Autres journaux :


lundi 27 avril 2015 à 07:11

Commémoration du 70ème anniversaire des camps nazis (Montceau-les-Mines)

Mémoire et émotion !



Ce dimanche matin, dès 9h30, au Monument aux Fusillés, se sont réunis les élus, les Portes Drapeaux, les Corps constitués, les Membres des Associations d’Anciens Combattants et de Déportés, les membres d’associations locales et patriotiques, afin de commémorer le 70ème anniversaire de la Libération des « camps de la mort ».

 

Trois cérémonies ont eu lieu :
– Au Monument aux Fusillés,
– Au Monument aux Morts,
– Dans le Salon d’Honneur de l’Hôtel de ville.

 

Au Monument aux Fusillés :
Après que Gilbert Clément eut ouvert la cérémonie, il revint à Gérard Gronfier, Maire Adjoint aux Anciens Combattants de faire lecture du « Message des Déportés » (Ce Message a été rédigé conjointement par : La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (F.N.D.I.R.), La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (F.N.D.I.R.P.), La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (F.M.D.) et L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus (U.N.A.D.I.F.) :

 

 

« En cette période du 7Oème anniversaire de la libération des camps de concentration et d’extermination, de la défaite du nazisme et du retour des déportés, nos pensées vont tout d’abord à tous ceux qui ne sont pas rentrés, victimes de la barbarie des oppresseurs nazis.

 

 

Nous voulons aussi rappeler la longue incertitude et l’anxiété des familles guettant le retour des survivants, notamment au Lutetia, la joie des retrouvailles pour les uns et la détresse devant l’anéantissement terrible de l’espoir pour les autres.
Le retour des déportés que nous commémorons aujourd’hui a symbolisé la défaite de la déshumanisation pratiquée systématiquement par les nazis et le triomphe de la liberté et des valeurs fondatrices de la civilisation.
Les déportés rappellent, pour les avoir vécus, à quels désastres conduisent la violence, le mépris de la dignité humaine, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

 

 

Au lendemain des évènements tragiques qui ont durablement ébranlé la conscience collective au mois de janvier dernier et réveillé nos sentiments patriotiques, nous voulons dire notre attachement à la République et à l’unité nationale.
L’oubli, la banalisation de l’horreur et de la violence, l’instrumentalisation de la peur et le rejet de l’autre sont les dangers réels qui menacent nos sociétés.

 

 

Cette Journée du Souvenir revêtira tout son sens si elle ne se limite pas à la mémoire du passé mais si elle s’inscrit aussi dans le présent et l’avenir. Il appartient aux nouvelles générations d’honorer l’action et les sacrifices des déportés en agissant pour que le respect de la dignité humaine, la solidarité et la liberté triomphent à nouveau dans un monde plus juste et plus pacifique.

 

 

L’Harmonie des Amis réunis entama le « Chant des Marais » et 2 gerbes furent déposées au Monument par Gérard Gronfier pour la Ville et par Marinette Visentin, épouse de déporté pour l’UNADIF. La sonnerie aux morts précéda la Marseillaise et l’assistance se rendit en cortège au Monument aux Morts.

 

 

Au Monument aux Morts :
Après le « Chant des Marais », 4 gerbes furent déposées au pied du Monument par Marie Claude Jarrot pour la Municipalité, par Albin Rischlyk pour la FNDIRP, par Eric Dubreuil pour le Conseil Départemental et par le Sénateur Jean Paul Emorine.
Après la sonnerie aux Morts et la Marseillaise, les Personnalités et les Corps Constitués saluèrent les Drapeaux.

 

 

A l’Hôtel de Ville :
Un discours « poignant » de Marie Claude Jarrot, très émue, elle ne put, la gorge nouée, retenir quelques larmes. Elle avait à ses côtés une forte délégation de son Conseil Municipal ainsi que Marinette Visentin, épouse de déporté et Albin Rischlyk, déporté dont nous avons, sur ce site relaté le parcours dans les camps de la mort.

 

Elle parla longuement en faisant lecture de documents d’un dossier historique, des atrocités subies par les déportés dans les camps de concentration nazis, camps aux tristes noms de Mauthausen, Terezin, Bergen-Belsen, Orianenburg, Flossenbürg, Dachau, Sachsenhausen, Buchenwald, Ohrdruf, Neueugamme, Ravensbrück,Auschwitz-Birkenau, Lublin Majdanek, Natzweiler-Struthof (seul camp sur le sol français)……. Elle évoqua l’Horreur de la vie de ces prisonniers, elle évoqua l’envoi à la mort délibérément volontaire de milliers et de milliers de personnes qui n’avaient commis que la « faute d’exister ».

 

Elle a martelé « qu’il fallait construire son savoir du passé pour mieux vivre l’avenir et le mieux vivre ensemble ».

 

Cette émouvante matinée s’est terminée par le verre de l’Amitié.

 

 

Jean Michel Lendel

 

 

commemo 27041517

 

 

commemo 2704152

 

 

commemo 2704153

 

 

commemo 2704154

 

 

 

commemo 2704156

 

 

commemo 2704157

 

 

commemo 2704158

 

 

commemo 2704159

 

 

commemo 27041510

 

 

commemo 27041511

 

 

commemo 27041512

 

 

commemo 27041513

 

 

commemo 27041514

 

 

commemo 27041515

 

 

commemo 27041516

 

 

commemo 27041518

 

 

commemo 27041519

 

 

commemo 27041520

 

 

commemo 27041521

 

 

commemo 27041522

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Commémoration du 70ème anniversaire des camps nazis (Montceau-les-Mines)”