Autres journaux :



samedi 11 mars 2017 à 07:54

Education – Collège Copernic à Saint-Vallier, après la rencontre avec le DASEN

Professeurs et parents d’élèves ne sont pas satisfaits



Fallait-il s’attendre à un miracle à l’issue de la rencontre mercredi 8 mars 2017 à Mâcon entre les représentants des professeurs et des parents d’élèves du collège Copernic à Saint-Vallier et Fabien Ben, directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN) ?

 

 

 

Le miracle, à savoir qu’il reviendrait sur la suppression d’une classe supplémentaire à la rentrée en septembre prochain.

 

 

Après trois heures d’audience, la situation n’avait pas beaucoup évolué. « Monsieur Ben nous a assuré qu’il nous donnerait une réponse positive en juin » rapportent les professeurs. « Le DASEN propose l’ouverture d’une classe supplémentaire en 6e si les effectifs prévus (136 à ce jour) augmentent d’ici là ».

 

Qu’il est difficile de se faire comprendre ! « C’est en 5e où nous avons besoin d’une classe supplémentaire » arguent les professeurs puisque, aujourd’hui, ce sont les classes de 6e qui sont surchargées et le seront aussi en 5e en septembre avec 29 élèves au minimum par classe.

 

C’est sans compter aussi, signalent les enseignants « que le manque d’heures, va contraindre à la rentrée prochaine, quarte professeurs du collège à effectuer un complément de service dans un autre établissement scolaire. Une réponse définitive en juin obligera non seulement Copernic mais également quatre autres établissements à revoir leur structure de rentrée ». Les professeurs réclament donc « une voire deux classes supplémentaires au plus vite ».

 

« A ce jour, il est prévu 20 classes à Copernic à la rentrée prochaine et, si besoin, pourrait rester à 21 ou éventuellement, si les effectifs ne le permettent pas, le DASEN lâcherait des heures » indique pour sa part Stéphane Fel, le président des parents d’élèves. Il ajoute : « Je lui ai proposé qu’il nous donne immédiatement une classe supplémentaire et si nous n’en avons pas besoin, vous la reprenez ». Fabien Ben a répondu d’après le président : « Vous pouvez toujours demander ».

 

Vingt, vingt-et-une, vingt-deux classes à la rentrée prochaine à Copernic ?

 

Dans l’espoir que le collège de Saint-Vallier puisse accueillir les élèves dans les meilleures conditions, Alain Philibert, le maire, a adressé une lettre à madame la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem courant février pour lui faire part de son inquiétude. « Aucune réponse à ce jour » certifie Christophe Dumont, adjoint aux affaires scolaires.

 

Avec la présidentielle, le changement de gouvernement, sans doute de ministre de l’Education nationale, le collège Copernic semble, pour l’heure, bien loin des préoccupations des autorités nationales.

 

 

Jean Bernard

 

 

copernic 1103172

 

 

copernic 1103173

 

 

copernic 1103175

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Education – Collège Copernic à Saint-Vallier, après la rencontre avec le DASEN”

  1. Glutz dit :

    Les chiffres divergent toujours : l’inspection académique applique en effet un quotient de « perte d’élève » pour les déménagements etc… Cela leur permet surtout de pouvoir argumenter pour les fermetures de classe. Or, étrangement, il n’y a jamais de quotient de gain d’élèves pour les possibles emménagements… Pourtant ces élèves finissent bien par être scolarisés quelque part ! Et en juin, ils n’ouvriront peut-être pas une classe mais donneront des heures pour faire des dédoublements mais pas suffisamment pour le faire dans toutes les matières. Tant qu’on augmentera les effectifs par classe, on ne pourra pas améliorer les choses… Et ce, malgré toute l’implication des enseignants !!!