Autres journaux :


lundi 17 octobre 2016 à 18:58

Apprentissage : ayons le courage d’expérimenter !

Marie-Claude Jarrot, Conseillère Régionale Bourgogne Franche Comté



 

« Notre pays traverse une crise profonde et durable marquée par un fort taux de chômage. Pour les jeunes de moins de 25 ans, il est près de 2,5 fois plus élevé que la moyenne nationale.

 

 

 

L’apprentissage est un outil d’excellence pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes qui rencontrent de réelles difficultés à entrer sur le marché du travail en France.

 

 

Les décisions prisent, depuis 2012, par les gouvernements successifs ont, parallèlement à la crise, entrainé une baisse des jeunes entrants dans ces dispositifs (-8% en 2013, -3% en 2014). Outre les mesures financières, la suppression en 2013 du dispositif d’initiation aux métiers en alternance a donné un très mauvais signal pour le développement de l’apprentissage.

 

 

Conscient de ces erreurs, l’Etat expérimente de nouveaux outils de développement de l’apprentissage à l’image du relèvement à 30 ans de l’âge limite d’entrée en apprentissage. La Région Bourgogne Franche Comté se porte volontaire dans ce cadre.

 

 

L’âge limite n’est pourtant pas le seul frein à son développement et la question de l’âge d’entrée dans l’apprentissage est aussi posée par nombreux acteurs de l’apprentissage.

 

 

Le groupe URDC  demande au gouvernement d’autoriser l’expérimentation de l’apprentissage dès 14 ans afin que la Région Bourgogne Franche Comté soit territoire d’expérimentation.

 

 

La mise en place d’une politique d’apprentissage de 14 à 30 ans serait une belle opportunité et une façon de saluer le travail accompli par les Centres de Formations d’Apprentis.

 

 

Cette demande ne dépassera malheureusement pas l’hémicycle régional puisque la majorité socialiste régionale s’est opposée à notre vœu lors de la dernière session plénière. »

 

 

 

Marie-Claude Jarrot,

Vice-Présidente de la commission apprentissage à la région Bourgogne Franche Comté

 

 

 

 

 

jarrot-2302162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




6 commentaires sur “Apprentissage : ayons le courage d’expérimenter !”

  1. lavoisier dit :

    effectivement l’apprentissage est une bonne solution pour une partie des jeunes qui souhaite intégrer un cursus professionnelle, mais ce n’est pas uniquement la solution, j’ai l’impression que ce mot
     » apprentissage » est devenu à la mode, à chaque fois que nous parlons de l’emploi des jeunes on nous ressort l’apprentissage à toutes les sauces, je pense que cela cache aussi l’échec de la politique nationale au niveau de l’emploi, que dire alors de ces jeunes qui ressortent avec des diplômes allant jusqu’à bac+5 et qui se retrouve sans emploi, pensez vous que l’apprentissage est la solution?
    sans prise de position ni pour l’un ni pour l’autre je pense que l’apprentissage est une solution à l’échec de TOUT les politiques.

  2. loupblanc dit :

    apprentissage jusqu’à 30 ans .
    43 ans de cotisations bientôt
    âge de votre future retraite 73 ans ( 30 + 43 ) dans quelques années
    espérance de vie !!!!! certainement en baisse si personne ne peut se soigner
    autant dire le problème des retraites révolu

    soyons optimiste

  3. MT71 dit :

    Messieurs
    Ne déformez pas volontairement ou involontairement les propos tenus par notre conseillère générale.
    En aucun cas il est dit que l’apprentissage durait jusqu’à 30 ans mais que l’on pouvait se former à un métier par cette voie jusqu’à cet âge.
    Comment voulez vous que des entreprises ou des artisans recrutent des personnes non formées, si ce n’est qu’avec un statut d’apprenti.
    Ce n’est pas une mode mais une question de bon sens.

    Contrairement à ce qu’il est dit, je ne pense pas que l’apprentissage soit une solution à l’échec de toute politique mais bien un moyen de réussir une politique.

    Pour les jeunes qui sortent avec Bac+5 ou plus, ce n’est pas seulement les connaissances qui permettront d’entrer dans la vie professionnelle, mais surtout la faculté d’adaptation.
    Là aussi, un effort est à faire.
    En ce qui concerne le commentaire sur les retraites, ne soyez pas si pessimiste. Bien sur qu’il est nécessaire de prolonger l’âge de départ. Comment voulez vous avec moins d’actifs financer plus de retraites ?
    Ou alors, étudions la retraite par points proposée par NKM , certainement la solution d’avenir
    Cordialement
    Jacki Talpin

    • Daniel Z dit :

      N’est ce pas vous, Jacki, qui interprétez ?

      «  »apprentissage jusqu’à 30 ans » » ne veut pas nécessairement dire ce que vous avez compris !
      D’autant qu’il est tout à fait possible de se former à une nouvelle profession à tout âge, et ça ne date pas d’ hier.

      J’ai souvenance d’une époque où les employeurs utilisaient des salariés formés en peu de temps par les AFPA.

      S’adapter, mais ce n’est pas quelque chose de nouveau.
      Ce que nous pouvons nous demander, c’est si les productions de l’ E.N. sont en phase avec les besoins de notre société.

      Financer les retraites, mais vous minimisez une donnée : les machines permettent aujourd’hui de supprimer les emplois par millions.
      Et pourtant, la production marchande augmente, ce qui prouve que beaucoup d’humains pourraient très bien vivre en ne travaillant guère si les profits liées aux progrès techniques n’étaient accaparés par si peu d’humains.

      NKM ? « Une réforme de ce genre met à peu près 40 ans à aboutir… »

      Amitiés

  4. lavoisier dit :

    Ne vous sentez pas constamment attaquez Mr Talpin, c’est une réflexion et une vision personnel, montrant les politiques menés contre le chômage depuis 3 décennies, politique de droite ou de gauche, les méchants de sont pas d’un côté et les bons de l’autres, les politiques sont plus attachés à leurs carrières et leurs mandats donc leurs argent plutôt que de l’intérêt national, le résultats est là que vous le voulez ou non, quand à NKM et autres politiciens qui nous disent aujourd’hui  » y’a qu’à, faut qu’on » non merci, et encore une fois que ce soit de droite ou de gauche…
    si demain les charges des entreprises sont à zéro, vous verrez que qu’elles n’attendrons pas qu’un chômeur fasse un apprentissage pour le faire travailler, la France se désindustrialise qu’on le veuille ou pas, nous perdons tout les jours des emplois dans des sociétés et multinationales qui font des milliards de chiffre d’affaire, vous pensez vraiment que la solution au chômage c’est l’ apprentissage?
    allons vous êtes quelqu’un d’intelligent, avez vous des enfants ? Sont ils passés par un apprentissage pour trouver un emploi????
    La puissance de la France s’est fondé sur les valeurs du travail, pensez vous que c’est le cas aujourd’hui, comment fait le Danemark pour avoir le plein emploi sans faire de son fer de lance l’apprentissage?

    Encore une fois c’est une vision apolitique Mr Talpin, comme la liste conduite par le Maire de Montceau les Mines….

    • MT71 dit :

      Cher Monsieur
      En aucun cas je ne me sens attaqué. Je fais simplement part de mon opinion sur ce sujet.
      Bien sur que je suis entièrement d’accord avec vous, le problème n’est ni de droite, ni de gauche.
      L’emploi est entièrement lié aux commandes des entreprises et des artisans. En baissant nettement les charges cela favorisera le travail et par conséquent l’emploi.
      Dans ce cas précis, bien sur que l’embauche pourra se faire sans que la personne soit passé par l’apprentissage.
      Malheureusement nous n’en sommes pas encore là et il faut réagir à la situation actuelle.
      L’apprentissage n’est pas la panacée, ce n’est qu’une mesure d’accompagnement. Mais entre ne rien faire et proposer des solutions, je choisi la seconde proposition.
      J’ai des enfant, l’un est passé par l’apprentissage et l’autre non. Si celle qui n’a pas reçu une formation en hôtellerie, elle n’aurait pas eu de travail. Voilà un cas concret.
      En ce qui concerne NKM, sa proposition pour les retraites est à long terme, je le reconnais, mais faut-il la rejeter sans regarder de plus près. C’est la vision d’une femme politique, telle que je conçois la politique.
      Merci pour vos commentaires, très intéressants et qui permettent un débat enrichissant.
      Bonne journée
      Cordialement
      JT