Autres journaux :


vendredi 18 mars 2016 à 05:37

Education nationale – Collège Copernic à Saint-Vallier

« Aux maths collégiens » !



Même si Lady Gaga ou Ronaldo ont plus de chance d’être reconnus dans la cour du collège Copernic à Saint-Vallier, la « tronche » de Cédric Villani ne passerait pas inaperçue au milieu des collégiens et collégiennes. Avec sa dégaine de premier de la classe, sa lavallière et sa broche araignée, il aurait été le bienvenu à l’occasion de la semaine des mathématiques.

 

Accueillir l’un des plus grands mathématiciens français qui a toujours eu 20/20 en maths dans toute sa scolarité et qui a reçu la médaille Fields en 2010, sorte de prix Nobel des mathématiques, c’eût été cool ! Non ? D’autant qu’il le premier _ encore ! _ à vouloir démystifier « ces sacrés mathématiques ». « Je veux faire rayonner les mathématiques partout, quel que soit le public (…) » mentionnait-il dans un entretien à Télérama.

 

Alors certes, à leur niveau, sans lavallière ni broche araignée, les professeurs dans leur globalité et ceux de matchs en particulier du collège Copernic, profitent de cette « semaine des mathématiques » pour rendre l’exercice plus ludique. Bien qu’aujourd’hui les élèves disposent d’une tablette android Sqool, encore faut-il leur démontrer concrètement que dans la vie de tous les jours, ils appliquent _ sans doute sans le savoir _ des formules mathématiques. Quoi de mieux pour passer de la théorie à la pratique que de jouer au billard, celui du foyer si on considère que ledit billard est un rectangle. Voilà l’angle d’attaque d’Olivier Lesavre, professeur de maths. Tous (les profs) mettent leur touche personnelle comme en espagnol où il faut « raisonner » dans la langue de Cervantes. En ce jeudi également, les élèves qui le souhaitaient, ont participé au concours national Kangourou des matchs. Une heure pour répondre à vingt-six « problèmes ».

 

Apprendre à aimer les mathématiques, au moins pendant une semaine, voilà peut-être une solution pour améliorer les résultats dans cette matière au brevet des collèges. Et si vous venez sans lavallière ni broche araignée, personne ne vous en voudra.

 

J.B.

 

 

cop 17 03 16

 

 

cop 17 03 161

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer