Autres journaux :


lundi 27 avril 2015 à 05:34

Du côté de nos entreprises…

Monnet à Montceau-les-Mines



 

 

 

 

 Monnet à Montceau-les-Mines

 

 

 

Aujourd’hui pour cette nouvelle présentation d’entreprise locale, nous nous sommes rendus chez Monnet, entreprise montcellienne.

 

 

 

Créée en 1930 par Monsieur Monnet, l’entreprise montcellienne fabrique et vend des chaussettes techniques. Longtemps restée une entreprise familiale, dirigée par Monsieur Monnet, puis par ses fils, elle a été reprise par Daniel Porte en décembre 2012.

 

 

 

Portrait d’un entrepreneur

 

 

 

Daniel Porte est originaire de la région parisienne et a développé son expérience professionnelle dans des secteurs d’activités diversifiés, avant de se décider à reprendre une entreprise.

 

 

 

Issu d’une école de commerce, le propriétaire actuel de l’entreprise Monnet a suivi ce qu’il appelle « un parcours de cadre supérieur international avec un démarrage par le marketing, puis la direction commerciale pour finir par la direction générale ».

 

 

Aujourd’hui, il fait le constat d’une carrière développée au sein de sociétés qui ont des « marques vendues au grand public ».

 

 

 

Daniel Porte a ainsi travaillé pour la marque de café Jacques Vabre, puis pour les marques de cigarettes Winston et Camel. Cette dernière expérience l’a conduit à occuper un poste de Directeur marketing en Turquie, « une belle expérience de vie, avec ma famille ».

 

 

Toujours avec Camel, Daniel Porte a développé les produits sous licence Camel.

 

 

« C’était de l’entrepreneuriat à l’intérieur de l’entreprise, mais avec des moyens importants ».

 

 

 

En 2000, après le rachat de son entreprise, Daniel Porte a rejoint une entreprise de spiritueux et de champagne qui commercialisait notamment la marque de Wisky Ballantine et la marque Malibu.

 

 

Il a enfin assuré le poste de Directeur marketing et commercial pour la marque Rolex en France.

 

 

 

C’est à ce moment-là que Daniel Porte a cherché à racheter une entreprise.

 

 

Il cherchait une entreprise qui vende au client final. Et c’est son vendeur qui l’a contacté. Pour lui, l’entreprise Monnet correspondait parfaitement à son projet et à ses critères :

 

 

  • posséder une marque,
  • être en bonne santé,
  • posséder une bonne capacité à se développer.

 

 

La production en France intéressait particulièrement Daniel Porte. A cela s’ajoutaient une bonne équipe et un intérêt de Daniel Porte pour le sport. Le fait que la ville de Montceau-les-Mines soit desservie par le TGV a été décisif pour l’entrepreneur parisien.

 

 

 

Aujourd’hui, cela fait quatre saisons passées au cœur de l’entreprise. « C’est très peu. En même temps, on a fait pas mal de choses : certaines donnent satisfaction et d’autres sont à l’état de projet ».

 

 

 

Monnet, une entreprise française active et réactive

 

 

 

Aujourd’hui l’entreprise Monnet regroupe 21 salariés et 9 vendeurs indépendants.

 

 

Pour son propriétaire, si l’entreprise résiste, c’est parce qu’elle « apporte de la technicité, de manière à ne pas être en concurrence avec des pays où le coût du travail est plus faible et où la qualité des produits est plus faible également ».

 

L’entreprise Monnet fabrique des chaussettes de sport essentiellement pour le ski, les courses et randonnées. Sa marque est bien implantée sur les Alpes et dans le milieu du sport.

 

Comme nous l’explique Daniel Porte, les chaussettes ont trois préoccupations : sueur, douleur et chaleur. « On protège du froid et de la douleur ».

Et de préciser : « On vend aux sportifs impliqués. Mais on peut être sportif sans être impliqué et être impliqué sans être sportif ».

 

 

 

Transformation et évolution de la marque

 

Dès son arrivée à la direction de l’entreprise, Daniel Porte a mis un point d’honneur à mettre son expérience et ses connaissances marketing et commercial au service de la marque Monnet.

 

Ainsi les collections ont été retravaillées pour offrir plus de lisibilités aux clients.

Aujourd’hui, l’entreprise dispose d’une collection permanente (rando et running), une collection hiver et d’une collection chasse relancée récemment.

 

L’évolution de l’entreprise est passée aussi par un choix stratégique : celui de se séparer de trois autres marques dont l’entreprise assurait la distribution. « C’était un pari ! Fallait-il le faire maintenant ou plus tard ? Les garder m’aurait empêcher de développer la marque » indique son propriétaire.

 

Ainsi le nouveau dirigeant a tout misé sur le développement de la marque Monnet comme « un capital à faire fructifier ».

 

« On a fait plusieurs choses à marche forcée : on a clarifié l’offre. On a regroupé les produits dans une classification plus parlante. Et le nombre de référence a été divisé par deux. On a créé de nouveaux produits ex nihilo ou redessiné de plus anciens ». Ainsi la collection actuelle n’a plus rien à voir avec celle existant en 2012.

 

Mais ce n’est pas tout ! Pour asseoir la marque et lui construire une identité forte, le dirigeant de l’entreprise a tenu à faire évoluer l’image de la marque via sa communication et la mise en place de partenariats.

 

Aujourd’hui, la marque a deux partenariats avec la Fédération Française de ski nordique et avec la Compagnie des guides de Chamonix.

 

Dans le même élan, pour la collection permanente, l’entreprise est passée de 38 modèles de chaussettes à 19 modèles.

 

Une stratégie de communication passant par Internet

 

Dans la continuité de cette dynamique, Daniel Porte a aussi insufflé des changements majeurs sur le site internet de l’entreprise, dans le but d’appuyer l’image de la marque et de développer un outil commercial qui serve pour le client final (Business to Consumer) et pour le client magasin (Business to Business).

 

Ce projet a occupé l’entreprise pendant près d’un an et demi. Et l’entreprise a connu en peu de temps de nombreux autres changements, comme celui de ses systèmes de gestion.

 

Pour le dirigeant « le fait de passer par internet pour faire du B to B est un vrai plus ».

 

L’autre argument développé à la fois sur le site de la marque, mais aussi sur ses plaquettes et sur les emballages de ses produits est le Made in France.

C’est un plus, à la fois vis-à-vis du consommateur, « car il a un lien affectif » et vis-à-vis du client magasin « car il apporte de la souplesse et de la réactivité ». En effet, le client magasin doit essayer d’être le moins possible en rupture de stock. Or travailler avec des entreprises à l’étranger demande de l’anticipation dans les commandes.

 

Le fait d’être une petite entreprise permet aussi une véritable réactivité d’après le dirigeant de Monnet.

 

Construire une image forte

 

Ainsi l’objectif de l’entrepreneur est très clair : construire une image forte de sa marque.

« Toute l’idée est d’exploiter le capital de la marque Monnet dans différents réseaux. Le réseau sport sera toujours dominant et leader. L’image du sport tire vers le haut. La chasse est un autre terrain. »

 

Et l’entreprise n’a pas dit son dernier mot, avec l’idée de développer un troisième terrain, tout en s’accompagnant de nouveautés.

Monnet déploie en effet une offre complète en proposant également des chaussettes de compression.

 

Sur 2014-2015, l’entreprise a commencé à chercher des distributeurs étrangers en Russie, au Japon, Norvège, Andorre et Suisse romande. « Tout cela est progressif » précise Daniel Porte.

 

« On se focalise pour être spécialiste avec des produits novateurs, avec un package marketing bien conçu. Notre offre : la technicité, la simplicité de l’offre ; l’innovation. Nos atouts : avoir une offre lisible. On est Made in France. »

 

Pour découvrir les produits Monnet sur le web, c’est ici : http://www.monnet-sports.com/fr/

 

Rendez-vous pour notre prochaine visite d’entreprise locale dans 15 jours.

 

Émilie Mondoloni

 

 

monnet 1604155

 

 

monnet 1604152

 

 

monnet 1604153

 

 

monnet 1604154

 

 

 

 

monnet 1604156

 

 

monnet 1604157

 

 

monnet 1604158

 

 

monnet 1604159

 

 

monnet 16041510

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Du côté de nos entreprises…”

  1. Pierrette dit :

    Les articles concernant les entreprises de la région sont toujours intéressants. Merci de nous en prévoir d’autres. Il semblerait qu’il n’y ai pas de magasin de vente chez Monnet et c’est un peu dommage.