Autres journaux :



jeudi 17 mai 2018 à 13:39

Hommage à Jérôme Laronze

La Confédération Paysanne donne rendez-vous le 20 mai à Trivy






La Confédération Paysanne communique :

 

Un an après le tragique décès de Jérôme Laronze, la justice n’a toujours pas apporté de clarifications sur les circonstances de ce drame. Les services de l’État connaissaient la situation de Jérôme, mais plutôt qu’une médiation, c’est l’escalade de la violence qui a été choisie.

 

La Confédération Paysanne condamne les tentatives d’évitement des pouvoirs publics, peu désireux de se remettre en question. L’enquête diligentée n’apporte aucune réponse convenable à toutes nos questions. C’est pourquoi la Confédération Paysanne, aux côtés de la famille de Jérôme, a fait la demande de constitution de partie civile.

 

Quotidiennement, les paysans sont contrôlés, contraints à toutes sortes de normes conformées au modèle agro-industriel et d’obligations administratives peu compatibles avec une charge de travail toujours grandissante. Dans le même temps, éclatent des scandales sanitaires dans l’industrie agroalimentaire censée être contrôlée par les mêmes pouvoirs publics.

 

Loin d’être un fait divers, la mort de Jérôme incarne les failles d’un système et d’une agriculture en passe de se déshumaniser. La Confédération Paysanne exige le respect des paysan-ne-s, et de leur travail, la possibilité d’être assisté par des collègues lors des contrôles, la justice et l’équité dans toutes ces procédures.

 

La Confédération Paysanne s’associe à la famille et à tous les amis de Jérôme, et reste plus que jamais scandalisée par ce drame que le temps ne pourra jamais minimiser.

 

La Confédération Paysanne ne renoncera pas à ce que toute la lumière soit faite sur la mort de Jérôme. Ensemble, le 20 mai, nous serons à Trivy sur la ferme pour rappeler notre détermination. »

 

 

 

logo conf 170518

 

 

 

 

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Hommage à Jérôme Laronze”

  1. zezette71 dit :

    Bonsoir,
    A la famille et à la confédération paysanne je voudrais dire ne baissez pas les bras, battez vous pour l’honneur de cet homme.
    Il faut que cela cesse, que ces contrôles qui concernent aussi de petits artisans du bâtiment, qui ressemble de plus en plus à des inquisitions menées par des gens qui ne savent pas ce qu’est le vrai travail, qui arrivent chez les gens en ayant déjà décidé qu’ils devaient avoir raison et que la personne contrôlée n’avait qu’à se taire et accepter, mais que ces gens mettent donc les mains dans le cambouis et après ils pourront parler. Ils devraient prendre en gérance une entreprise et verraient comme c’est facile !
    Mais ils s’en gardent bien leur place est bien plus enviable et que l’o,n ne réponde pas que ceux qui ne sont pas contents de leur situation n’ont qu’à en changer car bien souvent ils aiment leur métier par dessus tout.