Autres journaux :



dimanche 17 décembre 2017 à 06:35

Ateliers du Jour (Montceau)

Une journée à Verdun déclinée en photos…



 

Ce vendredi, aux Ateliers du Jour, Pierre Monnet et Maria, une jeune volontaire Allemande, arrivée à l’espace jeunesse en septembre dernier, ont présenté au public une superbe exposition. Et ce, en présence de Jocelyne Buchalik, élue en charge de la Culture et Frédéric Marinot, conseiller municipal, délégué à la jeunesse.

 

 

Celle-ci relate en images, la journée passée à Verdun, le 21 octobre dernier. Y ont participé des membres de l’UTB, des Peupliers, du Conseil des Sages et des lycées Parriat et Claudie Haigneré.

 

 

Les photographies ont été prises par les jeunes, tout au long de cette visite. Par ailleurs, M. Waeyaert, père de Malo, un adolescent fréquentant l’espace jeunesse, a prêté des insignes de corps d’armées, une baïonnette et un appareil photo d’époque.

 

Et puis, cerise sur le gâteau, une personne a fait don d’un carnet de prises de notes de quelqu’un ayant vécu cette période.

 

Une soixantaine de photos ont été exposées et le public s’est montré intéressé par cette période de l’histoire.

 

Pour sa part, Jacques Lucet, du Conseil des Sages, a souhaité faire ce voyage à Verdun, car son grand-père y a combattu.

 

« Nous avons visité le fort de Vaux et j’ai été impressionné. Le guide nous a appris que celui-ci a été construit entre 1881 et 1884 par le général Séré de Rivières. De taille modeste, il culmine à 350 m et domine le village de Vaux et toute la plaine est de la Woëvre… ».

 

Ajoutant : « Puis nous avons découvert Fleury devant Douaumont, ce village qui  fut détruit en 1916, pendant la bataille de Verdun, et qui n’a pas été reconstruit ! ». Décrivant également avec émotion l’ossuaire de Douaumont, la citadelle souterraine… Bref, pour M. Lucet, ce fût un voyage instructif, mais difficile à certains moments.

 

 

Quant à Maria, la jeune Allemande, elle nous confie avoir pris les photos. « Ce n’était pas facile de trouver la bonne lumière, car il ne faisait vraiment pas beau. Pourtant, avec le recul, je me suis rendue compte que le temps était parfaitement en accord avec ce que nous étions en train de découvrir… ».

 

 

Précisant que cette sortie lui avait fait prendre consciente de la réalité des choses et que cela devenait d’un seul coup beaucoup moins abstrait que dans les livres d’histoire. « Toute cette violence… ». Et maintenant que je suis en France, je réalise vraiment…

 

 

 

Mathis Delmas lui, est lycéen à Parriat. Il a trouvé ce voyage très bien, très instructif. N’ayant pu tout visiter, il a découvert certains lieux sur les photos.

 

 

Ce qui l’a le plus frappé ? « Les catacombes, les ossements humains… ». Et lui aussi, comme Jacques Lucet, a beaucoup apprécié la visite du fort de Vaux…

 

Au final, cette exposition a surpris le public, autant qu’il l’a séduit…

 

 

ND

 

 

 

 

 

 

adj 17121715

 

 

 

adj 17121714

 

 

adj 17121713

 

 

 

adj 17121716

 

 

adj 17121712

 

 

adj 17121711

 

 

adj 17121710

 

 

adj 1712179

 

 

adj 1712178

 

 

adj 1712177

 

 

adj 1712176

 

 

adj 1712175

 

adj 1712174

 

 

adj 1712173

 

 

adj 1712172

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer