Autres journaux :



samedi 8 avril 2017 à 06:40

Information (Montceau)

Montceau classé en catégorie 3 pour la mesure du radon



 

 

Le radon, Késako ? Vous ne le savez peut-être pas, mais le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre. Inodore et incolore, celui-ci est présent partout sur la planète.

 

 

Migrant dans l’air ambiant à travers les pores du sol et les fissures des roches, il peut aussi se trouver dans certains matériaux de construction utilisant des roches naturellement radioactives comme le granit ou le basalte.

 

 

Selon le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), le radon est un cancérigène pulmonaire certain pour l’homme. La cartographie du potentiel du radon des formations géologiques établie par l’IRSN conduit à classer les communes en 3 catégories :

 

 

Catégorie 1

 

 

Les communes à potentiel radon de catégorie 1 sont celles localisées sur les formations géologiques présentant les teneurs en uranium les plus faibles. Ces formations correspondent notamment aux formations calcaires, sableuses et argileuses constitutives des grands bassins sédimentaires (bassin parisien, bassin aquitain) et à des formations volcaniques basaltiques (massif central, Polynésie française, Antilles…).

 

Sur ces formations, une grande majorité de bâtiments présente des concentrations en radon faibles. Les résultats de la campagne nationale de mesure en France métropolitaine montrent ainsi que seulement 20% des bâtiments dépassent 100 Bq.m3 et moins de 2% dépassent 400 Bq.m3.

 

 

 

Catégorie 2

 

 

Les communes à potentiel radon de catégorie 2 sont celles localisées sur des formations géologiques présentant des teneurs en uranium faibles mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments.

 

Les communes concernées sont notamment celles recoupées par des failles importantes ou dont le sous-sol abrite des ouvrages miniers souterrains… Ces conditions géologiques particulières peuvent localement faciliter le transport du radon depuis la roche jusqu’à la surface du sol et ainsi augmenter la probabilité de concentrations élevées dans les bâtiments.

 

 

 

Catégorie 3

 

 

Les communes à potentiel radon de catégorie 3 sont celles qui, sur au moins une partie de leur superficie, présentent des formations géologiques dont les teneurs en uranium sont estimées plus élevées comparativement aux autres formations. Les formations concernées sont notamment celles constitutives de massifs granitiques (massif armoricain, massif central, Guyane française…), certaines formations volcaniques (massif central, Polynésie française, Mayotte…) mais également certains grés et schistes noirs.

 

Par curiosité, nous sommes allés voir sur le site de l’IRSN et voici ce que nous avons trouvé : Montceau, Blanzy, Saint-Vallier et Sanvignes sont classés en catégorie 3. Chalon-sur-Saône, pour sa part, est classé en catégorie 1…

 

 

 

http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Environnement/expertises-radioactivite-naturelle/radon/Pages/4-cartographie-potentiel-radon-commune.

 

 

 

 

 

radon 0604172

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer