Autres journaux :



jeudi 28 juin 2018 à 06:45

Des plantes qui vous apportent du bien !

Plus de 90 personnes à la conférence proposée par l’Écomusée






 

 

 

Ce sont plus de 90 personnes qui ont assisté à la conférence de Francis Hallé, botaniste et Dominique Padirac, biologiste, sous le préau de la mairie d’Ecuisses ce mercredi soir.

 

Intitulée « Pourquoi les plantes nous font-elles du bien », la conférence a été introduite par Dominique Padirac. Et l’objectif de la soirée était très clair : changer le regard porté sur le monde végétal.

 

Les conférenciers l’ont avoué eux-mêmes, le contenu de la conférence aurait été bien différent si elle avait eu lieu 30 ans plus tôt.

 

 

« Nous devons beaucoup aux plantes »

 

Voilà aussi ce qu’a rappelé Francis Hallé. C’est d’ailleurs autour de cette phrase et aussi des résultats d’étude que les conférenciers ont construit la soirée, afin d’évoquer les bienfaits des plantes et leurs qualités insoupçonnées pour certains d’entre nous.

 

Pour les deux auteurs, il est d’abord difficile d’établir à quel moment l’homme a montré un réel intérêt pour les végétaux du fait d’une certain forme de mépris de la part de scientifiques autour de cet objet, ont-ils convenu.

 

Et pourtant que d’usages : alimentation, médecine, matériaux, construction, ornementation, parfumerie, cosmétique.

 

Les plantes ont été tour à tour présentées comme les alliées de notre santé physique mais aussi psychologique. On pouvait apprendre la présence de jardins dans les hôpitaux dès le 18e siècle et dans les hôpitaux psychiatriques dès le 19e siècle… alors que la plupart des hôpitaux n’en possède plus à ce jour.

 

Des plantes bonnes pour le travail

 

Une étude britannique réalisée en 2016 montre ainsi les bénéfices de la présence de plantes sur le lieu du travail pour les travailleurs, que ce soit au niveau de la gestion du stress, de la santé physique et émotionnelle.

 

Plus étonnant encore, les conférenciers ont fait découvrir « des propriétés étonnantes » de certains arbres dans la nature : le cyprès serait un pare-feu très efficace d’après une étude scientifique et contrairement à une idée reçue, les routes sont plus dangereuses lorsqu’elles ne comportent aucun arbre.

 

D’autres études montrent aussi que les arbres sont facteurs de lien social alors qu’une autre fait la corrélation entre la présence des arbres en ville et la baisse de la criminalité (à Chicago).

 

Des thérapies forestières

 

Au Japon, l’un des pays les plus recouvert de forêt au monde avec environ 70 % de son territoire occupé par les forêts, beaucoup d’arbres sont considérés comme sacrés.

Et depuis quelques années, il existe ce qu’ils nomment le Shinrin-Yoku, le bain de forêts ou thérapies forestières. Il y aurait ainsi 62 bases de thérapies forestières au Japon.

 

Parmi les effets des arbres, les conférenciers ont présenté les suivants : la diminution du stress, l’augmentation de l’immunité avec des effets durables, des effets préventifs sur les cancers ou l’hypertension et des effets positifs sur le métabolisme en général.

 

En outre, vivre dans le bois ferait du bien : maison, chambre à coucher, planchers etc.

 

D’autres propriétés plus surprenantes ont été dévoilées par les conférenciers au cours de la soirée notamment celle de la capacité des arbres à prédire les séismes, grâce à la mesure de leur activité électrique ou potentiel bioélectrique.

 

A l’issue de la conférence, Francis Hallé et Dominique Padirac ont proposé de dédicacer leurs ouvrages avant de terminer la soirée autour d’un pot de l’amitié.

 

EM

 

 

ecom 2806183

 

 

ecom 2806182

 

 

 

ecom 2806184

 

 

ecom 2806186

 

 

ecom 2806187

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer