Autres journaux :



dimanche 6 mai 2018 à 06:24

Montceau-les-Mines : Concert à l’Embarcadère

Concert unique Hauts de France Brass Band Tout ce que vous avez voulu savoir sur le Brass Band … Le samedi 12 mai : les réservations sont ouvertes...



 




 

Comme annoncé la semaine passée, un concert événement aura lieu le samedi 12 mai à l’embarcadère avec la venue exclusive dans la région de l’ensemble « Hauts-de-France Brass Band ».

 

 

Qu’est-ce qu’un Brass Band ?

 

 

La France possède une multitude d’orchestres d’harmonie qui constituent une réelle institution dans le monde de la musique amateur ; alors comment mieux présenter le brass-band (« orchestre de cuivres » en français) qu’en disant qu’il est à l’Angleterre ce que sont les orchestres d’harmonies à la France.

 

En effet, quand en 1830 naissent dans les régions minières de l’Angleterre les premières formations de ce type, la France verra elle dans le nord du pays le développement des premiers orchestres d’harmonie. Ces deux types de formations connaîtront leur plein essor tout au long de la révolution industrielle qui eut lieu au XIXe siècle.

 

 

Le Brass Band est donc une formation instrumentale composée, comme son nom l’indique, de cuivres « Orchestre de Cuivres » auquel on adjoint les percussions pour la couleur et l’impact. L’histoire des Brass Band remonte aux années 1830 en Angleterre dans le milieu minier (même mouvement en France dans le Nord pour les harmonies). Le répertoire est constitué de pièces traditionnelles (marches…) ; de transcriptions classiques, jazz, variétés… de pièces solistes et de pièces originales. L’orchestre de cuivres Britannique traditionnel comporte 28 instrumentistes qui jouent deux types d’instruments : les Cuivres et les Percussions.

 

 

 

bra 0505183

 

 

Un peu d’histoire…

 

C’est en Angleterre, vers 1830, autour des villes minières et industrielles que les premiers Brass Band virent le jour. Très vite, cette nouvelle formation, souvent dirigée par d’anciens musiciens de musiques militaires, pris un tel essor que de nombreuses villes, manufactures et mines possédèrent leurs propres orchestres. Cette formation sera, pour beaucoup de travailleurs, leur soupape de décompression après une journée de dur labeur et l’occasion de se mesurer amicalement sous forme de concours, aux Brass Band voisins.

 

Hélas, ces concours, brassant beaucoup d’argent, attireront de nombreux escrocs et charlatans. Ces rencontres se nommeront les  » money contests  » (challenges de l’argent).

 

Face à cela, certains Brass Band se consacrant corps et âmes à la musique, se rencontreront dans des concours nommés les  » true contests  » (challenges de la vérité).

 

La parution, en 1887, du  » BRITISH BANDSMAN « , journal s’adressant spécialement à cette formation, conférera (et encore de nos jours) une unité autour d’une philosophie musicale Brass Band.

 

Il existe de nos jours plus de huit mille Brass Band en Angleterre. C’est à partir de la deuxième moitié du 20éme siècle que l’Europe du nord verra ce phénomène arriver à sa porte.

 

 

La composition d’un Brass Band :

 

Dans la traduction du terme « brass-band », il faut retenir la notion d’orchestre qui différencie quelque peu le Brass Band des ensembles de cuivres existants en France : cet aspect est fondamental car, à la différence des orchestres symphoniques ou d’harmonie, le brass-band nous offre la possibilité d’être toutes les voix de l’orchestre, ce qui est d’ailleurs très formateur, un élève se responsabilisant d’autant plus lorsque la partie qu’il joue n’est pas doublée par un ou plusieurs autres instrumentistes. La composition « type » d’un brass-band est celle-ci :

 

 

1 cornet soprano en mi bémol

 

4 cornets solos (dont 1 cornet principal) en si bémol

 

1 cornet repiano en si bémol : second soliste et chef d’attaque des 2nds et 3emes

 

2 seconds cornets en si bémol

 

2 troisièmes cornets en si bémol

 

1 bugle en si bémol

 

3 saxhorns altos en mi bémol (dont un soliste, un second et un troisième)

 

2 saxhorns barytons en si bémol

 

2 euphoniums en si bémol

 

2 trombones ténors

 

1 trombone basse

 

4 tubas basses : deux en mi bémol et deux en si bémol

 

3 percussionnistes

 

 

Un brass-band ne contient donc pas de trompettes mais des cornets et pas non plus de cors mais des saxhorns altos (instruments disparus de nos orchestres d’harmonies depuis plusieurs dizaines d’années) ; il est disposé en U sur 2 rangs, les musiciens étant relativement serrés les uns contre les autres, le but étant d’obtenir une sonorité d’ensemble la plus compacte et homogène possible. L’existence de nombreuses parties distinctes (entre quinze et vingt) permet d’interpréter des orchestrations très ambitieuses et convaincantes et les commandes de brass-bands professionnels anglais qui affluent vers les compositeurs spécialisés font que le répertoire est en perpétuel renouvellement.

 

Les instruments

 

 

Le Cornet

 

 

bra 0505185

 

 

Il s’agit d’un tube conique de cuivre d’environ 1,30 mètre de long et est accordé dans la clé de Sib. C’est-à-dire que quand le cornettiste joue un Do, pour le piano, il sonne comme un Sib (1 ton plus bas). Il diffère de la trompette qui a un tube cylindrique, plus étroit et qui produit un son plus clair et plus strident. La différence la plus évidente est que la trompette est plus longue et moins enroulée que le cornet. Au milieu du cornet, il y a trois pistons que l’on actionne avec les trois doigts du milieu de la main droite. Chacun de ces pistons change le chemin de l’air dans l’instrument.

 

Quand l’instrumentiste souffle sans appuyer sur les pistons, il produira une (série de) note :

 

le premier piston baisse la note d’un ton, le deuxième piston baisse la note d’un demi-ton et le troisième piston baisse la note d’un ton et demi.
Par la combinaison diverse de ces pistons, on obtient toutes les notes. Tous les autres instruments du Brass Band ont la même mécanique sauf les trombones.

 

Le Cornet Soprano

 

 

bra 0505186

 

Cornet soprano est l’instrument de jeu le plus aigu de l’orchestre, plus court que le Cornet Sib, il joue dans la clé de Mib. Son jeu exige beaucoup d’efforts physiques (pression d’air importante).

 

Il est souvent hautement exposé dans des parties solistes.

 

 

 

Le Bugle (Saxhorn Soprano)

 

Le Bugle ressemble à un grand cornet et fournit la liaison entre les cornets et les altos. Il est accordé dans la clé de Sib et a une sonorité chaude et veloutée. On l’entend dans des solos caractéristiques le plus souvent langoureux et chantants (« Concerto d’Aranjuez » dans le film « les Virtuoses »).

 

L’Alto (Saxhorn Alto)

 

 

bra 0505181

 

 

L’Alto est le plus petit des “gros cuivres”. Il est accordé dans la clé de Mib et fournit le remplissage harmonique (superposition de notes différentes ou “accords”). Il est aussi parfois employé comme un instrument soliste bien que, comme il manque quelque peu de puissance, celui-ci ont tendance à être utilisé dans des pièces romantiques où le son de l’alto est soutenu par des accords calmes fournis par le reste du Brass Band.

 

 

bra 0505187

 

 

 

 

 

Le Baryton (Saxhorn Baryton)

 

Le Baryton est légèrement plus grand que l’alto, est accordé dans la clé de Sib et de nouveau fournit principalement le remplissage ou les parties rythmiques de la musique.

 

 

L’Euphonium

 

 

bra 05051810

 

 

 

L’euphonium est le deuxième instrument soliste principal du Brass Band ; il n’a pas le même rôle de basse comme dans nos orchestres français.

 

Plus grand que le baryton, il est aussi accordé en Sib.

 

Ses parties doublent souvent les mélodies de cornet dans un registre inférieur et relaye les cornets soli pendant qu’ils se reposent.

 

 

Les Trombones

 

 

bra 0505189

 

 

 

Les trombones sont un peu des “étrangers” dans le son du Brass Band. Ils sont les seuls à posséder une perce cylindrique : son direct (comme les trompettes). Ces instruments emploient une coulisse pour produire les différentes notes au lieu des pistons. Ils réalisent beaucoup d’accords en accompagnement et renforcent les Fortes de l’orchestre. Leur glissando strident est caractéristique de beaucoup de marches et des pièces colorées. Dans les partitions de Brass band, les musiciens jouent en clé de sol et en Sib contrairement à la France où les trombonistes jouent en Ut (Do) et en clé de Fa. Et ceci est lié à l’enseignement reçu à l’école où tous les instruments du Brass Band sont donc en Sib ou en Mib et tous en clé de sol (Plus logique et plus simple pour l’apprentissage !!). Le Trombone Basse (l’exception, car il en faut une !) est en Ut et clé de Fa ; il dynamise le pupitre de basses.

 

 

Les Basses

 

Les tubas sont les graves du Brass Band. Elles sont de deux sortes : Mib et Sib. Elles sont les fondations du Brass Band et le font “résonner”.

 

 

Les Percussions

 

 

bra 0505182

 

 

 

 

La section a normalement 2 ou 3 instrumentistes qui enrichissent et dynamisent par leurs différents timbres les couleurs de la musique de Brass Band. Ils évoquent des pays, paysages, cultures… Il y a les Timbales, Batterie, Tambour de Basque, Cymbales, Glockenspiel, Xylophone, Cloches Tubulaires, etc…

 

 

bra 0505184

 

 

 

bra 0505188

 

 

 

bra 05051811

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se faire une idée en live, rendez-vous au concert Samedi 12 mai à 20h30 à l’Embarcadère …

 

Samedi 12 mai – Embarcadère – 20h30

 

12€ / 10€ –

 

 

Réservations :03 85 67 78 10 billetterie.embarcadere@montceaulesmines.fr

 

 

 

JLP

 

 

 

 

 

 

 

 

bra 050518

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer