Autres journaux :


samedi 26 décembre 2015 à 05:10

Des héros du quotidien…

.. sapeur pompier un "métier" multifacettes !



 

Nos vigiles urbani actuelles s’appellent des sapeurs-pompiers, mais leur métier remonte à la plus haute antiquité. D’ailleurs dès que le premier inventeur préhistorique a allumé un feu avec deux silex il y a dû avoir des pompiers en peau de bête piétinant les feux.

La première brigade de pompiers constituée date de l’empire Romain, à Rome même. Avec Néron ils ont su ce que c’était qu’un vrai feu de joie.

 

Y avait-il déjà des pyromanes dans la préhistoire ? Les rapports de l’époque peints sur les parois des cavernes n’en font pas mention, mais même à l’heure actuelle on ne nous dit pas tout, alors en ce temps…

 

 

C’est le premier métier que l’on veut faire en étant petit garçon, à cause du camion rouge, du pin-pon et de l’uniforme. D’ailleurs c’est le seul uniforme qui met tout le monde d’accord et que l’on a plaisir à voir lorsque l’on est pris dans un accident ou que notre pompe interne a des soubresauts.

 

 

En France ils sont appelés Sapeurs-Pompiers, la raison en est due d’abord à leurs missions originelles, puis à la multiplicité de leur métiers.

 

 

Ce sont des généralistes. Peu de pays ont des personnels généralistes aussi spécialisés.

 

Ailleurs le secours aux blessés est souvent laissé aux secouristes, au secteur privé. En France ils font tout du sol au plafond, des inondations, au treuillage des personnes (voir hélitreuillage), du malaise, au sauvetage d’animaux, etc. Même s’ils délaissent souvent les essaims, ils interviennent dans mille domaines pour assurer la sécurité et la survie de tous.

 

 

Mais leur rôle principal fut dès le début la lutte contre le feu. Des incendies en ville il y en avait souvent et de très dramatiques car les maisons étaient très souvent en bois, contiguës et l’hygiène et le confort ont laissé à désirer jusqu’au 19ème siècle. Au départ c’était le rôle de citoyens, (corps de veilleurs de nuit, corvée obligatoire) puis l’on a créé sous Louis XVI en 1776 le premier corps des pompiers, avec installation de pompes à feu approvisionnant ainsi Paris en eau.

 

 

Donc pompier vient de pompe, car depuis l’antiquité, Archimède et compagnie, on avait inventé des engins à bras, des pompes refoulantes. Un contenant de l’eau, un système de piston éjecteur mû à la force des bas. Mais les trois quarts du temps on faisait la noria en se passant des seaux emplis d’eau. Je ne vous dis pas le bintze.

 

 

Mais sapeur, direz-vous ? Ça vient du fait qu’au Moyen Âge les premiers pompiers lorsque les maisons brûlaient les abattaient en les sapant par le pied pour éviter que le feu se propage aux voisines.

 

Plus tard se furent les soldats du génie militaire qui furent chargés de cette besogne et aux disposaient du grade de sapeur. Fin du poteau…d’incendie.

 

 

Du coup ils furent officiellement appelés sapeurs-pompiers.

 

 

Au cours des décennies ces hommes, puis ces femmes, sont devenus les acteurs incontournables de notre sécurité tant sur le plan de la prévention que des secours.

 

 

Dans les secours aux personnes ils sont formés aux interventions d’urgence sur le terrain, à la stabilisation, à la préparation au transport. Mais dans le même temps on va leur demandé d’intervenir en cas d’inondations, d’avalanches, de tremblement de terre, de coulée de boue, d’effondrement d’immeubles, d’accidents de spéléologie, etc. Il n’y a pas le pompier des villes et le pompier des champs, mais uniquement des sapeurs-pompiers sur tout le territoire national.

 

 

Qu’ils soient professionnels ou volontaires, jeunes ou moins, hommes ou femmes, ces gens font souvent la différence quand vous avez besoin d’eux en urgence, et en plus ils se moquent de savoir si les gens secourus ont les moyens ou pas, ça ne rentre pas en ligne de compte à aucun moment…Dans un système privé, ça pourrait être bien différent, comme aux states par exemple.

 

 

On les voit et on les entend passer, on achète leurs calendriers, mais pense-t-on à leur dire « merci pour ce que vous faites », pas forcément. Même si, un jour que vous étiez en train de faire un énorme infarctus, ils vous ont sauvé la vie par leur rapidité et leur professionnalisme.

 

 

Alors « merci pour ce que vous faites.…pour nous tous… et bonnes fêtes de fin d’année.

 

 

 

 

Photos d’archives de Montceau-news.com

 

 

hop pompiers 14021411 

 

 

hop pompiers 14021417

  

 

 

accid RN80 2110133

 

hop pompiers 14021420

 

feu ciry 0303157

 

 

 

feu ciry 0303154

 

feu st micaud 26091411

 

feu st micaud 2609148

 

 

feu blanzy 0304156

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Des héros du quotidien…”

  1. Daniel Z dit :

    Bel article relatif à nos pompiers.

    Comment ne pas leur rendre hommage et les remercier !!!
    Bon, en ces jours de béatitude, la suite de mon propos sera bien peu politiquement correct !

    Nos anciens ont su organiser cette communauté d’aide et assistance dans le pays…..
    Communauté car chez ces personnels règne un état d’esprit et un don de soi remarquable.

    Mais depuis des années, c’est un autre type de responsables politiques qui ont en charge l’avenir de la nation…. Et ont laissé se développer d’autres communautés qui ont des buts bien différents.
    Communautés car la mise en œuvre de certains événements dépasse largement le stade de la simple incivilité.

    Où en sommes nous maintenant ?
    Je ne cherche pas loin, hier mais c’est devenu courant :

    http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/des-pompiers-et-des-policiers-pris-dans-un-guet-apens-a-ajaccio-8699610.html

    Désormais, il n’est pas rare que nos pompiers aient besoin de l’appui des forces de police et que ce soit parfois insuffisant !

    Peut être qu’une nouvelle formation devrait être dispensées à nos « soldats du feu » mais aussi médecins et ambulanciers du SAMU, celle des bérets verts ?

    A première vue, ne semblerait il pas que le peuple corse soit décidé à se laisser imposer « le nouvel ordre républicain » (bien mal nommé) !

    Écœuré mais amitiés

  2. Dje dit :

    Bonjour,

    Bel article. Une question cependant: Savez vous dans combien de pays le secours à personne est à titre privé ? Il ne me semble pas qu’il y en ait tant que ça. En ce qui me concerne, je me félicite que le service public perdure dans ce domaine et que l’Etat conserve ses missions régaliennes. La santé est déjà entrée dans le monde capitaliste via les cliniques, il ne faudrait pas que le secours subisse le même sort. Notre sécurité a un coût certes mais elle n’a pas de prix et je ne souhaiterai pas que mes proches et moi devenions une nouvelle façon de faire de l’agent à des entrepreneurs privés !