Autres journaux :


samedi 13 juin 2015 à 07:23

« Atelier du Coin » (Bassin minier)

Présentation du livret « 7 milieux et 77 espèces, témoins de la biodiversité »



Quand insertion rime avec éducation, quand art rime avec histoire, quand information rime avec préservation, quand savoir rime avec territoire.

650-670, époque de réalisation du plus ancien xylographe en chine, (En Europe, le plus ancien exemple conservé de bois gravé pour la xylographie est le Bois Protat daté de 1370-1380 et originaire de Bourgogne.), 1040, invention des caractères mobile en terre cuite par Bi Sheng et de là début de la typographie.

 

 

1234, Choe Yun-ui invente les caractères mobiles en métal et du même coup améliore les capacités de l’édition (Le livre imprimé le plus ancien date de 1377. Il s’agit du Jikji Simkyong conservé à la Bibliothèque nationale de France), 1450 Johannes Gutenberg crée un ensemble de techniques conjointes : caractères mobiles en plomb typographique (un alliage composé d’environ 70 % de plomb, 25 % d’antimoine et 5 % d’étain), moule à fondre les caractères, encre grasse, presse typographique à vis, 1796, Aloys Senefelder invente en Allemagne la lithographie, 1900, année au cours de laquelle la linogravure apparaît.

 

 

 

Bien sur une telle énumération chronologique a pour but d’illustrer les techniques et les méthodes employées par les artistes d’Arc en ciel de l’atelier du coin. Car ce sont des artistes, des artisans du geste qui ont pendant un an et demi œuvré pour réaliser un document de très haute qualité qui est présenté ce soir du 11 juin 2015.

 

 

 

De quoi s’agit-il ? D’un projet éducatif lancé au cours de l’année scolaire 2010/2011 dans les écoles primaires des 19 communes de la CUCM de l’époque.

 

 

Mais laissons Marion Durand nous présenter le dossier. Cette jeune femme sérieuse, précise et méticuleuse est Chargée de mission solidarité internationale à la communauté urbaine du Creusot-Montceau. Nous la trouvons déjà derrière l’excellent ouvrage « Cuisine d’ici et là-bas » édité, aussi, par l’Atelier du Coin.

 

 

 

« À la communauté le porteur du projet, depuis le début, est le maire de Saint Sernin du Bois, Jean-Marc Hippolyte, 2e conseiller délégué, chargé des Milieux naturels, de la biodiversité, des bassins versants. La première année il a été décidé d’identifier les milieux et les espèces du territoire de la CUCM. L’ensemble des classes de CM1 er CM2 ont été concernées. Chacune des communes de la communauté urbaine avait alors été associée à un groupe de 4 espèces animales ou végétales autochtones. 15 classes du territoire se sont associées à cette opération : elles ont chacune travaillé sur les 4 espèces sélectionnées et ont réalisé des sorties avec des accompagnateurs naturalistes. Quatre fiches ont été produites à l’issue de ce travail et les productions ont été regroupées à l’occasion d’une rencontre-exposition à L’arc au Creusot, le 7 juin 2011.

 

 

 

Le cycle suivant (2011/2012) s’intéresse à l’arbre et des milieux arborés, arbres et arbustes déjà retenus parmi les 77 espèces, mais d’autres aussi : arbres des 7 milieux.

 

 

 

La troisième année (2012/2013) a permis à la communauté urbaine de travailler sur la mise en forme de ces informations pour les intégrer dans un document à la fois pratique, ludique et esthétique, destiné aux classes de primaires du territoire.

 

 

Ce travail s’est fait au travers de sorties avec un botaniste et de travaux en classe avec les enseignants. Des dessins ont été réalisés par les enfants ainsi que des photographies. Au cours de ces travaux menés par les enfants 7 milieux ont été identifiés, (forêts, landes et friches, bocage, zones humides, rivières, étangs, villes), cela a donné 7 chapitres, et 77 espèces. Le titre de l’ouvrage est donc « 7 milieux et 77 espèces, témoins de la biodiversité ».

 

 

Après ce long travail de conception, rédaction, mise en forme L’Atelier du coin, à Montceau, a alors été sollicité pour travailler à la réalisation de ce livret, avec les objectifs suivants :

 

– exploiter l’ensemble des éléments, productions et supports collectés à l’occasion des deux éditions du projet 7-77,
– restituer l’ensemble sous une forme pédagogique et pratique en :
o valorisant les illustrations produites et les messages forts,
o restituant l’approche « 7 milieux/77 espèces »,
o présentant de façon accessible la biodiversité du territoire,
o sensibilisant aux messages principaux de connaissance, de curiosité pour le vivant, de respect dans les actes quotidiens en lien avec les menaces qui pèsent sur la biodiversité et le patrimoine naturel,
o introduisant des travaux ou approches complémentaires sur la façon dont chacun peut agir et s’impliquer dans la préservation de la biodiversité.

 

 

 

Ce livret sera distribué dans les écoles du territoire à la rentrée 2015.

 

 

Nous n’avons pas fait d’ajouts aux données, informations et documents fournis par les enfants. Nous n’avons fait que vérifier sérieusement tous les éléments et rédiger les textes.

 

 

Les enfants ont aussi travaillé sur l’énergie et le climat. Il y a là une réserve de documents pour un futur document ou une future exposition. »

C’est un long investissement pour cette jeune femme qui visiblement s’investit beaucoup dans ce qu’elle fait.

 

 

 

L’atelier du jour est donc le prestataire de service choisi une nouvelle fois. Et c’est l’association Arc en ciel qui en a fait un chantier d’insertion spécifique. Son Président Bernard GUEIDAN, sa vice-Présidente Germaine Foucherot sont là pour accueillir le public. Le Président rappelle que l’Atelier du Coin est un atelier chantier d’insertion de l’association Arc en Ciel qui pratique de manière professionnelle et pédagogique la gravure sur bois, imprimerie artisanale, menuiserie et céramique. Que la structure à l’habitude de travailler avec la CCUM. Que l’insertion vécue ici permet l’édition de documents tels que les « contes givrés », « gravures sur la lune », « Tissons nos imaginaires, Tous créateurs !, d’un tapis volant inspiré des Mille et Une Nuits ». Les actions menées sont aussi importantes comme la fabrication de « livres libres » ou l’atelier gravure.

 

Il présente Thomas Héritier l’encadrant responsable de ce projet. Ce jeune homme réservé, modeste et efficace explique l’ensemble de l’aventure et des ateliers mis en ligne pour réaliser ce très beau document présenté au public.

 

 

 

Sur cette année et demie une trentaine de salariés ont participé à l’édition, l’impression et la conception, la réalisation des maquettes, la mise en page en utilisant uniquement des méthodes anciennes et non pas les techniques modernes. Ici pas de conception assistée par ordinateur, d’infographie, de scanner, d’imprimante. Ce sont la main, l’œil, l’esprit, les outils conceptuels.

 

 

Thomas Héritier est un passionné, un pédagogue, un formateur et cela se sent lorsqu’il explique la linogravure et les difficultés de la gravure en taille d’épargne, la répétitivité de l’impression des 200 fiches multipliées par 7 chapitres multipliés par 3 pressages soit 4200 fois. Il présente la xylographie, la typographie de manière ludique et fait comprendre à l’assemblée l’étendue du travail et des apprentissages effectués par les salariés.

Il plaisante avec le botaniste Patrice Nottenghen (qui a fait l’accompagnement des classes et leur a facilité la découverte) à propos d’un fichier Excel où seuls les noms des espèces figuraient « ça a été un rude apprentissage du travail de recherche sur l’image, qui nous a ensuite aidé pour réaliser les illustrations »

 

 

La couverture a été réalisée en Xylogravure.

 

 

« Nous étions animés par une farouche volonté de valoriser le travail des enfants et des enseignants tout en valorisant aussi le beau travail de nos salariés. Le but est d’éditer un outil pédagogique agréable, que je remets d’ailleurs en mains propres à Monsieur Hippolyte. »

Et de fait il remet deux exemplaires symboliquement à l’élu communautaire pilote et mentor du projet.

 

Ce dernier remercie l’association Arc en ciel, ses membres, ses salariés, ses encadrants et tout particulièrement Thomas Héritier. Il rappelle que derrière tout ça il y a la volonté de l’Education Nationale, et s’adressant à Mme Brigitte Frantz de l’inspection de l’éducation nationale, « je forme des vœux pour que l’EN se saisisse de cet excellent document et le promeuve. ». Il salue aussi l’implication des enseignants et « remercie tout le monde pour le travail accompli et pour la qualité de cet ouvrage car il est très important de connaître et sauvegarder la biodiversité. »

 

 

 

Bernard GUEIDAN reprend la parole pour rappeler que le travail effectué à l’atelier du coin est très noble et pour remercier les salariés qui se sont vraiment impliqués pour réaliser ce très bel ouvrage. Il voit un message subliminal dans le discours du représentant de la CCUM comme une volonté de poursuivre la collaboration avec l’atelier du coin.

 

 

 

Mme Brigitte Frantz exprime sa satisfaction devant la qualité du travail fourni par tous et s’étonne de l’excellence de la réalisation « la pédagogie, le partage, la citoyenneté et l’art visuel, on est en plein dedans. Je suis ébahie de la qualité du travail très intéressant en amont au niveau des enfants et des enseignants, en aval des services de la communauté et surtout de l’atelier du coin. Bien sur que l’on va le promouvoir et le diffuser. Ce livret véhicule des valeurs très fortes, il va rendre les enfants curieux. Je tire de mon expérience en maternelle la certitude de la méconnaissance des enfants pour le milieu naturel qui les entoure, les trois quarts de mes élèves n’étaient jamais allés au lac de Torcy.

 

 

Ce document sera adressé à chacune des écoles primaires où il connaîtra différentes utilisations soit en servant de support à des ateliers avec sortie ensuite, soit à des sorties avec vérification des informations in situ, et puis on peut toujours attendre des suites et des prolongations »

 

 

Mme Frizot, Vice-Présidente à l’éducation du Conseil Départementale et Maire Adjointe à l’éducation, représente la Ville de Montceau. Elle se partage entre la Médiathèque d’où elle arrive et les Ateliers du jour où elle doit repartir rapidement. Trois réunions dans le même créneau horaire. Mais elle apprécie à sa juste valeur l’implication de tous, le résultat superbe obtenu. Pour elle la formation reste l’outil privilégié pour permettre l’évolution et les parcours professionnels et personnels.

 

 

Un superbe vin d’honneur clôt la cérémonie et ouvre le temps des conversations amicales. Pour le Fun c’est Thomas Héritier qui a été intronisé coupeur de fromage pour le buffet copieux et varié.

 

 

Mais si le buffet attire, les présents ont du mal à se détacher de la table où le livret effeuillé et ses éléments d’impressions sont exposés.

Bon boulot, et comme dit Jean-Luc Petitrenaud : bravo les artistes !

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

atelier ccm 1306152

 

 

atelier ccm 1306153

 

atelier ccm 1306154

 

 

atelier ccm 1306155

 

 

atelier ccm 1306156

 

 

atelier ccm 1306157

 

 

atelier ccm 1306158

 

 

atelier ccm 1306159

 

 

atelier ccm 13061510

 

 

atelier ccm 13061511

 

 

atelier ccm 13061512

 

 

atelier ccm 13061513

 

 

atelier ccm 13061514

 

 

atelier ccm 13061515

 

 

atelier ccm 13061516

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer