Autres journaux :



dimanche 3 janvier 2016 à 07:14

Les confidences du joueur masqué district (épisode2)

Cette semaine : "des joueurs dominicaux".....




Un footballeur du district a accepté de nous parler, une fois par semaine sur montceau-news.com, sur les dessous de nos Championnats. Chaque dimanche, ce joueur abordera pour vous un sujet qui lui tient à coeur. En rapport avec l’actualité, ou pas. Une chose est sûre : il connait très bien le district du pays minier et y joue actuellement. Mais vous n’en saurez pas davantage sur ce joueur.

 

Cette semaine, au vu de tout les excès liés aux fêtes de fin d’année, il a décidé de nous parler des joueurs dominicaux qui ont à peine fermé l’oeil de la nuit. Ou ceux dont parfois les vapeurs d’alcool de la vieille se propagent sur le terrain pendant 90 minutes.

 

 

 

 » C’est marrant de parler de ça, parce qu’il est là l’esprit district. Je suis bien placé pour en parler, parce que franchement dans mon club actuel, je peux vous assurer que j’en ai vu des vertes et des pas mûres (rires). Le premier souvenir qui me vient à l’esprit, c’est celui d’un coéquipier de l’équipe première de notre club, pour ne pas le « griller » on l’appelera « Lolo« , lors d’un match important de championnat, pendant la causerie du coach à la mi-temps, il est sorti en courant pour vomir tout ce qu’il pouvait (rires). Ce qui m’a le plus surpris, c’est que le coach ne l’a pas sorti et qu’il a pu tenir la 2 ème période ! Il était sorti la veille et à vrai dire, en le voyant arrivé au stade avant le match, il avait la tête à l’envers.

 

 

Dans le même genre et dans un club voisin au mien, j’ai un ami qu’on surnommera « Dens » que j’étais allé voir joué et qui nous a gratifié d’un « pâté » (rires) pendant le match dès le quart de jeu sans que l’arbitre ne s’en rende compte ! Ce sont des moments uniques qu’on ne peut retrouver que dans un match de district et même si l’hygiène de vie de beaucoup d’entre nous laissent à désirer, on aime ça et on est pas là pour se prendre au sérieux ! Bien sûr, il faut savoir ne pas abuser des bonnes choses et éviter les excès.

 

 

Je repense aussi à un coéquipier qui nous a accompagné à un match. Il était blessé et ne pouvait donc pas jouer avec nous mais il tenait à être là quand même. Ce joueur qui est aussi un ami de longue date, a profité de cette rencontre pour passer un peu (beaucoup) de temps à la buvette ! Pendant le match, on l’entendait nous encourager de manière très bruyante (rires). Il était complètement arraché ! Le gars tenait à peine debout au coup de sifflet final. On en a rigolé plus d’une fois. Il a même fallu le ramener chez lui.

 

 

Un dernier petit souvenir, c’est celui d’un attaquant de mon équipe qui est arrivé un dimanche matin au stade, le visage tuméfié, les dents cassés, la soirée du samedi avait du être agité ! J’en rigole avec le recul mais bon sur le coup, ce jour là il avait été catastrophique (rires) mais bon on lui en voudra pas, vu combien il est important chez nous! Ah oui il y a aussi un gars de mon équipe qui a déboulé pour un match, lendemain de beuverie encore une fois, avec une coupe de cheveux de fous (rires) la coupe qui tue à New York.. des coups de tondeuse sur le long du crâne et en plein milieu aussi ! Je me dis qu’on a une équipe de fous furieux parfois et je suis fier d’être un des leurs !

 

 

Tout en rajoutant que la 3 eme mi-temps est plus qu’importante pour les clubs de district, ça permet de créer des liens de dingue dans des petits clubs comme nous. Et je me dis qu’on est sûrement le meilleur district de France ahah. « 

épisode 3 dimanche 10/01 (thème des DERBYS de Montceau et ses alentours).

Propos rapportés par Mustapha SOFI pour montceau-news.com

 

 

 

joueur masque 2712152

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Les confidences du joueur masqué district (épisode2)”

  1. loupblanc dit :

    et moi j’ai connu des joueurs que les entraîneurs obligeaient de jouer avec 2 ou 3 grs d’alcool dans chaque bras et que le match a été arrêté pour coups à arbitre car ce joueur était énervé d’entendre l’arbitre siffler des fautes à son encontre ou contre ses co- équipiers ( 2 années de suspension minimum et tribunal )