Autres journaux :



mardi 27 juin 2017 à 10:58

Rentrée 2017

Manifestation et blocage du collège de Génelard !



 

 

 

 

Vendredi dernier nous titrions « la tension monte au collège de Génelard », aujourd’hui c’est une grosse bouffée de températures qui atteint l’ensemble de l’établissement, communauté éducative, parents, enfants et élus des 5 communes dépendant du Collège.

 

 

 

Ce matin de mardi 27 juin dès 8h15 les portes sont fermées, l’accès barré par un tracteur affichant la recherche d’un élève supplémentaire. Petit à petit tout le monde se rassemble au fur et à mesure de l’arrivée des bus et des véhicules familiaux.

 

 

Il est à noter que les élèves de 3ème, après la manifestation, iront en cours pour une journée complète de révision afin de préparer le Brevet.

 

 

 

C’est Mme Devillard, Professeure de lettres qui lit un texte devant le front des élèves, enseignants, parents et élus réunis.

 

 

Pour elle le constat est simple « il y a 56 élèves inscrits à la rentrée, il suffirait d’un de plus pour que le collègue puisse bénéficier de 3 divisions. Or cet élève nous l’avons. Mais sa dérogation pour le collège de Génelard a pour l’instant été refusée, cela imposera de longs trajets à la maman qui passe tous les jours devant le collège Jules Ferry de Génelard. »

 

 

En aparté elle souligne le fait que la personne qui supprime les classes est la même que celle qui accorde les dérogations. Pour elle il y a comme un conflit d’intérêts dans le cas présent.

 

 

Mme Devillard, qui représente là la communauté enseignante souligne le fait que les installations du collège ne permettent pas la présence de classes de 28 ou 29 élèves dans des salles qui sont équipées pour comme celle de physique ne pouvant accueillir que 23 élèves maximum, ou 24 pour celle de technologie. Elle insiste sur le fait qu’il est difficile et dangereux de réaliser des manipulations en sciences avec 28 élèves dans une classe de 6ème.
« Il s’agit là de raisons de sécurité »

 

 

Quant au fameux redoublement qui aurait lui aussi porté le nombre d’inscrits à 57, s’il ne compte pas pour l’éducation nationale, il a disparu parce que les parents ont décidé de refuser le redoublement du fait du trop grand nombre d’élèves annoncé en 6ème.

 

 

Les élus sont remontés aussi contre une décision connue très tardivement et qui impacte fortement leur collège. Ils ont tenus à être présents aux côtés de parents, des enseignants car pour eux commencer le collège dans les conditions qui se profilent n’est certainement pas un gage de réussite future pour les enfants. Ils rappellent que la présence d’un collège sur leur bassin de vie est absolument essentielle au maintien des services publics et au bon développement du secteur.

 

 

Mme Devillard met le doigt sur un élément important : la présence dans les effectifs de 50% d’enfants provenant de catégories sociales défavorisées alors que la moyenne académique est de 38%.

 

Et malgré cela, ajoute-t-elle, « les résultats obtenus sont au-dessus de la moyenne régionale et nationale Par exemple en 2015 91,3% contre un résultat académique de 86 % ». Elle pose donc la question « Pourquoi déstabiliser un établissement pour une seule année au vu des effectifs qui remonteront l’année prochaine, nous le savons ? »

 

 

Il semblerait que des parents se posent des questions quant à l’inscription de leur enfant dans de telles conditions de surcharge d’effectifs. Certains pensent à inscrire leurs enfants dans le privé.

 

 

La question qui reste : pourquoi une action seulement à une dizaine de jours des vacances, les autres collèges ont pris position et mené des actions beaucoup plus tôt ?

 

 

Toutes les personnes interrogées sont unanimes et répondent en substance. « Nous avons été prévenus très tard du problème alors que les autres collègues l’étaient depuis longtemps, nos demandes de rendez-vous, d’entrevues, de réunions restent sans réelle réponse ou toujours repoussées à une date ultérieure. Il est donc apparu qu’il fallait une action forte réunissant tout le monde pour montrer notre attachement à l’établissement, au bien être des élèves, à notre secteur, et notre mobilisation sans faille ».

 

 

On sent tout le monde, élus compris, très remonté et motivé pour aller jusqu’au bout.

 

 

Donc à suivre…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

genelard 2706175

 

 

genelard 2706172

 

 

genelard 2706173

 

 

genelard 2706174

 

 

 

 

genelard 2706176

 

 

genelard 2706177

 

 

genelard 2706178

 

genelard 2706179

 

genelard 27061710

 

 

genelard 27061711

 

 

genelard 27061712

 

 

genelard 27061716

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Rentrée 2017”

  1. virginie85 dit :

    la solution est trés simple …mesdames faites des enfants ce n est pas dévalorisant…..