Autres journaux :



mardi 25 avril 2017 à 06:44

FRAC THEATRE « Discours de réception du diable à l’Académie Française »

Vendredi 12 mai 2017 à L’Embarcadère



 

Enfin ! un écrivain moqueur, persifleur, sulfureux, provocateur entre à l’Académie Française : c’est le diable en personne (Satan, Belzébuth ou l’un de ces démons) successeur du vieux Lucifer.

Après avoir fait main basse sur les centrales nucléaires, l’information et la télévision, et pour mieux exercer son pouvoir sur les hommes, le Diable s’en prend à la littérature.

 

« Je veux des romans après lesquels le verbe ne repousse pas, des livres qui donnent envie de se taire, qui sentent la cave, la désolation, l’impuissance et le découragement…! La littérature est une potiche fêlée, mais elle peut encore contenir du poison, réduisez la en poudre ! »
Henri Frédéric Blanc nous propose un texte jubilatoire sur les médiocrités de la littérature contemporaine, résolument provocateur et qui interpelle avec humour notre époque en dénonçant les dangers d’une culture aseptisée et académique.

 

Il manie le sarcasme avec un magistral brio et l’allusion à des écrivains existants ne peut être fortuite.

 

Le FRAC Théâtre en choisissant d’adapter ce texte littéraire privilégie la dimension satirique et sarcastique du monologue du Diable, personnage truculent tout autant qu’ironique et méprisant et qui jouissant de son intronisation triomphale à l’Académie déclare : « Je veux le monopole de la dérision ! »

 

 

 

Vendredi 12 mai – 20h30

 

L’Embarcadère

 

Tarifs : 12/10€

 

 

 

 

 

 

embarcadere 2504172

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer