Autres journaux :


lundi 9 janvier 2017 à 05:28

La marche des soupes ? Un vrai plébiscite

Les Villajoies versus météo : 1/0 Seulement 431 inscrits à 14h...



 

 

Il a fait froid, très froid et le verglas régnait en maître, et pourtant ils sont venus de partout, Louhans, Chalon, etc… Et ils ne sont pas venus chichement, non, à 14h00, les inscriptions se prennent encore, ils sont 431 à avoir mis leurs pas dans ceux des autres et à avoir parcouru les 3 parcours.

 


5 Km 60 inscrits

 

10 Km 228 inscrits

 

17 Km 143 inscrits

 

Soit 431 inscrits à 14h00

 

 

L’an passé notre regretté « Jean Mi, l’Ami des Villajoies », décomptait 713 marcheurs avec un temps maussade, mais sans le verglas sévère de ce matin. Alors vu les circonstances de ce jour c’est un vrai, vrai succès.

 

 

Yves Bonnard et tous ses collèges sont sur la brèche depuis l’aube, mais pas seulement. De mardi à vendredi sont présents pour l’organisation, le balisage, etc. 5/6 bénévoles, une bonne vingtaine de bénévoles se sont mis à la confection des soupe et aujourd’hui une bonne quarantaine de volontaires sont présents pour les inscriptions, la buvette, les ravitaillements, la logistique générale.

 

 

soupe-08-01-17

 

 

La marche des soupes c’est toute une organisation, mais aussi un gros don de soi.

 

 

L’association des villageois améliore chaque année son organisation et pour cette version 2017 les 3 parcours ont été particulièrement soignés.

 

 

Les marcheurs interviewés ne tarissaient pas d’éloge sur l’organisation, les points de ravitaillement, l’affabilité et la gentillesse de l’ensemble de bénévoles et surtout, surtout l’excellence des soupes… et la générosité des portions.

 

 

Les 3 points de ravitaillement ne sont pas encore inscrits au guide Michelin, mais certains marcheurs pensent que cela devrait être réparé comme oubli :

 

Chez Buchillet de Maumont: une succulente soupe aux choux « on pouvait en prendre plus d’une fois et qu’est-ce qu’elle était bonne » nous dit un marcheur qui sa tâche accomplie rejoint sa voiture après le parcours de 17km

 

Chez Manneveau à Montferroux une gouleyante soupe à l’oignon digne d’une sortie d’opéra ou de théâtre.

 

Chez Berthenet à Ursinge un onctueux velouté poireaux, pommes de terre… de la suavité à l’état pur

 

 

Mais en stock et parce qu’il convient de ne pas manquer, à Marigny on sait ce que c’est de recevoir et de rassasier, Yves Bonnard garde par devers lui 60 litres de soupe au potiron.

 

 

Et sous la tente le vin chaud est servi délicieux, équilibré, versé avec le sourire et le mot gentil. Dans la salle d’inscription on déguste les crapiaux de treuffe, le petit jésus en culotte de velours, un délice les enfants. Ils sont justes comme il faut et vous tiennent au corps pour avancer 17 km.

 

Et le gaufres, savoureuse, tendres, à craquer, ne pas oublier les formidables gaufres.

 

 

Yves quand on lui dit c’est formidable ce que vous faites, il cite les autres et il coupe court : « tu n’oublies pas de dire que l’association des villageois remercie vivement Michel Desmurs pour le prêt de son pré pour le parking, Yvette qui a cuisiné, confectionné, avec amour le pot au feu de ce soir. »

 

 

Oui car ce soir il y a pot au feu et langue de bœuf, que du bon pour des bénévoles qui ont assuré comme des pros.

 

 

Yves Bonnard est heureux, ce matin il pensait que l’on ne dépasserait pas 100 marcheurs, et là à14h00 ils étaient 431.

 

 

Il a cette phrase qui démontre sa foi chevillée au corps : « on a bon moral pour l’an prochain. »

 

 

Donc la version 2017 de la marche des soupes a vaincu la météo et prend rang dans le palmarès des réussites.

 

 

Gilles DESNOIX

 

 

 


soupe-08-01-171

 

 

soupe-08-01-172

 

 

 

soupe-08-01-173

 

 

soupe-08-01-174

 

 

soupe-08-01-175

 

 

soupe-08-01-176

 

 

soupe-08-01-177

 

 

soupe-08-01-178

 

 

soupe-08-01-179

 

 

soupe-08-01-1710

 

 

soupe-08-01-1711

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer