Autres journaux :


samedi 23 janvier 2016 à 16:01

Ya’pus d’saison…

Envoyez nous vos photos !



… et oui, y’a pus de saison, ma brave dame ou même monsieur.

 

Après avoir pris cette photo, par curiosité, nous sommes allés voir la météo des prochains jours sur Météo France (en une de ce site). Et qu’a vons-nous vu ? Qu’il allait faire beau, tous les jours  jusqu’à la fin de la semaine, avec un seul épisode pluvieux : jeudi, et encore des pluies éparses. 

 

Nous nous rappelons, mi-amusés, mi-sacarstiques, les délarations enflammées d’un ancien ministre, scientifique de surcroît qui fustigeait les tenants du réchauffement climatique. Ministre revenu, depuis, sur ses premières déclarations et qui a du constater, comme tout un chacun, que 2015 avait été l’année la plus chaude depuis 130 ans. Epoque à laquelle ont été faits les premiers relevés. +o,9 degré en moyenne !

 

A environ deux mois du vrai printemps, la question qui se pose est : que vont devenir ces bourgeons ? En cas de gel, s’ils commencent à pousser sur des arbres fruitiers, on peut s’attendre légitiment à une nouvelle année sans fruits. 

 

Si, vous ausi, constatez que la nature est très voir, beaucoup trop, en avance sur le calendrier, n’hésitez pas et envoyez nous vos photos avec le lieu où elles ont été prises (communes, villes etc.) à :

 

pascalberthier@montceau-news.com

 

Nous en ferons très bon usage !

 

saison 23 01 16

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Ya’pus d’saison…”

  1. Electron libre dit :

    Bonsoir monsieur Berthier !

    Le sujet que vous abordez ici est très intéressant car il laisse sous-entendre les violentes dissensions qui secouent le microcosme scientifique et l’expression de la candide inquiétude du grand public !

    En 1995 , alors que j’achevais ma carrière au CEA , je fus missionné auprès du « ministre » en question , alors qu’il était à l’époque , en tant que Géochimiste , directeur du BRGM .
    Nous avons collaboré environ le temps d’une année sur une étude visant à vérifier la probabilité de possibles et très anciennes réactions nucléaires naturelles dans les plus importants gisements d’uranium de la planète .
    Bref …

    Bien que notre relation n’ait jamais été empreinte d’une franche camaraderie , il me faut aujourd’hui néanmoins reconnaître que cet homme est l’un des plus brillants scientifiques que je connaisse !
    Peu d’entre nous peuvent se targuer d’avoir comme lui , reçu autant de prestigieuses distinctions ! (médaille d’or du CNRS , prix Crafoord , médaille Wollaston … )
    Il faut donc rendre à « Claude » ce qui n’appartient pas à César !

    En vérité , il n’a jamais nié le principe du « réchauffement » , il a seulement émis quelques doutes sur le fait qu’il soit « Anthropique » (c’est à dire lié à l’activité humaine) !
    Sur ce point précis , je partage assez sincèrement son avis !

    En effet , que représente 130 années de relevés à l’échelle des 4,5 milliards d’années d’existence de la terre ?
    La climatologie est une science récente . Pourtant nombre de scientifiques rigoureux qui la servent avec honnêteté doivent déjà lutter contre d’insidieux préjugés propagés par des organismes « officiels » tels que le GIEC !
    Toutes ces propagandes gouvernementales sont très éloignées de la vérité scientifique et ne visent qu’à tenir la population mondiale sous le joug d’une supposée apocalypse pour mieux la contraindre à se couler dans le moule d’un nouvel ordre économique fomenté par les grands trusts !

    Sans idéologie , intéressons nous seulement aux faits scientifiques certifiés !

    On entend souvent dire que « l’effet de serre » est due à l’activité humaine !
    Cette affirmation , bien que profondément stupide est l’un des piliers de la théorie du GIEC !!
    Pourtant , tout scientifique digne de ce qualificatif , sait parfaitement que sans la présence dans l’atmosphère de gaz tels que le dioxyde de Carbone , le Méthane , les Oxydes d’Azote et l’Ozone , aucune vie terrestre ne serait possible !
    Sans effet de serre , le rayonnement infrarouge du soleil , réfléchi par la surface de la terre , ne serait pas capté et retenu , mais repartirait dans le vide sidéral !
    La température globale moyenne de notre planète (toutes régions et saisons confondues) passerait des +15° actuels à – 20° ! (valeurs admises par l’ensemble de la communauté scientifique )

    Autre exemple de désinformation :
    Le taux de CO2 n’a jamais été aussi élevé qu’aujourd’hui !
    Si l’on se réfère uniquement aux deux derniers siècles , c’est exact !
    La concentration atmosphérique est passée de 300 ppm à 380 ppm .

    Mais , les analyses pratiquées sur des carottes de glace du Groenland , âgées de plus de 800 000 ans , nous apprennent que bien avant l’avènement du charbon et de tout autre polluant , que le taux de CO2 a toujours oscillé entre 200 et 380 ppm , avec quelques fois des pics à plus de 500 ppm sur plusieurs centaines , voire milliers d’années !
    Or , pour ces époques , l’activité humaine ne peut pas être mise en cause !

    L’analyse de stomates de feuilles fossilisées , ainsi que l’étude de mesures isotopiques effectuées dans les sols et les fonds marins nous ont permis d’établir la courbe du taux de CO2 , sur plus de 600 millions d’années .
    Hormis une période autour de 300 millions d’années où l’atmosphère contenait sensiblement la même concentration qu’aujourd’hui , il apparaît que le reste du temps , la teneur en CO2 était entre 5 et 20 fois supérieure à ce qu’elle est actuellement !!

    De cela , messieurs Gore , Hulot et consorts se gardent bien de vous parler !

    Autre exemple répandu par les présentateurs de flashs météos :
    Les phénomènes tempétueux et cycloniques n’ont jamais été aussi violents qu’aujourd’hui !
    Encore une fois , cette affirmation est fausse !
    Elle n’a que le pâle mérite de servir les intérêts financiers des « marchands d’apocalypse » qui font du « réchauffement climatique » , un business juteux !!

    Analysons les faits avec objectivité :
    De nos jours , la médiatisation outrancière de la moindre averse de pluie ou de neige ainsi que du moindre coup de vent , conduit à la dramatisation du simple phénomène climatique naturel !
    Certes , il n’est pas très agréable de patauger dans la boue charriée par une rivière qui , en un éclair , envahi votre maison , ni de voir votre toit s’envoler sous les rafales de vent !
    Nous sommes bien évidemment d’accord sur ce point !

    Mais , tout ceci n’a rien d’exceptionnel !
    La tempête qui a traversé notre pays en 1999 a marqué les esprits parce qu’un tel phénomène ne s’était pas produit depuis 1915 !

    Qui se souvient de celle de 1743 , qui pourtant , selon les archives , a été recensée comme l’une des plus terribles !
    Des pluies torrentielles et des vents violents ont ravagé plus de la moitié de la forêt Française et ont également tué plusieurs centaines de personnes , sans parler de la famine qui en a été une des conséquences !
    Historiquement , on a pu établir qu’entre 1500 et 1999 , 18 tempêtes de très grande magnitude avaient touché notre pays .

    Qui se souvient également des centaines de navires Phéniciens , Grecs ou Espagnols envoyés par le fond des océans , tous victimes de vagues monstrueuses dues à la violence des phénomènes climatiques naturels ?

    Nous sommes toujours marqués par les 15 000 décès de la canicule de 2003 . Nous avons oublié les 400 000 victimes de celle de 1719 !

    Nous pourrions comme cela , dérouler les comparaisons pendant des heures !

    Ce qui aujourd’hui , confère à tous ces phénomènes naturels , un caractère atypique , tient probablement à deux particularités fondamentales du monde actuel :

    Premièrement : La surabondance de médias d’informations en mode continu , qui pour capter l’attention de leurs auditoires , usent en permanence d’arguments dramatiques et catastrophiques induisant la notion « d’incroyable » , « d’exceptionnel » et de « jamais vu » .

    Deuxièmement : La croissance gigantesque et effrénée de la population mondiale au cours des derniers siècles .
    Quand on songe qu’en 1789 , à l’époque de la révolution Française , le monde comptait à peine 700 millions d’humains , qu’en 1910 , on en recensait 1 milliard 700 millions , et qu’aujourd’hui , nous dépassons les 7 milliards 200 millions !
    Il n’est donc pas anormal , de nos jours , pour des esprits formatés en mode « réchauffement anthropique» qu’un phénomène atmosphérique violent paraisse plus intense et plus dévastateur qu’il ne l’était autrefois , quand il ne touchait que des régions désertiques !

    Certes , c’est indéniable , la terre se réchauffe sensiblement !
    Les glaciers fondent … je suis aux premières loges pour le constater , mais la cause n’est sans doute pas celle que l’on veut vous faire admettre !

    Au printemps dernier , lors d’un séjour à Boston , j’ai retrouvé deux amis astrophysiciens qui travaillent dans un laboratoire du MIT et avec qui je communique depuis plusieurs années !
    Ils travaillent actuellement (et ils ne sont pas les seuls , beaucoup de laboratoires dans le monde s’intéressent au sujet ) sur la possible absence de relation entre le CO2 et l’élévation de la température atmosphérique !
    Il est donc tout à fait probable que l’activité humaine n’ait strictement rien à voir avec ce phénomène !
    De son coté , la NASA commence à émettre d’autres hypothèses , comme celle par exemple d’un réchauffement global du système solaire !

    Comme vous le voyez , le sujet est vaste … nous en reparlerons !

    Bien amicalement !