plus



La nouvelle est tombée, brutale ce matin et a ému tous ceux qui le connaissaient et l’appréciaient : le « Kéké » n’est plus !

 

Jusqu’à ce qu’il rentre au Cantou (maison de retraite) de la Guiche en 2012, le « Kéké », la casquette vissée sur la tête, ne manquait pas un match à domicile du FCMB ; il faut dire aussi qu’il avait été un joueur d’un excellent niveau dans les années 50..

 


Le ballon rond : une véritable passion pour lui et qui ne l’avait jamais quitté. « Il venait même nous voir parfois aux entrainements » nous a dit Yannick Chandioux, coach de l’équipe 1, qui ajoute qu’une qu’une minute de silence sera observée à sa mémoire avant le match de ce samedi aux Alouettes.

Avant son entrée dans cette unité protégée, il était donc très assidu à tous les matchs aux Alouettes de l’Entente Montceau Blanzy Bois du Verne, puis du FCMB. C’était un excellent joueur en CFA (3ème division de l’époque) et après sa retraite de joueur, il a été un éducateur apprécié au club montcellien..

 

 

Pour mémoire, l’Union Sportive Blanzy-Montceau que de nombreux sportifs du bassin minier évoquent toujours avec une certaine nostalgie, a été un virage capital dans l’évolution du football à Montceau.

 

Au début des années 50 sous la houlette de l’entraineur OSKAR ISKIERKA (couvert par FRANCOIS puis par MARIZY) fraichement débarqué de Lens en novembre 1951 et de M. PEQUOI premier président et directeur des houillères du bassin minier, l’USBM débute en « grand amateur » par deux saisons en CFA : le groupe finira 8ème la première saison et 11ème la seconde ce qui lui vaudra de descente en DH de Bourgogne.

 

En 51-52 le club terminera invaincu en DH (21 matchs gagnés et 3 nuls). C’est à partir de 1955 que l’USBM s’installera en championnat CFA, et cela jusqu’en 1963, avec en point d’orgue le première place du groupe sud-est en 1957 (4ème en phase finale), et un 16ème de finale en coupe de France éliminé par Cambrai (DH) 2-0 à Amiens le 17 février 1963. Les principaux artisans de ces succès conduits par Oskar Iskierka, s’appelaient : Charollais, Jarzinski, Ravier, Rougemont, Winkler Swoboda, Bilek, Duriez et l’inamovible Tchang.

 

Ses obsèques civiles auront lieu samedi 2 février à 14 heures en la salle de recueillement Guillaume Apollinaire.

 

A son épouse, son fils, sa belle-fille , ses petits-enfants et arrières petits-enfants, l’équipe de Montceau-news.com présente ses très sincères condoléances.

 

 

 

 

 

 

 

Sur la photo, accroupi, le 3ème à partir de la gauche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer