Autres journaux :



mercredi 9 septembre 2015 à 07:00

Initiatives étudiantes sur le campus Sud Bourgogne

C'est parti !



 

Ce mardi matin, ce sont 540 étudiants du campus Sud Bourgogne qui se sont retrouvés à l’Alto au Creusot pour une journée de défis et de jeu d’entreprise !

 

 

Ces étudiants sont issus des établissements supérieurs de l’IUT du Creusot, du Centre Universitaire Condorcet, de l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers), du lycée Léon Blum du Creusot et du lycée Henri Parriat de Montceau-les-Mines.

 

Ce dispositif de valorisation des initiatives des étudiants du Campus Sud Bourgogne a été lancé par la Communauté Urbaine Creusot Montceau en partenariat avec les établissements supérieurs de la communauté. Cette journée du 8 septembre est consacrée à la présentation et à l’ouverture du programme ICI (Initiatives – se Construire – Innovation).

 

Au cours d’une conférence de presse réunissant les responsables des structures universitaires et les représentants de la CUCM et de la Ville, les élus ont rappelé que l’enseignement supérieur constituait la priorité du mandat actuel de la CUCM.

« On est attentif à la qualité de vie et à la qualité d’accueil. Le restaurant universitaire est ouvert depuis 2012. Nous avons une grande bibliothèque universitaire. Notre attention est portée sur le fait que les étudiants puissent s’inscrire dans l’environnement et s’intégrer dans le tissu économique. L’ouverture au monde est un autre point auquel nous sommes attentifs, afin de leur permettre de développer un esprit critique, une ouverture. Le dispositif Univ’Art y participe. Il s’agit d’un partenariat entre la CUCM, le Creusot et L’ARC, consistant en un parcours culturel proposé aux étudiants. Nous encourageons l’engagement citoyen avec la présence du conseil jeunes. Ce sont donc l’esprit d’initiative, l’entrepreneuriat au sens large que nous encourageons, avec des ateliers créativité l’an dernier. Lors de ces derniers, des étudiants de différentes filières cogitaient pour Thermodyn sur la maintenance 2.0. Ils ont été huit à présenter leurs résultats. Les entreprises sont d’ailleurs prêtes à repartir.

On a souhaité passer un pas supplémentaire, avec l’IUT notamment. L’épanouissement des étudiants, les faire s’impliquer dans des projets est important. Nous, nous sommes justes des ressources. Ce matin, ils ont d’abord eu une heure de présentation du dispositif, puis des témoignages d’anciens étudiants et d’entrepreneurs. Ce travail est lancé en collaboration TalentCampus, un dispositif labellisé par l’État. Cette matinée réunit des groupes interdisciplinaires. Ils vivront des jeux d’entreprise toute la matinée » a déclaré la Vice-présidente CUCM en charge de l’enseignement supérieur.

 

Encourager les projets des étudiants

 

Tous les responsables avaient donc le même leitmotiv : au terme de la journée, obtenir que certains étudiants s’inscrivent dans la démarche d’un projet se poursuivant toute l’année.

Dans ce but, les étudiants disposent de plusieurs outils : flyers, une plateforme regroupant une liste de contacts ressources, des disponibilités d’enseignants pour les accompagner etc.

 

Pour ceux intéressés par la poursuite du projet, une soirée « spedd-meeting » est organisée de 18h à 20h au restaurant universitaire du Creusot. Les entreprises du territoire sont conviées pour permettre un échange et exprimer un besoin auquel les étudiants peuvent répondre. Mais l’inverse est également possible ! Les étudiants peuvent aussi solliciter les entreprises sur un projet ou une idée.

 

De plus, les étudiants ont fait part, l’an dernier, de leur désir de découvrir les entreprises. Une dizaine d’entreprises a répondu positivement à la requête, parmi lesquelles Areva, Thermodyn ou Michelin par exemple.

Mardi 22 septembre, la journée sera dédiée à la découverte de la ville du Creusot, sous son aspect patrimonial, sportif et ses services.

 

A l’unisson, les établissements se satisfont de cette initiative commune : une première pour le territoire

 

Olivier Laligant, le premier, en tant que Directeur de l’IUT du Creusot a exprimé sa satisfaction et son intérêt pour l’opération : « Le fond du dispositif est de permettre aux jeunes de développer l’esprit d’initiative dans un esprit d’émulation. »

 

Et d’ajouter : « Pour apprendre, il faut mettre les gens ensemble ».

S’appuyant ainsi sur les résultats de différentes études, le Directeur de l’IUT a expliqué que chaque individu possède ses propres intelligences (huit en tout) dont l’intelligence interpersonnelle, intrapersonnelle, kinesthésique, spatiale, naturaliste etc.

 

Et qu’on ne s’y trompe pas, le but est bien de répondre aux besoins des entreprises. D’ailleurs des entrepreneurs étaient présents tout au long de la journée pour accompagner les jeunes dans leurs questionnements.

 

Pour le responsable du lycée Léon Blum, cette initiative est une réelle opportunité pour les BTS : « On se rend compte que les BTS ne se rendent pas forcément compte qu’ils appartiennent à un campus. Cela nous rapproche des entreprises, des activités et de la CUCM. Je nous félicite de cette initiative qui permet à nos étudiants de s’intégrer ».

 

Pour Monsieur Aubert du lycée Parriat, « c’est l’occasion de faire découvrir à nos étudiants qu’ils font partie d’un campus. Nos BTS sont déjà en prise avec les entreprises. »

 

Pour le Centre Condorcet, la mixité d’établissement constitue une grande richesse.

 

TalentCampus, un dispositif labellisé

 

TalentCampus a été créé avec l’idée de proposer des formations innovantes. Aujourd’hui, TalentCampus possède des partenariats avec l’ESC Dijon, l’Université de Bourgogne Franche-Comté et l’école doctorale.

Les formations de TalentCampus se font sur 3 à 5 jours, pendant les vacances scolaires avec des étudiants, des doctorants et des salariés. Les participants sont âgés entre 17 et 67 ans. On y travaille des compétences sociales telles que la confiance en soi, l’estime de soi, le leadership.

 

Pour l’opération du jour, ce sont ainsi 540 étudiants qui se sont réunis. Le prétexte présenté est celui du jeun en entreprise, pour lequel ils ont du construire un avion. Les étudiants ont également eu des debriefing toute la journée. Et pour les encadrer, il y avait environ un vingtaine d’encadrants dont 5 de l’équipe de TalentCampus.

 

A l’issue les gagnants ont reçu des petits cadeaux !

 

Mais c’est surtout la suite qui intéressent tous les responsables : combien poursuivront le défi et développeront des projets? Michelin est déjà partant et propose un financement de 7500 €, ainsi que la mise à disposition de personnel pour accompagner les jeunes. Le projet proposé porte sur le développement d’un vélo-énergie.

 

Pour les entrepreneurs, il faut montrer que c’est possible dès maintenant

 

Pour le responsable de l’agence Pas à pas communication, il est important de stimuler les jeunes. Et pour lui, la pluridisciplinarité est un réel atout.

« C’est une des hypothèses de la réussite de la Silicon Valley » a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « En tant qu’entreprise, on va allouer une somme de 2000 € à la fin de l’année. »

 

Et Mickaël Provost de son côté a ajoutée : « Vous ne vous rendez pas compte du nombre de jeunes qui ont des idées brillantes. Il leur manque cet environnement. Ils ont des idées, mais pas l’environnement ni les moyens. Donc là, avec cet environnement, cela va donner quelque chose ».

 

D’ailleurs, le BGE s’est également associé à cette journée afin de présenter les dispositifs d’accompagnement qu’ils proposent à destination des entrepreneurs.

 

On l’aura compris, pour les 82 équipes pluridisciplinaires du jour, il s’agissait d’un grand saut dans le bain de l’initiative et de l’entrepreneuriat. Combien resteront dans le bassin ?

 

Souhaitons le meilleur à ces jeunes dans tous leurs projets !

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

campus 0909152

 

 

 

 

 

campus 0909156

 

 

campus 0909153

 

 

campus 0909154

 

 

campus 0909155

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer