Autres journaux :


jeudi 20 octobre 2016 à 04:52

Les assises de l’éducation (5e édition) à Saint-Vallier avec Jean-Louis Auduc

Rassurer les parents sur la mission de l’école



Les assises de l’éducation qui se tiennent actuellement à Saint-Vallier permettent de s’adresser à la fois aux acteurs, à savoir les élèves _ spectacle pour 600 scolaires avec La petiote ou encore A nous deux, une comédie absurdo burlesque sur le racisme _ mais aussi pourrait-on dire, aux auteurs, c’est-à-dire les enseignants, sachant que le thème de cette année est : école, enfant et famille.

 

 

Dans ce thème, une priorité est apparue, celle de la liaison entre les parents et les enseignants, avec sous-jacent qui, finalement a peur de l’autre ? Pour répondre à cette question, du moins apporter un éclairage moins alambiqué qu’il n’y paraît, la ville de Saint-Vallier avec le concours de l’inspecteur de la circonscription, M. Basset, ont pu ainsi s’adjoindre le concours de Jean-Louis Auduc, une sommité en la matière. Il est agrégé d’histoire, a enseigné au collège et au lycée, a été directeur de l’IUFM de Créteil, a travaillé auprès du ministre délégué à l’enseignement professionnel en 2001/2002 et, est l’auteur de nombreux ouvrages dont l’une des particularités, traite justement des le relations parents enseignants. En somme, Jean-Louis Auduc est un expert, non pas dans un feuilleton télé mais dans le monde de l’éducation.

 

 

Des pistes à suivre

 

Ecouter un tel personnage est un véritable plaisir, car en plus de son expérience et son bon sens, il dit ce que malheureusement les politiques ne pensent même pas tout bas. Remettons les choses à leur place. Un expert connaît mieux que quiconque son dossier, ici en l’occurrence les rapports parents enseignants. Il ne revendique pas une élection ou réélection au contraire des politiques, notamment dans les hautes sphères, qui comptent plus les voix que les nombres d’élèves par classe. D’ailleurs, Jean-Louis Auduc signifiait aux enseignants présents ce mercredi après-midi à l’ECLA, venus l’écouter : « Je souhaite un ministère de l’Education stable ».

 

 

L’important, nonobstant les idées des uns et des autres, est « de rassurer les parents sur la mission de l’école. Dans sa conférence, Jean-Louis Auduc n’a pas caché la vérité. « On dit, les parents ont démissionné. En réalité, certains sont déboussolés et désemparés ». Ils ne comprennent pas toujours ce qui se passe car trop souvent ils se réfèrent à leur vécu. Mais ça, c’était avant. Les programmes ont évolué, alors il faut leur expliquer,  les rassurer, leur fournir le plan de vol de la scolarité de leur enfant, qu’ils sentent aussi que leur rôle est utile vis-à-vis de leur enfant et de l’enseignant. « Mais c’est compliqué » admettait le conférencier. « Vous enseignants, vous portez l’intérêt général alors que le parent porte un intérêt particulier, celui de son enfant. Donc, il existe des tensions et c’est normal ». Tout est question de communication et, hélas, dans l’éducation nationale, elle n’est pas prise suffisamment en compte. « C’est un vrai enjeu » soulignait Jean-Louis Auduc.

 

L’expert en la matière a donc porté la bonne parole devant un auditoire admiratif dans son ensemble. Des idées, Jean-Louis Auduc en a lancées. Encore faut-il les transmettre et « ce n’est pas facile » conclura-t-il.

 

 

Jean Bernard

 

 

 

 

jb-2010163

 

 

jb-2010165

 

jb-2010162

 

 

jb-2010164

 

 

jb-2010166

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Les assises de l’éducation (5e édition) à Saint-Vallier avec Jean-Louis Auduc”

  1. lepecheur dit :

    Très intéressant. Y aurait il une séance concernant les enfants intellectuellement précoces? Détection, caractéristiques, fonctionnement, comment aider l’enfant, les parents et les enseignants, les rased ?…etc