Autres journaux :



mardi 31 juillet 2018 à 18:21

Suite de la pollution du lac du Plessis…

... la "facture" sera présentée au responsable !






 

Le responsable en question est le nouveau propriétaire d’une maison, situé à proximité, et qui a pollué le plan d’eau en nettoyant une cuve à fioul !

 

 

 

« Je ne pensais pas que le carburant allait se répandre dans les égouts.. » a dit, en substance celui-ci aux policiers venus l’entendre.

 

De bonne foi, semble-t’il, la « victime » ; en l’occurrence VNF (Voies Navigables de France) propriétaire du plan d’eau alimentant le canal, se retournera vers l’assurance de ce monsieur. Par contre, la « note » risque d’être salée puisque c’est un  organisme spécialisé qui devra estimer le préjudice : frais d’analyses de l’eau, interventions des sapeurs pompiers, suspension des activités de l’été du lac…

 

Annabelle Berthier

 

 

pol 2507188

 

 

Photo de l’intervention des sapeurs pompiers, le mercredi 25 juillet dernier

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “Suite de la pollution du lac du Plessis…”

  1. moijedisca dit :

    en lisant l’article, une question s’impose: les égouts sont ils reliés au lac?????

  2. lagribolle dit :

    Comment l eau des égouts, peu arriver dans l étang ??

  3. titou dit :

    Bonsoir si Je comprend bien on peu envoyer n importe quoi dans le plessis et si c est pas avec de la mousse ou une couleur rouge pet ante on voit rien.je comprend mieux pourquoi il y a des gros tuyaux qui viennent depuis Bellevue et qui sortent le Long du boulevard.salutations

  4. Pascontent dit :

    Et la municipalité veut autoriser la baignade?????
    Ca va pustuler, boutonner, typhuser, puer, ….

  5. Mickaellito dit :

    Bonjour à tous et prenons un petit temps de réflexion. Ce monsieur à t-il vraiment tous les tords et mérite-t-il notre courroux et essayons d’analyser les faits. D’après les plans de l’étang du Plessis et non de l’appellation lac ; il y a effectivement de canalisations d’égouts venant se jeter dans l’étang fut ce-t-elle active ou non active, seul le service sanitaire de la préfecture pourra nous le dire. S’il est prouvé que cet étang peut être pollué par période hivernale d’inondation et de débordement par égouts, je n’ai jamais vu qu’on pouvait analyser des égouts pour s’y baigner et qu’on pouvait prétendre à y faire des manifestations avec des enfants de surcroît, c’est de l’irresponsabilité de pas mal de personnes. On a déjà marché sur la Lune, mais ici, on marche sur la tête. Je ne vais plus en rajouter, mais une méditation de tous s’impose.

  6. MicMont dit :

    Bonjour,

    Une petite précision s’impose : aucun égout ne se jette dans le lac du Plessis, ceux-ci étant dirigés vers les stations d’épuration.
    Par contre, le réseau d’eaux pluviales – et lui seul – débouche dans le lac. Seule l’eau de pluie arrive donc jusqu’au lac, sauf déversement d’un autre produit dans le caniveau.
    Il faut savoir que les caniveaux et autres grilles de collecte ne sont pas reliés à l’égout mais au réseau d’eaux pluviales (dont seul le trop-plein, en cas de précipitations exceptionnellement abondantes, se déverse dans le réseau d’égouts).
    Il est donc primordial de ne jamais se « débarrasser » de produits chimiques ou d’hydrocarbures dans les caniveaux ou les grilles de collecte (c’est d’ailleurs formellement interdit).

    Conclusion : il n’y a aucun danger à pratiquer des activités nautiques sur le lac du Plessis tant qu’on ne vient pas y déverser des produits polluants.

    Cordialement,
    MicMont

  7. zezette71 dit :

    Bonjour,
    Je pensais que quand on parlait de tout à l’égout cela concernait les eaux usées en y incluant les WC et que les bouches d’égout le long des caniveaux récoltaient les eaux de pluie, que tout cela n’était pas mélangé mais j’ai dû rêver.
    Si ce n’est pas le cas effectivement cela devient inquiétant.
    C’est tout comme pour les pêcheurs du canal qui ont du courage de manger le poisson qu’ils attrapent quand je lis sur le journal que les bateaux vidangent leur toilettes directement.
    C’est pas bien tout cela ce n’est pas très propre.

  8. MicMont dit :

    Re-bonjour,

    Une petite précision au sujet de l’appellation « lac » concernant le Plessis :
    La différence entre un lac et un étang n’est pas la taille mais différentes caractéristiques dont les suivantes :

    Un étang est une étendue d’eau stagnante, alimentée par ruissellement ou par sources alors qu’un lac est alimenté par un cours d’eau et possède un exutoire (une sortie).

    Un étang n’a pas suffisamment de profondeur pour qu’une stratification thermique s’installe alors qu’un lac a au-moins deux strates : eau chaude en surface et eau froide au fond (ou inversement en hiver).

    Un étang ne reçoit pas d’alluvions alors qu’un lac en reçoit (boues, sables, …).

    Pour répondre aux interrogations de la plupart des montcelliens : le Plessis est bien un lac. C.Q.F.D. :-)

    Bien cordialement,
    MicMont