Autres journaux :



jeudi 8 février 2018 à 07:43

Industriels, qu’attendez-vous de nous ?

Rencontre entre étudiants et industriels



 

 

Ce mercredi soir, le pavillon de l’industrie du Château de la Verrerie du Creusot accueillait des étudiants de l’IUT du Creusot et des industriels tels Framatome, Industeel, Enedis Bourgogne, Michelin, BSE ou encore Onze plus.

 

 

Tous étaient présents pour une raison : répondre à la question « industriels qu’attendez-vous de nous ? ».

 

 

 

La soirée avait été organisée par 5 étudiants (Ornella, Kathleen, Elodie, Diego et Camille) de l’IUT du Creusot en formation en Mesures physiques et Génie électrique et informatique industrielle et le Campus des Métiers et des Qualifications (Thématique industrie).

 

 

Dans le cadre d’un projet tuteuré, ils avaient invité étudiants et industriels à participer à un barcamp.

 

 

 

Il s’agit d’une rencontre ouverte, un événement participatif où la parole est libre. Afin de définir les attentes des industriels envers les jeunes étudiants, futurs diplômés, les étudiants avaient clairemet défini leur thématique : « Industriels, qu’attendez-vous de nous? ». 

 

 

Il s’agissait donc de l’occasion d’informer les jeunes, et futurs employés motivés, des besoins et attentes de l’industrie pour les années à venir.

 

 

Une non-conférence

 

Au cours de ce que les organisateurs ont appelé une non-conférence, il s’agissait pour les étudiants de comprendre comment ils pourront être les acteurs des métiers de demain.

 

 

 

Et la soirée a débuté par la lecture d’un texte portant sur la génération Y, rédigé sous un ton plutôt humoristique. En effet, il s’agissait bien ce mercredi soir de donner les clés du monde du travail à la génération Y.

 

 

 

Le tour de table a débuté par une présentation des industriels présents : Framatome était représenté notamment par un ancien étudiant de l’IUT recruté en CDI. Enedis Bourgogne était représenté par l’adjoint de la nouvelle agence. Marc Boudot de l’agence Pas à pas communication et de Onze plus était venu témoigner auprès des jeunes gens de son expérience de recruteur et de communicant. La société BSE était venu encourager les jeunes à trouver leur chemin et à oser. Le responsable de formation de Michelin, salarié du groupe depuis 30 ans était venu témoigner aussi de son expérience. Et une responsable des ressources humaines d’Industeel, formée au coaching et à la programmation neuro-linguistique se réjouissait de pouvoir encourager la génération Y à aller jusqu’au bout de ses rêves.

 

 

 

Les critères privilégiés lors d’un recrutement

 

C’est une des premières questions qui a été posée par les étudiants. Et les industriels ont répondu tour à tour, se complétant les uns et les autres sur le sujet, expliquant ainsi que la lecture d’un CV est très rapide et qu’elle ne débute pas toujours par le haut, mais bien par le bas et des activités parfois bien différentes du poste sur lequel le candidat peut être recruté. Ainsi et surtout pour de jeunes gens, les recruteurs aiment savoir s’ils ont travaillé les étés, s’ils pratiquent du sport, comment et à quel niveau ou encore s’ils ont travaillé dans des métiers difficiles (vendanges, restauration rapide, ménages etc.).

 

 

 

Participer à la vie associative etc. Tout cela a de l’importance pour les recruteurs.

 

 

Conseil des industriels aux jeunes gens : « Quand vous arrivez après le bac, ne pensez pas qu’à l’école, faites-vous votre CV ». Autrement dit, recherchez des petits emplois, participez à la vie associative.

 

 

 

Les industriels ont rappelé aussi des conseils basiques sur la rédaction d’un CV : une page maximum ; s’appliquer à ce qu’il y ait une cohérence entre CV et lettre de motivation, sincérité et honnêteté. Cette même sincérité doit se retrouver lors des entretiens. Les recruteurs ont été unanimes sur ce point. Ils attendent de l’honnêteté, parfois de l’originalité, mais surtout que l’entretien soit le reflet de ce que sont les candidats.

 

 

Autre conseil : attention à l’orthographe. Les recruteurs sont unanimes là-encore. Un CV truffé de fautes atterrit dans la poubelle.

 

 

Dans un CV, les recruteurs n’aiment pas les trous.

 

 

Bref de nombreux conseils ont été donnés aux étudiants pour mettre en place leur stratégie professionnelle et pouvoir se vendre, du CV, à l’entretien en passant par le verbal et le non-verbal.

 

 

 

Les industriels ont insisté aussi sur l’importance de valeurs professionnelles : honnêteté, ponctualité.

 

 

 

Les échanges se sont poursuivis sur les questions de la valeur des différentes expériences, les carrières évolutives des travailleurs qui seront amenés à vivre plusieurs vies professionnelles.

 

 

Des conseils ont été donnés pour préparer les entretiens et mieux cerner les besoins des entreprises.

 

 

Et des questions plus spécifiques à certaines formations ont été aussi posées : un étudiant demandant par exemple comment les industriels faisaient-ils la différence entre un technicien et un ingénieur sur le terrain.

 

 

A l’issue des échanges, un petit jeu avec des post-it a été proposé afin que chacun indique ce qui lui avait plu et ce qui pouvait encore progresser dans l’organisation de cet événement.

 

 

La soirée s’est conclue autour d’un pot. Nul doute que les étudiants pourront maintenant mettre en application les conseils qu’ils ont reçus.

 

 

EM

 

iut 08021822

 

 

 

iut 0802182

 

 

iut 0802183

 

 

iut 0802184

 

 

iut 0802185

 

 

iut 0802186

 

 

iut 0802187

 

 

iut 0802188

 

 

iut 0802189

 

 

iut 08021810

 

 

iut 08021811

 

 

iut 08021812

 

 

iut 08021813

 

 

iut 08021814

 

 

iut 08021817

 

 

iut 08021818

 

 

iut 08021819

 

 

iut 08021821

 

iut 08021815

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer