Autres journaux :


samedi 26 septembre 2015 à 08:09

Montceau-les-Mines

Remise de tablettes numériques aux élèves de l'école Jacques Prévert



 

Ce vendredi en début d’après-midi, Guillaume Lion, délégué académique au numérique de l’Académie de Dijon, Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau-les-Mines et Marie-Thérèse Frizot Vice-présidente au Conseil départemental et maire-adjointe ont présenté les tablettes numériques mises à disposition des élèves de l’école Jacques Prévert et des collégiens de Montceau-les-Mines.

 

 

C’est au sein de la médiathèque de Montceau-les-Mines que la présentation du projet, suivie d’une démonstration ont eu lieu.

 

Pourquoi des tablettes numériques à l’école ?

 

Le ministère de l’Éducation nationale avait lancé un appel à projet en mai dans le cadre du plan numérique national à destination des collèges et écoles élémentaires en zone prioritaire ayant le soutien des collectivités territoriales. Ce sont ainsi 300 collèges et 300 écoles élémentaires qui ont été retenues en France dont six projets en Saône-et-Loire parmi lesquels un seul binôme (collège niveau 5e et école). Et ce binôme est constitué de l’école Jacques Prévert et le collège Jean Moulin de Montceau-les-Mines.

 

Pour Guillaume Lion, le délégué académique au numérique de l’académie de Dijon  (représentant de l’Etat) « C’est un moment très important : le début d’un projet numérique lancé par le ministère sur le plan national. Cette première concrétisation est une belle réussite qui voit la présence conjointe des collectivités locales, des établissements scolaires et de l’éducation nationale. Partageons ensemble la réussite de ces élèves encadrés par la pédagogie des enseignants. Avec ces tablettes, ils vont utiliser tout le potentiel de ces outils. Ce plan sera étendu.»

 

Pour sa part Marie-Thérèse Frizot, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’éducation et maire-adjointe, a déclaré : « Un seul projet a répondu à tous les critères qui était le lien entre une école primaire (Jacques Prévert) et un collège (Jean-Moulin), cette continuité entre le CM2 et la 6e va faciliter l’apprentissage. Il n’y a pas de réussite s’il n’y a pas d’association qu’elle soit financière ou pédagogique. Le Département soutient ces projets. Ces tablettes restent un outil qui va faciliter certaines pratiques et soutenu par un projet pédagogique, vont motiver les enfants, lutter contre le décrochage scolaire… Ce n’est qu’un début aujourd’hui pour Montceau. »

 

  1. BASSET  – IEN  – Inspection de l’Education Nationale de la circonscription de Montceau, a indiqué : « Ce projet est le seul à avoir été retenu car il allie plusieurs partenaires. Depuis longtemps les frontières sont abattues à Montceau grâce à l’action d’hommes et de femmes comme Pierre Fuchet (directeur de l’école élémentaire Jacques Prévert) qui œuvre depuis longtemps dans ce sens. Cet outil suppose des pratiques professionnelles dispensées par des formateurs de l’Éducation Nationale. C’est une véritable révolution technique et pédagogique. »

 

Pour Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau-les-Mines « Un tel projet innovant ne peut se construire sans un partenariat exceptionnel entre des potentiels financiers (ville, département, Éducation Nationale et État). C’est une réussite parce que nous avons su se mobiliser et répondre présent. A Montceau-les-Mines, nous avons des pépites d’innovation en terme d’engagement pédagogique avec des personnes qui partagent de vraies convictions liées à l’éducation telles que M. Fuchet et Mme Bonnard, Principale du collège Jean Moulin. C’est grâce à vous que les choses peuvent se mettre en place et que l’on peut valoriser les projets.

C’est une richesse pour la commune de travailler dans un continuum. Merci à tous les acteurs de cette belle réussite, la ville sera toujours là pour répondre présente à ces très belles initiatives et suivra le déploiement de cette opération sur les autres écoles avec un plan de financement pluriannuel et un soutien logistique à la connectique. La révolution numérique est en route, ces tablettes vont permettre de mieux apprendre et mieux vivre en tant que citoyen. »

 

Pierre Fuchet directeur de l’école élémentaire Jacques Prévert a déclaré : « Je suis le coordonnateur de ce projet qui a mobilisé de nombreux personnels enseignants . Je pense aux enfants et j’espère que ces outils vont leur donner envie d’apprendre. »

 

Mme Bonnard, Principale du collège Jean-Moulin : « Cela a été une bonne surprise que celle d’être retenu, nous étions tous motivés par l’envie d’offrir aux jeunes une égalité des chances et une réussite scolaire. Ils deviendront de bons citoyens avertis en utilisant correctement cette tablette. »

 

Des tablettes numériques avec une utilisation contrôlée

 

L’école Jacques Prévert a ainsi reçu 45 tablettes, sur trois chariots, soit 15 tablettes par chariot. Le collège, a reçu 170 tablettes, pour l’ensemble des élèves de 5e et leurs enseignants.

Et il est bien rappelé qu’il s’agit avant-tout d’un outil pédagogique et pas d’un jeu. L’ajout d’applications sera sujet à discussion.

Guillaume Lion a bien spécifié « On n’est pas sur quelque chose de clos, mais quelque chose de contrôlé ».

 

Pour l’école élémentaire, il s’agit en revanche d’un équipement mobile passant de classe en classe. Son usage sera encadré, afin de permettre l’apprentissage de l’outil à travers la recherche d’information par exemple.

 

Du côté des financements, le projet a reçu une subvention de l’État à hauteur de 6000 € par classe pour l’école Jacques Prévert, soit 18000€ dans ce cas et un supplément de 500 € pour l’achat des ressources (logiciels).

La municipalité de Montceau-les-Mines a participé à hauteur de 7000 €. Celle-ci a aussi pris en charge le câblage des écoles pour mettre les tablettes en réseau et les relier à Internet et les chariots.

 

Le département a versé pour le collège 280 € par élève et enseignants.

L’État a ainsi versé 170 000 € pour les élèves du collège.

 

Une tablette, Made in France

 

La tablette Sqool est une tablette produite en France et plus particulièrement au Creusot. Le projet a ainsi réuni efficacité pour les élèves et production locale.

La démonstration du jour auprès d’une classe de CM2 de l’école Jacques Prévert sera tout de même suivie d’une journée de formation pour les enseignants qui devraient être opérationnels d’ici octobre.

Le collège Jean Moulin et l’école Jacques Prévert sont techniquement prêts pour l’utilisation des tablettes puisque tous les travaux nécessaires ont été réalisés cet été.

 

Le « chariot », financé par la Ville, est vendu par Ugap, la centrale d’achat publique. Ce chariot comporte des emplacements pour les tablettes, les chargeurs de celles-ci, une borne wifi et une connectique pour l’ordinateur portable de l’enseignant.

A priori, les élèves du collège devraient pouvoir rapporter chez eux les tablettes afin de pouvoir travailler. Il ne nous reste donc plus qu’à leur souhaiter une bonne rentrée studieuse ainsi qu’aux élèves de l’école Jacques Prévert. Et tous à vos tablettes !

 

Émilie Mondoloni

 

 

 

tablette 2609159

 

tablette 2609152

 

 

 

tablette 2609153

 

 

tablette 2609154

 

 

tablette 2609155

 

 

tablette 2609156

 

 

tablette 2609157

 

 

tablette 2609158

 

 

tablette 26091510

 

 

tablette 26091511

 

 

tablette 26091512

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Montceau-les-Mines”

  1. jean montceau dit :

    A celà près que le collège Copernici de St Vallier équipe déjà des classes avec des tablettes depuis l’an passé. Donc, ceci n’est en rien une nouveauté.