Autres journaux :



mercredi 24 mai 2017 à 06:19

Finale régionale Course en cours sur le Campus Sud Bourgogne

Plusieurs épreuves techniques



 

 

 

 

 

 

La bibliothèque universitaire du Creusot a accueilli toute la journée 150 personnes dans le cadre de la Course en cours. Cet événement rassemblant 100 élèves de collèges et lycées, 25 jurys et 25 enseignants-accompagnateurs mettait en compétition plusieurs établissements de l’académie.

 

 

Après une année de travail, 17 équipes de collégiens et lycéens, placées sous le tutorat d’étudiants des IUT, ont relevé un défi de taille : inventer, concevoir en 3D et fabriquer une mini Formule 1 à l’échelle 1/15ème qui soit capable de disputer des « runs » sur une piste rectiligne de 20 mètres de long et de se mesurer à d’autres voitures, venues de toute l’Académie.

 

 

Cette journée de sélection a permis de déterminer l’équipe qui aura l’honneur de participer à la finale le 7 juin prochain à Paris.

 

 

 

Plusieurs épreuves techniques

 

 

 

Comme nous l’a expliqué Christophe Gonin, Directeur Centre de ressources, cette initiative a été créée il y a 11 ans par un enseignant de Mantes-la-Jolie. L’Académie de Dijon y a adhéré depuis 9 ans maintenant. Et c’est à présent la quatrième édition que la ville du Creusot accueille.

 

 

Parmi les établissements représentés, il y a des « anciens » et des petits nouveaux !

 

 

Pour gagner ce jeudi, il fallait passer plusieurs épreuves techniques mais pas que ! Parmi les épreuves, il y avait une course de vitesse, une course d’arrêt de stand nécessitant la programmation du moteur électrique. La voiture étant conçue sur un logiciel de CAO (Conception Assistée par Ordinateur), Catia V5, les collégiens devaient aussi être capables de montrer leur capacité d’utilisation de ce logiciel, le jury pouvant ainsi vérifier que le travail avait bien été réalisé par les élèves eux-mêmes pour cette partie. Ce logiciel très coûteux était prêté tout au long de l’année aux établissements participants.

 

 

Chaque équipe passait aussi une épreuve de conformité : vérification des mesures du véhicule (entre 30 et 35 cm de longueur), moteur électrique tournant à 10000 tours/min maximum.

 

 

 

Tout au long de l’année, les collégiens encadrés par leurs enseignants et assistés d’un étudiant de l’IUT avaient aussi à gérer le mode projet : chercher des sponsors, création du stand et de la communication, notamment via la création d’une page en ligne sur un réseau social de leur choix. Le budget pour le projet global s’élevait à 200 €. Plusieurs possibilités s’offraient à eux : soit ils avaient les possibilités techniques de réaliser eux-mêmes leur voiture au sein de leurs établissements, soit la fabrication était réalisée par les étudiants de l’IUT du Creusot (département Génie mécanique et productique).

 

 

 

L’évaluation des projets était également complétée ce jeudi par deux autres épreuves orales : 8 minutes de présentation du projet devant un jury dont 1 minute en anglais au minimum obligatoire.

 

 

 

17 équipes en finale régionale

 

 

 

Ce jeudi, ce sont 17 équipes de l’académie qui se sont affrontées venant de Nevers, Génelard, Saint Vallier et Beaune. Au départ, elles étaient au nombre de 48. Autant dire qu’il y a déjà eu une belle sélection !

 

 

Nous avons rencontré une équipe entièrement féminine – Les Licornes – composée de Fantine, Chloé, Annabelle, âgées de 14 ans et d’Amaya âgée de 15 ans. Elles sont venues de Nevers avec leur professeur de technologie M. Quillard. Pour quelle raison ont-elles voulu participer ? « On nous a dit qu’il n’y avait pas beaucoup de filles. On voulait casser le concept très masculin. On a fait toute la déco du stand. On était déjà forte dans la modélisation. »

 

 

 

Parmi nos rencontres également, celle de l’équipe venant du collège Copernic de Saint Vallier et portée par trois enseignants : Olivier Lesavre, professeur de maths et Jérôme Villeneuve et Dominique Listra, professeurs de technologie. Leur équipe, Sunny est composée de 6 élèves de 3: une fille et cinq garçons. Le collège participe depuis déjà plusieurs années. Et ils ont mis en place un suivi hebdomadaire du projet entre 13h et 14h sous la forme d’un club.

Les élèves y participaient sur la base du volontariat. A l’occasion de cette initiative, ils ont pu visiter l’IUT du Creusot. Et le tuteur de l’équipe était un ancien élève du collège Copernic.

 

 

 

L’équipe de Copernic est essentiellement constituée d’élèves qui se connaissaient déjà en 4e et qui sont des amis. Leurs professeurs décrivent des jeunes « déjà très connectés, avec pour certains un profil de geek. Ils travaillent avec la CAO. La jeune fille a créé un compte Instagram pour l’équipe par exemple. Ce sont des élèves qui ont un profil plutôt technique ».

 

 

Au final, l’équipe Sunny du collège Copernic n’a certes pas été qualifiée mais a tout de même remporté plusieurs prix : celui de l’épreuve Catia (sur le logiciel de CAO) et elle a reçu le prix du jury.

 

 

Quant à l’équipe des Licornes du collège des Loges de Nevers, elle est arrivée en tête de l’épreuve de rapidité.

 

 

Retrouvez tous les résultats complets ci-dessous.

 

 

Bravo aux jeunes qualifiés qui ont montré de la persévérance tout au long de l’année. Et bravo à leurs enseignants pour leur implication.

 

 

Qui remportera la finale nationale à présent ? Réponse le 7 juin prochain.

 

 

EM

 

 

iut 24051716

 

iut 2405172

 

 

iut 2405173

 

 

iut 2405174

 

 

iut 2405175

 

 

iut 2405176

 

 

iut 2405177

 

 

iut 2405178

 

 

iut 2405179

 

 

iut 24051710

 

 

iut 24051711

 

iut 24051712

 

iut 24051713

 

iut 24051714

 

iut 24051715

 

 

 

iut 24051717 iut 24051718

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer