Autres journaux :


samedi 2 mai 2015 à 09:16

OGM et Europe (Environnement)

  L’Europe et ses lubies, euh, non lobbys ?



 

 

Obligations généralement menaçante, les OGM à la sauce commission européenne font le siège de nos assiettes et maintenant de nos vases.

 

 

Ce jour est un jour de deuil pour le bio.

 

 

 

La commission européenne vient de nous pondre une autorisation valable dix ans concernant l’importation et la commercialisation de dix-neuf organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’alimentation humaine aussi bien qu’animale.

 

 

Sont concernés les organismes suivants : les maïs MON 87460, T 25 et NK 603, les sojas MON 87705, MON 87708, MON 87769, 305423 et BPS-CV127-9, les colza MON 88302, GT 73, les cotons T 304-40, MON 88913 et LLCotton25 × GHB 614, MON 531 × MON 1445, MON 15985, MON 531 et MON 1445. Et parce que c’est mieux de le dire avec des fleurs : les œillets des lignées IFD-25958-3 et IFD 26407-2.

 

 

 

Il existe toujours la possibilité pour les Etats d’interdire leur utilisation sur leur sol. Ce qui change c’est l’élargissement des motivations du refus. Auparavant seules des clauses de sauvegarde ou des mesures d’urgence pour des raisons environnementales et sanitaires permettaient de s’opposer à la culture transgénique. Désormais, des motifs de politique agricole, des raisons d’aménagement du territoire, ou des conséquences socio-économiques sont admises pour justifier un refus étatique.

 

 

Rappelons que la France est formellement opposée aux OGM et que lorsque l’on lit Mon avant des chiffres il faut penser Monsanto.

 

Cette multinationale vend des graines stériles, brevète la nature, franchise les paysans, fabrique l’agent orange (de sinistre mémoire pendant la guerre du Vietnam) et à son siège social à Crève-cœur dans le Missouri, ça ne s’invente pas.

 

 

Gilles Desnoix

 

illustration OGM 2 05 15

 

 

 

Illustration : http://agriculture.greenpeace.fr/interdiction-du-mais-ogm-une-mesure-fragile-et-tardive

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer