Autres journaux :



lundi 8 septembre 2014 à 06:49

Ancienne usine Aillot (Montceau-les-Mines) – Réactualisé

Bientôt un musée du camion ancien avec de beaux spécimens à la clé



 

Bientôt un musée du camion ancien

 

avec de beaux spécimens à la clé

 

 

François Gambut est un passionné de camions anciens et cela se voit dans ses yeux lorsqu’il me présente sa fabuleuse collection de mastodontes. Dans ce hangar, des camions à perte de vue, tous avec des histoires incroyables…

 

Réactualisé avec l’adresse du site :

 

http://usineaillot.canalblog.com/

 

 

camion 06 09 144

 

 

Aidé de sa compagne Céline (tous deux sont formés à l’art contemporain et à l’aménagement intérieur) ils ont l’ambitieux projet, depuis quelques années, de créer un « Musée du camion ancien ». Et pas dans n’importe quel lieu puisqu’il s’agit de l’usine Aillot, qui date du 19e siècle ! Projet ambitieux s’il en est… A noter que la municipalité de Montceau-les-Mines, en 2009, ayant pris connaissance du projet de musée du « Camion Ancien », accepta de céder, à Céline et François, l’ensemble des locaux de l’usine Aillot (cette Société Anonyme des ateliers de constructions mécaniques, était spécialisée dans la fabrication de cylindres routiers à vapeur, et diverses machines mécaniques).

 

Défi de taille certes, mais Céline et François partent avec des billes. En effet, depuis une vingtaine d’années, ils ont eu le temps de constituer une importante collection de camions anciens, mais pas seulement. Ils accumulent également la documentation qui va avec, des objets cultes ainsi que des pièces de camions que les collectionneurs s’arrachent. Eh oui ! Car des pièces comme celles-ci, on ne les trouve plus nulle part… C’est pourquoi Céline Demonfaucon et François Gambut collaborent avec la Fondation Berliet (usine Berliet – Lyon) depuis plusieurs années pour la sauvegarde de matériel et de véhicules ainsi qu’avec un réseau européen de collectionneurs. Tels François Michel (collectionneur, expert, journaliste poids lourds), Jean-François Colombet (rédacteur en chef, revue « Charge Utile »), Michael Fast (éditeur et écrivain, Allemagne), Peter Davies (journaliste et écrivain, Royaume Uni). De plus, Paul Berliet est membre d’honneur de l’association « Camion-ancien ».

 

Et parmi les « vedettes » de cette fabuleuse collection : un Berliet GBC 8, de 1956, premier camion capable de traverser le désert du Ténéré (estampillé 17 sur la photo) puis à ouvrir les lignes transsahariennes destinées à ravitailler villages et les sites pétroliers. Ce véhicule a d’ailleurs été conduit par l’acteur Lino Ventura, dans le film « 100 000 dollars au soleil ». Ce camion partagera aussi la vedette avec les autres Berliet de Bernard Blier et Jean-Paul Belmondo ! Anecdote amusante : comme votre serviteur s’étonnait du gros pot d’échappement du camion, situé très en hauteur, François explique que les constructeurs, frappés au coin du bon sens, avaient beaucoup observé la nature et le paysage. Ils avaient remarqué que les chameaux, hauts sur pattes, avaient les naseaux bien au-dessus des gaz d’échappement des véhicules. Ils ont donc adapté leurs mesures, partant également du principe de la même pression sur le sable au centimètre carré qu’une patte de chameau, qui elle, ne s’enlise jamais.

 

François m’explique que cette pièce de collection fonctionne au gasoil, à l’essence, au pétrole brut et à …l’huile végétale et minérale. En 1959, lors de la mission Ténéré, organisée par Frison-Roche (alpiniste, explorateur et écrivain) et Berliet, les 9 camions engagés étaient peints de couleurs différentes pour que les hommes puissent se repérer mutuellement.

 

La collection de ces deux passionnés est imposante puisqu’elle se compose d’une quarantaine de véhicules, datant de 1941 à 1986. Tous ont été rachetés au prix de la ferraille ou à des prix défiant toute concurrence (de 300 à 1000 euros) ! Quelquefois, ce sont des échanges et souvent des dons, provenant le plus souvent d’héritages. Mais comme le précise François : « ce n’est pas le camion qui revient le plus cher. C’est le rapatriement, avec les frais de carburant, l’autoroute etc… ».

 

Parmi ces « trésors » une caravane de cirque de 1952, longue de 12,50 m et aménagée comme un véritable appartement (hé oui, déjà !).

 

Petite particularité : une cachette était aménagée sous les escaliers pour y planquer les sous ! Car en ce temps-là pas de chèques, ni de virements ! On payait en espèces sonnantes et trébuchantes !

 

On trouve aussi un Berliet orange à gazogène de 1941. Très rare dans le genre puisque fabriqué à seulement 220 exemplaires. Répertorié également un camion de 1956, de la marque américaine Mack. Il a été racheté à M. Deschiron, un exploitant de la Mine de Montceau. Autre Berliet, celui d’un minotier de 1959, d’un beau rouge éclatant.

 

François précise qu’il est très fier de ce beau véhicule américain des années 1989, très confortable à conduire et qui appartenait à un couple qui faisait affaire dans le transport du bois aux Etats-Unis. Particularité : il possède deux réservoirs de 500 litres chacun et a…3 millions de kilomètres au compteur ! A noter que tous ces véhicules sont en parfait état de marche, nous dit le collectionneur.

 

Mais ne dévoilons pas tous les secrets de cette collection. Laissons à nos lecteurs le soin de la découvrir lors de l’opération portes ouvertes qui aura lieu les 27 et 28 septembre 2014, de 10h à 18h, dans les anciens locaux Aillot au 27 de la rue des Prés à Montceau.

 

Les visiteurs seront stupéfaits de voir la transformation de ce bâtiment. Des centaines d’heures d’un travail colossal de nettoyage des véhicules et des locaux. Un grand coup de chapeau en passant aux bénévoles de l’association et les autres pour leur grande implication dans ce projet de Musée du camion ancien. Et surtout, lors de votre visite, n’hésitez pas à solliciter François pour des anecdotes et des beaux récits concernant ses « trésors ». cette exposition vaut son pesant d’or, on vous le certifie…

 

 

foto 06 09 14

 

                            Lors des travaux du local et du nettoyage des véhicules

 

foto 06 09 141

 

foto 06 09 142

 

foto 06 09 143

 

camion 06 09 1410

 

 

camion 06 09 149

 

camion 06 09 148

 

camion 06 09 147

 

 

camion 06 09 146

 

 

camion 06 09 145

 

camion 06 09 142

 

camion 06 09 141

 

camion 06 09 14

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Ancienne usine Aillot (Montceau-les-Mines) – Réactualisé”

  1. corso dit :

    Pour compléter leur collection, sur un site de petites annonces en ligne trés connu, il y a un Saurer à vendre en Saône et Loire.

  2. pat71 dit :

    moi je dit bravo visite très enrichissante qui rappel de bons souvenirs parfait continuer et bon courage merci a vous de nous avoir ouvert vos portes , @pat