Autres journaux :



mardi 12 décembre 2017 à 11:26

AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes)

"Mort programmée du premier organisme de formation professionnel en France" ? S'interrogent les représentants syndicaux SUD FPA



 

On nous prie d’insérer :

 

 

 

 

 

Ce lundi 11 décembre 2017, dès 9h00, des représentants syndicaux SUD FPA vont occuper pacifiquement l’entrée de la Cityscope à Montreuil (93100), siège social de l’AFPA

 

 

L’AFPA est un organisme de formation professionnelle pour adultes devenu depuis le 01/01/2017 Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (statut Epic, avant c’était une Association)

 

 

Cette occupation se fera par l’implantation de tentes symbolisant la précarisation de l’AFPA

 

 

L’AFPA a été, de 1949 à 2005, l’organisme de formation professionnelle pour adultes du ministère du travail, et a participé pendant de nombreuses années à l’effort national de reconstruction de la France.

 

Il a permis ainsi à des personnes peu ou pas qualifiées d’obtenir un Titre Professionnel, reconnu par toutes les branches professionnelles, et d’accéder à des emplois, qui, il y a encore quelques années étaient durables.

 

Les budgets de la formation professionnelle lui étaient directement versés par l’Etat.

 

 

Depuis 2005 l’AFPA subit l’effet final de la Décentralisation avec le transfert des budgets de la formation professionnelle de l’Etat vers les Conseils Régionaux, devenus depuis les bras armés de la puissance publique en matière de qualification et reconversion professionnelle.

 

 

Avec la montée en puissance du libéralisme l’AFPA se trouve en situation de concurrence, par l’effet des Appels d’offres, face à d’autres organismes de formation (à ce jour 97000), surtout issus du Medef.

 

 

A cela s’ajoute la demande de formation qui doit être de plus en plus en lien avec les besoins du moment de l’entreprise, si bien que les formations sont réduites en durée et les compétences acquises ne permettent pas souvent d’obtenir la pérennité de l’emploi, renforçant ainsi la précarité des personnes, pour la plupart les moins qualifiées.

 

 

Etant depuis plusieurs années en difficultés financières, en 2012 elle a failli être en cessation de paiement, l’AFPA perd encore 100 millions d’euros cette année ; auxquels s’ajoutent les problèmes de trésorerie menaçant à chaque fois le versement des salaires.

 

 

Avec la réforme de la Formation Professionnelle du président Macron les difficultés de l’AFPA ne feront que s’accroître.

 

 

La direction générale et le conseil d’administration travaillent sur le retour à l’équilibre financier de l’agence pour 2020 ( ?!?!)

 

Pour cela leurs seules alternatives seront la fermeture de centres, en grande majorité déficitaires, et la réduction de la masse salariale par le départ d’environ 3000 salariés sur les 6700 CDI

 

 

Les revendications SUDFPA :
 

Non à la régionalisation mortifère de l’AFPA qui masque une privatisation du bien commun!

 

Non à cette réforme de la formation qui réduit la formation à une simple marchandise!

 

Non à la suppression des emplois à l’AFPA!

 

Non à la casse de l’AFPA!

 

Il y a 10 ans, la formation professionnelle à l’AFPA, c’était un service public au service de la promotion sociale,

 

Après toutes ces années de dégradation, en 2018, c’est devenu un objet de consommation périssable!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était pour répondre à un désir de formation professionnelle,

 

En 2018, c’est pour répondre au seul besoin économique des entreprises!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était pour former complètement au métier,

 

En 2018, c’est pour caser coûte que coûte de la ressource humaine dans des emplois non pourvus!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était la qualification professionnelle pour la reconnaissance salariale,

 

En 2018, c’est l’acquisition rapide d’une compétence temporaire pour des bras et des cerveaux interchangeables!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était la mobilité nationale pour avoir vraiment le choix de sa formation,

 

En 2018, c’est l’enfermement sur une offre ridicule de formation sur le territoire local!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était une orientation globale en fonction de ses motivations et potentialités,

 

En 2018, c’est l’aiguillage administratif contraint en fonction de ses maigres droits personnels à la formation!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était un accompagnement global avec préparatoire, suivi, gîte et couvert,

 

En 2018, c’est, faute de moyens à la hauteur, « de la communication » pour positionner l’Afpa sur un nouveau marché!

 

La formation professionnelle à l’AFPA, c’était l’expertise pour le bien de la société, des personnes, des entreprises,

 

En 2018, c’est l’exécution des dondaines idéologiques du Medef pour un travail sans qualité! »

 

 

 

SUD AFPA 121217

 

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer