Autres journaux :


samedi 11 juin 2016 à 08:20

« les résumés de L’Euro » : La France s’est Trouvé un Sauveur : Payet !!!

Victoire hier soir de l'équipe de France de Football contre la Roumanie (2-1, buts de Giroud et Payet) en match d'ouverture de l'EURO 2016 de Football..



  Dimitri PAYET. Voilà qui est le symbole de cette victoire tricolore obtenue au forceps et finalement, avec un dénouement qui lui donne encore plus de passion. Un but dans les dernières minutes. Un joueur à un niveau féérique qui est sorti en larmes tellement il n’a pu contenir son émotion. C’est beau et c’est cette France là qu’on veut. Pour le contenu, un match tendu, d’un niveau moyen mais au final on s’y attendait.

« Un joueur qui sort les larmes aux yeux, c’est beau et annonciateur de succès. »

 

 

L’entrée en matière n’est jamais simple dans une compétition internationale, encore moins quand c’est devant son public. À l’EURO 2008 déjà, lors du premier match de poule, les bleus s’étaient heurtés à la muraille roumaine pour un triste 0-0. Cette fois ci la lumière fut. Et les «PAYET » pouvaient jaillir en pagaille dans ce très beau Stade De France.

La pression énorme, inhérente aux attentes placées par les supporters sur le pays organisateur, ne laissait pas augurer d’une rencontre pleine de rythme. L’essentiel est là, mathématiquement parlant bien sur. Mais aussi au niveau populaire. Payet va vendre beaucoup de maillot dans les jours qui viennent et le public français va suivre encore un peu plus son équipe. L’EURO est bien parti pour les bleus, pourvu que ça dure.

 

 

euro 1106163

Une première mi-temps sans relief..

 

 

D’entrée, une grosse frayeur pour nos bleus. Hugo Lloris en bon capitaine nous évite d’être menés d’entrée en effectuant un arrêt réflexe de grande classe pour empêcher Stancu d’ouvrir le score à 3 mètres du but (4ème). Le pressing surprenant très haut des « Tricolori », surnom de la sélection roumaine, ainsi que leur bloc compact, ont obligé les Bleus à redoubler des passes assez loin du but adverse. A tel point qu’en première période, malgré deux grosses occasions d’Antoine Griezmann (14e et 36e), les bleus n’ont cadré aucune frappe. Triste constat pour une triste mi-temps.

À la reprise, l’étau roumain se desserre un peu mais la menace reste réelle. Comme sur cette grosse occasion à la 46ème où l’attaquant roumain s’est retrouvé seul aux dix mètres mais tira à côté du but de Lloris. Un joueur côté tricolore se détache, Dimitri Payet bien évidemment ! Sur l’un des temps fort français, il délivre un caviar sur la tête d’Olivier Giroud plus prompt que le gardien pour reprendre victorieusement le cuir de l’arrière du crâne (1-0, 57ème).

Payet en sauveur de la patrie !

 

 

Les joueurs de Didier Deschamps ne vont pas pouvoir emballer le match. Bien au contraire, c’est la Roumanie qui va revenir au score, la faute à une étourderie d’Evra, le Turinois ne paraissant pas dans son assiette hier, qui commet l’irréparable. Penalty transformé par Stancu encore lui, un partout, tout est à refaire (1-1, 65ème). On se dirigeait tout droit vers un match nul, stressant ô possible et finalement assez logique tant les cadres de l’équipe de France n’étaient pas au rendez vous.

 

 

Mais dans ce match timoré, un homme avait décidé d’enfiler son habit de lumière. Un but magique venu d’ailleurs. Un but qui a fait se lever la France toute entière de Blanzy à Sanvignes en passant par Pouilloux, Montceau, Montchanin, Saint Vallier, Écuisses, Paray, Saint Bonnet et j’en passe ! Une sublime frappe du gauche, coup de pied, limpide, avec une force incroyable (2-1, 89ème).

 

 

Un cadeau du ciel. Deux minutes plus tard dans les arrêts de jeu, Payet cède sa place à Sissoko pour les derniers instants. Le gamin (29 ans) sort les larmes aux yeux, oui il pleure. Oui il est heureux, oui il est fier. La France a peut être trouvé son héros. En tout cas, hier soir, la France avait des PAYET plein les yeux.

Mustapha Sofi

 

 

euro 1106162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer