Autres journaux :


mercredi 14 décembre 2016 à 20:26

Communauté urbaine Creusot- Montceau : débat d’orientation budgétaire…

Intervention de David Marti, le président



 

Pour conclure quelques réflexions. D’abord il y a une reconnaissance du travail réalisé par les services. Et je crois qu’il fallait le faire.

 

 

Pour répondre à deux trois réflexions de Monsieur Gisclon. Vous avez parlé du désendettement. Nous reconnaissons que la collectivité ne se désendette plus. Oui nous l’avions dit. Nous acceptons de poursuivre un endettement raisonnable afin d’investir et de soutenir des entrepises. Nous assumons cette décision d’assumer un taux de désendettement tout à fait supportable par la communauté.

 

 

Vous dénoncez les baisses de dotation. Nous les avons intégré. Nous avons dit qu’elles étaient nécesaires. Certains candidats annoncent des baisses de dotation nettement plus importantes que celles que nous vivons. Donc je mets en garde contre ce que disent certains candidats. En ce qui concerne l’intégration de nouvelles communes. Certes le DOB ne laisse pas assez apparaître cette intégration. Seulement nous avons dit que ce budget serait réalisé en période constante. Qu’il y ait intégration ou pas, il y a toujours des incertitudes en terme de financements.

 

 

Il y aura des décisions modificatives tout au long de l’année. Quand vous vous interrogez sur le fait que les maires aient eu les informations sur les données financières, nous leur avons données celles en notre possession.

 

 

 

Concernant la présentation du premier vice-président, cette fois-ci vous avez eu tous les éléments nécessaires. Le DOB est fait pour afficher nos positions. Nous les affichons. Sur l’intervention de Pierre-Etienne Graffard, je souscrits à ce qu’il dit. En ce qui concerne la transition énergétique et la biodiversité, je souhaiterais que celles-ci soient davantage responsables, que ces éléments ne soient bloquants pour le développement économique. Si je le dis, c’ets que nous azvons quelques exemples montrant qu’il y a des éléments bloquants.

 

 

 

Nous sommes tous responsables de ce climat. Attention à ne pas empêcher le développement et préjudiciable au territoire.

 

 

Monsieur Gane a beaucoup parlé des agents, du travail des agents, du service public. Je reviens sur ce que j’ai entendu par certains candidats, qu’il faut éliminer le service public. Nous sommes dans une démarche inverse. Un travail que nous avons engagé sur les risques psycho sociaux et qui peuvent être sources d’économie pour la collectivité. L’absentéisme est une source de dépenses que l’on peut diminuer. A moins d’asbentéisme à plus d’économie.

 

 

Le mieux-être au travail c’est un service public qui est plus efficace et mieux rendu.

 

 

 

Jean-Claude Lagrange a bien décrit notre position, notre ligne directrice en termes de lignes budgétaires, avec un budget contraint, un autofinancement qui est suffisant pour dégager des marges et suffisant pour  investir. Un endettement qui est contenu je l’ai dit.

Tout cela je le rappelle avec une fiscalité stable. Nous nous basions comme les années précédentes sur une fiscalité stable.

 

 

 

Nous allons avoir une évolution des bases avec moins de recettes. Je ne sais pas l’inflation en 2017. Il est possible que l’évolution des bases ne compense pas l’inflation. Cela signifierait une diminution de l’imposition.

 

 

L’effort que fait la CUCM est une effort que peu de communautés peuvent faire. Je tiens à la signaler. Une présentation du DOB qui va dans le sens des orientations que nous avons prises en début de mandat. Il y a une chose que nous ne maitrisons pas, notamment les décisions gouvernementales et notamment avec le prochain gouvernement. Nous verrons cela. A l’impossible, nul n’est tenu.

 

 

 

David Marti, le président

 

 

ccm-1412162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer