Autres journaux :



mercredi 6 avril 2016 à 06:48

Tourisme et économie – Le port de Montceau-les-Mines sur le canal du Centre

Au centre de toutes les attentions




Il fait partie intégrante de la ville et reçoit chaque année davantage de plaisanciers qui empruntent le canal du Centre. Le port de Montceau-les-Mines, une étape pour les bateaux, une image à développer tant sur le plan touristique qu’économique. C’est le message que veut faire passer Sandrine Fabier, la directrice de l’office du tourisme qui gère aussi la capitainerie.

 

Pas de galons sur les épaules, ni de casquette de capitaine mais une tête bien faîte. Sandrine Fabier n’a peut-être pas le pied marin mais dans les locaux de la capitainerie, en face de la place de l’église, au bord du canal du Centre, elle tient le cap et le bon depuis son arrivée à la barre en tant que directrice de l’office du tourisme.

 

 

« La Communauté urbaine gère le tourisme sur Le Creusot et Montceau-les-Mines et qui a délégué la partie office du tourisme de Montceau avec pour président, le maire de Blanzy, Hervé Mazurek » tente d’expliquer Sandrine Fabier. Pour résumer, office du tourisme et capitainerie partagent les mêmes locaux. Bref, l’important est de naviguer sur les mêmes eaux du moment que le sextant donne la bonne direction à suivre. Suivre la bonne étoile.

 

 

capitainerie 0604164

 

 

 

Des nuités en hausse

 

Aujourd’hui, la bonne étoile à suivre, principalement pour la capitainerie, est de favoriser, dynamiser même, l’essor touristique et économique que représente le port. Car il est un atout qui ne demande qu’à être jouer pour rafler la mise.

 

 

Avec l’arrivée du printemps, la navigation sur le canal du Centre va peu à peu s’amplifier et le but « est de d’augmenter les nuités, que les plaisanciers fassent halte à Montceau, visitent et dépensent » précise avec aplomb Sandrine Fabier. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2014, 268 bateaux se sont arrimés au port, ils furent 389 en 2015 induisant 2537 nuités. Certes, une nuit au port c’est comme une nuit au camping : 3.60€ pour un bateau entre 6 et 10 mètres (de long) et un total de 6.80€ avec l’eau et l’électricité. Le pic a lieu en juin/juillet pour la fréquentation avec respectivement 434 et 345 nuités.

 

 

Sur le canal du Centre _ le petit centre _ long de 114 km qui va de Chalon-sur-Saône à Digoin, les plaisanciers vont et viennent. Certains pour rejoindre Paris l’empruntent pour éviter de naviguer sur la Saône, mais nombreux l’utilisent pendant de cours séjours, d’où l’intérêt de faire du port de Montceau, une étape indispensable. « Pendant la saison (printemps/été), les plaisanciers viennent le lundi soir pour profiter du marché le mardi matin » explique la présidente.

 

Un guide en forme de BD

 

Et pourquoi ne viennent-ils pas le vendredi soir également pour le marché du samedi qui est plus important ? « Parce que, parfois le vendredi soir, la vie nocturne apporte des désagréments et les plaisanciers se sont passés le mot » ajoute-t-elle.

 

Pour les plaisanciers, Montceau, c’est les mines, un point d’histoire à connaître, qu’ils souhaitent approfondir. Ainsi, Sandrine Fabier aimerait mettre en place, pour eux, un circuit piétonnier (durée 1h30) « Le circuit des mineurs » avec comme guide une BD. L’idée est en marche et pourrait voir le jour en juillet. Déjà ils peuvent, par exemple, visiter la manufacture Perrin ou s’offrir une table Au France.

 

 

 

 

capitainerie 0604162

 

 

 

En collaboration avec les VNF

 

L’activité au port de Montceau-les-Mines croît chaque année « et moi, je crois beaucoup au port » déclare la native de Toulouse, heureuse de participer à son développement, du port pas de Toulouse. Avec ses trente anneaux ou emplacements, onze d’entre eux sont occupés pour hivernage, trois le sont à l’année, les plaisanciers de passage sont accueillis les bras ouverts. Ceci en concertation étroite avec les Voies Navigables de France (VNF) et son poste de commandement situé à la 9e écluse.

 

 

« Nous sommes, pour ainsi dire, les premiers à entrer en contact avec les plaisanciers » souligne Mathieu Brochot, agent d’exploitation spécialisé au poste de commandement centralisé (lire par ailleurs). Capitainerie, office du tourisme et VNF sont un véritable trait d’union avec les navigateurs avec le même but, leur donner envie de jeter l’ancre à Montceau-les-Mines.

 

 

Jean Bernard

 

 

 

 

 

capitainerie 0604163

 

 

 

capitainerie 0604165

 

 

capitainerie 0604166

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Tourisme et économie – Le port de Montceau-les-Mines sur le canal du Centre”

  1. gilbert71 dit :

    il y avait un projet de visite du moulin de Galuzot , à ce jour , plus rien.. , ou en est-on ? un plus pour le tourisme .

  2. canalou dit :

    pour information sur le canal du centre les premier coup de pioche on eu lieu en 1783 et le canal fut terminer en 1792 ,à l’époque le canal s’appelait le canal du charolais c’etait des écluses de 34 mètres ,et sous napoelon lll il y avait un ministre des transports qui s’appelait frecynet ,il à fait rallonger les écluses à 40 mètres et la nommer canal du centre c’est pourquoi les péniches type frecynet transporte 250 tonne en canal à 1,m80 d’enfoncement ,et 400 tonnes en rivière à 2m30 d’enfoncement