Autres journaux :



jeudi 2 mai 2013 à 07:40

Musée archéologique Jean Régnier (Mont-Saint-Vincent)

Réouverture officielle



 

Ce dimanche matin avait lieu au Bourg de la cité médiévale de Mont Saint Vincent la cérémonie officielle marquant la réouverture du Musée Jean Régnier.

 

Ce musée, jadis, grenier à sel construit au XVIIe siècle au sommet du Mont-Saint-Vincent haut lieu de Saône et Loire, héberge des collections archéologiques et présente de nombreux objets recueillis à l’occasion de fouilles menées par Henri Parriat, avec au 1er étage un aperçu de l’ art roman. Ce petit musée a été créé par Henri Parriat en 1966.

 

musee regnier 0205137

 

Rappelons qu’à la fin du XX e siècle, le Grenier à sel est la propriété de Raymonde Régnier, habitante de Mont-Saint-Vincent, qui décide de le céder au syndicat d’initiative de Montceau, à la condition qu’il porte le nom de son mari qui fut un éminent chercheur dans le domaine pharmaceutique et plus particulièrement dans celui de l’anesthésie. En 2011, il est cédé à l’association « Passion Patrimoine », pour l’€ symbolique, par l’Office du Tourisme de Montceau-les-Mines, devenu communautaire (CCM) qui ne pouvait justement plus le détenir, le musée se trouvant sur le territoire d’une commune non rattachée à la CCM.

 

musee regnier 0205133

 

C’est pour marquer la réouverture officielle de ce musée que « Passion Patrimoine » avait invité ce dimanche matin les élus, les Amoureux du Site, ceux qui ont connu les créateurs, ceux qui ont participé aux fouilles avec Henri Parriat et les curieux.

 

musee regnier 0205135

 

On reconnaissait autour du Président André Triboulin, ses 2 vice-présidents, Jean François Thierry et Joël Jouve, la secrétaire Michelle Turotowski, le trésorier Philippe Ledoux, la Maire Jean Girardon, le Président de la Physiophile, Philippe Nottet, de nombreux élus et amoureux du Site.

 

 

musee regnier 0205134

 

 

Après une visite guidée par le Président, celui-ci convia les participants à la Mairie où il leur tint un discours autant pédagogique que plein de sérénité, d’espoir et d’optimisme, en voici quelques extraits :

 

– Rappel historique : « il y a 45 ans, jour pour jour était inauguré ce musée dans ce grenier à sel, leu de stockage de « l’or blanc » et lieu de sa répartition dans quelques 40 paroisses. Les ventes se sont faites d’abord au profit du Comté de Chalon puis au profit du Roi de France, vente grevée de l’impôt « la gabelle ». La contrebande était sévèrement sanctionnée et la sentence de justice était symbolisée par des « pots de feu » qui ornaient encore l’entrée latérale et la cheminée du 1er étage ». Avec humour, il ajoutait : « en 1767, il y eut des rumeurs de délocalisation, et oui, déjà… ! et cela souleva la réprobation générale jusqu’à St Vallier ». et de continuer : « après la perte de ses fonctions l’immeuble devint la demeure du Professeur Jean Régnier (1930) dont la veuve, Jeanne Raymonde, fit don au Syndicat d’initiative de Montceau les mines. »

 

– Il continua l’historique jusqu’à nos jours (expliqué ci-dessus), non sans citer « les apports au musée des collections du Docteur Jeannin, des résultats des fouilles d’Henri Parriat, des travaux des maquettes du Lycée de Montceau animés par André Pernette, et la participation des bénévoles de la Physiophile. », il rendit hommage : « à Pierre Champeil, cheville administrative et grand gestionnaire et à Henri Parriat concepteur et réalisateur, les visiteurs apprécient et apprécieront son sens pédagogique en parcourant les époques du Paléolithique, du Néolithique, de l’époque gallo romaine et de l’époque mérovingienne. Longtemps, l’office du tourisme de Montceau et la Physiophile ont assuré la vie du Musée et ont fait perdurer la mémoire des 2 savants ».

– Ce fut ensuite l’instant des remerciements : « à ceux qui ont favorisé la transaction entre l’Office du Tourisme et l’Association « Passion Patrimoine ».

 

– Et enfin, le message de l’avenir : « cette réouverture se fait sous le signe de la tradition et du rajeunissement : tradition avec le respect scrupuleux de l’esprit voulu par les créateurs, rajeunissement dans l’aspect extérieur, la présentation, le fonctionnement et la publicité. Ce lieu est un relais de l’Office du tourisme pour une activité vitale pour le village qui contribue à la lutte contre la diversification des campagnes. Il nous faut coûte que coûte pérenniser cette contribution à la vie culturelle et touristique, atouts majeurs pour la survie de Mont Saint Vincent. Mais nous avons aussi besoin de l’aide de tous, élus, responsables administratifs, sponsors, bénévoles et de tous ceux qui ont l’envie et le pouvoir de nous aider. Les temps sont difficiles mais le seraient encore plus si nous en venions à oublier notre passé ».

 

musee regnier 0205139

 

 


André Triboulin concluait en citant Jean Marie Pelt, Président de l’Institut Européen d’Ecologie (qui, invité par la Physiophile viendra sur le Site prochainement) :

« L’attachement aux racines apparaît de plus en plus comme une condition de survie »

 

Il remercia les participants et les invita au verre de l’Amitié.

 

Rappelons que le musée ouvre d’avril à octobre, les samedi, dimanche et jours fériés de 15h à 18h et qu’en dehors de ces horaires, les visites sont possibles pour les groupes constitués sur rendez vous en téléphonant au 03.85.79.98.41 .

 

Les site de l’association : www.passiopatrimoinemtstvincent.e-monsite.com

 

A voir absolument !

 

Jean Michel LENDEL

 

 

 

musee regnier 0205132

 

 

 

 

musee regnier 0205138

 

 

 

 

musee regnier 0205136

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer