Autres journaux :



vendredi 3 mars 2017 à 07:28

AFPA Le réseau (Montceau-les-Mines)

Une solution pour stagiaires de l’AFPA et employeurs



 

Ce jeudi après-midi, l’AFPA de Montceau-les-Mines recevait 70 stagiaires en présence de la Directrice de l’AFPA de Saône-et-Loire Laurence Garcera (nouvellement nommée au 1er février dernier) et de Madame Christine De Villeneuve, Déléguée générale AFPA Le réseau.

 

 

Guy Souvigny représentait Madame le Maire de Montceau retenue par ailleurs.

 

 

 

Une journée dédiée à AFPA le Réseau

 

 

Cette journée était dédiée sur l’ensemble de la Bourgogne à la présentation de AFPA le Réseau au sein des 4 AFPA de Bourgogne. Et Christine De Villeneuve arrivait tout juste d’une matinée qui s’était déroulée à Chevigny en Côte d’Or.

Cette journée mais aussi AFPA le Réseau sont nés de la volonté de plusieurs stagiaires de l’AFPA. Particulièrement cette journée a été organisée par plusieurs stagiaires de la formation Gestion des Petites et Moyennes Structures dont Anna Durocher est l’ambassadrice en Saône-et-Loire.

 

 

 

Des changements au sein de l’AFPA

 

 

On connaissait l’AFPA en tant qu’association. Lors de son discours, Madame Garcera a indiqué que la structure a été transformée en Agence nationale de Formation professionnelle pour adultes. L’ordonnance de transformation a été tout juste publiée le 22 février dernier. Aujourd’hui l’AFPA n’est donc plus une association mais un EPIC (Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial). Cette transformation insufflée par l’État montre la volonté de celui-ci d’ancrer l’AFPA dans les politiques étatiques.

 

 

Dans ce sens, comme l’a indiqué Madame Garcera, il devrait continuer d’être « un instrument au service de la croissance ».

 

 

Pour cela, il devra remplir plusieurs missions : l’ingénierie de certification pour le ministère du travail notamment, repérer des compétences émergentes et permettre l’expérimentation de formations anticipatrices. L’AFPA doit constituer un appui aux opérateurs de conseils en formation et participer à l’intégration sociale des publics éloignés de l’emploi. Enfin l’AFPA est en charge de l’égalité hommes-femmes, de la mixité des métiers et du maillage de la formation sur le territoire national.

Poursuivant son propos, la Directrice de l’AFPA de Saône-et-Loire a souhaité rappeler que l’AFA est constituée avant tout de formateurs, de centres, d’immobilier, de restauration et de plate-formes techniques.

 

 

150 000 personnes sont formées par an sur le territoire national dont 50000 salariés. 65,5 % des stagiaires obtiennent un retour à l’emploi au bout de 6 mois. Et un actif sur 8 passe par l’AFPA.

 

 

82 % des stagiaires obtiennent leur certification au niveau national. Et l’AFPA comprend 6000 entreprises partenaires sur toute la France.

Le 1er centre de formation pour adultes propose des formations à 250 métiers comprenant les secteurs des industries, des services ou encore des énergies.

Nouveauté de ces derniers mois : « Nous avons créé une ingénierie modulaire comprenant plus de 1000 modules afin de répondre aux besoins spécifiques des salariés par exemple. Nous avons de nouveaux plateaux techniques. On essaie de plus en plus de diversifier les modalités pédagogiques (à distance, en présentiel, collectif, individuel etc.).

 

 

 

86 % de taux de certification pour l’AFPA de Saône-et-Loire

 

 

L’AFPA de Saône-et-Loire comprend 3 centres : Montceau-les-Mines, Le Creusot et Chalon-sur-Saône. Cela correspond à 35 formations dans le bâtiment, les travaux publics, le secteur tertiaire ou encore les services. Ces formations sont dispensées par 21 formateurs. Et chaque année l’AFPA reçoit 952 stagiaires dont 60 % retrouvent un emploi au bout de 6 mois. 86 % des stagiaires obtiennent leur certification à l’issue de leur formation.

 

 

Depuis cette année, l’AFPA a répondu à un appel d’offre sur un dispositif, en collaboration notamment avec l’APOR et l’IFPA, lequel accueille 210 stagiaires. Ce dispositif a pour objectif d’accompagner pendant un an les personnes qui ont un projet professionnel. Il doit permettre de se mettre à niveau sur des compétences socles.

 

 

 

La VAE au cœur des dispositifs de certification

 

 

 

Kader Bentata, formateur à l’AFPA a aussi présenté un dispositif moins connu de reconnaissance de l’expérience professionnelle et ouvrant droit à une certification via des épreuves spécifiques. : la validation des acquis de l’expérience (VAE).

 

 

 

Mise en place par une loi de 2002, la VAE ouvre droit à un titre qui ne dépend plus d’une formation. Il s’agit d’une épreuve globale ouverte à toute personne ayant au moins un an d’expérience dans un métier précis et pour lequel elle n’a à ce jour aucune qualification reconnue.

 

 

Elle s’adresse à tout le monde : salariés, artisans, commerçants, travailleurs indépendants, demandeurs d’emploi etc.

 

 

C’est à la suite d’une série d’examens que le candidat peut obtenir un titre professionnel. Le candidat est soumis à l’analyse de son emploi, de ses propres pratiques professionnelles. Le titre ainsi obtenu est reconnu par l’État.

 

 

A ce jour, l’AFPA propose 280 titres professionnels dans le cadre d’une VAE.

 

 

 

AFPA le Réseau

 

 

 

AFPA le Réseau est une association créée en décembre 2015 suivant l’idée de stagiaires et d’anciens de l’AFPA. Ses missions se sont peu à peu précisées au cours de l’année 2016 grâce à une enquête Opinion Way réalisée auprès de 20000 stagiaires et dont l’objectif était de connaître leurs attentes vis-à-vis de cette association. Il en ressort d’abord qu’une majorité de stagiaires interrogés est pour cette association.

 

 

Les activités de l’association comprennent une plateforme web montée comme un réseau et comprenant des services. Celle-ci est ouverte aux stagiaires, aux anciens, aux formateurs et aux recruteurs. A ce jour, une quarantaine d’entreprises est déjà présente sur la plateforme et propose une centaine de postes.

 

 

Son nom ; afpaleréseau.fr

 

 

 

L’accès à la plateforme est gratuit pour les stagiaires et de 10€ pour les anciens (coût unique à vie).

 

 

 

AFPA le Réseau comprend aussi un volet « humain » avec des ambassadeurs. Il y en a actuellement 42 sur toute la France. Christine De Villeneuve a expliqué qu’il en fallait 115.

 

 

Actuellement l’activité lancée il y a 6 mois a débuté avec une petite équipe. A ce jour, il y a déjà 10000 inscrits sur la plateforme.

 

 

Après la diffusion d’un film présentant le rôle du réseau dans l’accès à un emploi, à des conseils pour sa formation et son projet professionnel, Christine De Villeneuve a invité les personnes présentes à venir s’inscrire sur la plateforme.

 

 

Les échanges se sont poursuivis autour d’un verre de l’amitié.

 

 

« Quand on parle de réseau, c’est porteur »

 

 

Cette parole, c’est celle de Guy Souvigny, adjoint au Maire de Montceau-les-Mines. Selon lui, dans la situation économique de la France, il faut savoir faire appel à son réseau pour cueillir des opportunités de travail.

 

 

Et c’est effectivement bien l’objet de cette initiative : sans doute augmenter la part d’insertion des stagiaires dans le monde professionnel à l’issue de leur formation.

A suivre.

 

 

EM

 

 

afpa 0303172

 

 

afpa 0303173

 

 

afpa 0303174

 

afpa 0303175

 

 

afpa 0303176

 

 

afpa 0303177

 

 

afpa 0303178

 

afpa 0303179

 

afpa 03031710

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer