Autres journaux :



jeudi 5 mai 2016 à 07:11

Dolto/Monod : bon ADN ne saurait mentir, rendez-vous le 10 mai prochain

Quand le « vivre-ensemble » tant usité prend du contenu



Le 10 mai prochain le Lycée Dolto/Monod va convoquer à la concrétisation des idées, des philosophies, des idéologies, pour les confronter dans le but de les faire coexister, travailler ensemble, créer les synergies permettant l’émergence d’une communauté éducative fondée sur le « vivre-ensemble ».

C’est le mot, l’expression, le concept à la mode, tant utilisé qu’il en devient une ponctuation normale des discussions et des discours… sauf que, comme à l’accoutumée, à Dolto/Monod, on ne peut se satisfaire des coquilles vides, des à peu près, des faux semblants.

 

 

S’il n’y a pas de contenu c’est comme au casting de la vache qui rit, si pas absolument parfait, au Lycée on est recalé.

 

 

Donc ici quand on dit « vivre ensemble » on y va avec ardeur et un contenu costaud.

 

Au Lycée Dolto/Monod on assemble vivre-ensemble et appartenance. Et au lieu de faire un oxymore avec ses deux notions apparemment antinomiques ils vont s’en servir pour créer une communauté ouverte, en paix avec elle-même et les autres, en paix mais à l’écoute et attentive aux autres, en paix mais portée à l’échange et au partage.

 

Alors il faut que cette journée soit réussie, porteuse des briques de la pérennité.

 

 

D’abord on invite large et conséquent, légitime et représentatif.

 

 

C’est avec la Maison des Lycéens et son Président Thibaud Roque, qu’Éric Flaire, son collègue François Molines, sous la houlette d’Éric Fournier le proviseur, ont concocté un programme sans faille.

 

 

 

Sont invités : Amnesty International, la ligue des droits de l’homme, Femmes solidaires, Coexister (mouvement interconvictionnel des jeunes), RESF, Rainbow, Nisrine Zaïbi, Jérémie Pinto, Chalon Palestine, Corado Boost qui fera une performance.

 

 

 

La Maison des Lycéens est au cœur de tout ce dispositif. Elle mettra en place un arbre à souhait. Les élèves disposeront dessus des post it à l’envers sur le recto desquels ils auront inscrit leur vision du « Vivre ensemble ». Ensuite tous les post it seront retournés, une synthèse en sera faite. Il en sera tiré des conclusions pour dégager les améliorations possibles, les grandes orientations.

 

 

 

Ce travail doit aider à la lutte contre le décrochage scolaire, à limiter l’absentéisme, pour, au travers d’un accueil bienveillant, faire naître un sentiment de bien-être. Ça c’est dans l’ADN de l’équipe du Lycée.

 

 

 

C’est dans l’état d’esprit « qui offre reçoit », ou comme l’a dit Gandhi, un jour assis au milieu de la foule, ou alors il maniait le rouet, ou… enfin il l’a dit un jour : « Si tu veux changer le monde, commence par te changer toi-même. » et ça c’est aussi l’ADN de Dolto/Monod.

 

 

Donc le 10 mai, ça va être grand, profond. Cela s’inscrit aussi dans le parcours citoyen des élèves. Eric Flaire rappelle que la communauté éducative se doit d’apporter les outils nécessaires au parcours citoyen des élèves après l’école. La journée du 10 mai s’inscrit dans le côté philosophique de l’éducation, en parallèle avec le côté technique.

 

 

En plus des débats et donc confrontations d’idées, il y aura deux projections de films :

 

 

Femmes du bus 678 (Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. )

 

 

 

La cour de Babel (Ils viennent d’arriver en France. Ils sont Irlandais, Serbes, Brésiliens, Tunisiens, Chinois ou Sénégalais… Pendant un an, Julie Bertuccelli a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français.) 

 

 

Il y aura aussi la projection des 5 clips de l’Education nationale contre le harcèlement, plus le documentaire tourné à Jean Moulin.

 

 

Le midi un repas multiculturel des 5 continents sera servi et confectionné par le service restauration du Lycée. Une animation, de 11h00 à 14h00, réunira le Recteur, le DASEN, Mme Jarrot, Monsieur Mazurek, le Vice-Président des Lycées, etc.

 

 

Un 10 mai copieux avec aussi la commémoration de l’abolition de l’esclavage et donc le 7ème festival Outre-mer en Bourgogne.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

dolto monod 0505162

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Dolto/Monod : bon ADN ne saurait mentir, rendez-vous le 10 mai prochain”

  1. Babs210 dit :

    D’où l’importance de garder le nom de Théodore Monod, qui lui aussi, lors de sa visite dans le lycée avait montré l’importance du vivre ensemble, du penser ensemble…