Autres journaux :



dimanche 20 septembre 2015 à 07:32

La Physiophile aux ADJ

Cailloux, fossiles et paléontologie



3 Vitrines perdues au fond de la grande halle des ADJ. Ce sont les braises du Phoenix Physiophile qui couvent en attendant la renaissance du musée des sociétés.

 

 

Tout habitant du bassin minier se rappelle de ce musée, situé au rez de chaussée de l’ancienne maison des sociétés, qui a migré au fil des années entre maison des écoles, musée de la mine, et donc maintenant grand halle des ADJ.

 

 

En fait ces pérégrinations symbolisent l’histoire des minéraux et fossiles occupant 17 vitrines dont seulement (malheureusement) 3 sont exposées.

 

 

Il y a 300 millions d’années nous étions à l’équateur (et aujourd’hui nous-nous plaignons du réchauffement climatique) puis les continents ont quittés la Pangée pour migrer où ils se trouvent actuellement. Ceci explique la présence de fossiles de fougères arbustives et autres plantes équatoriales entre les veines de charbon dans les anciennes découvertes de Sanvignes.

 

La région, il y a 300 millions d’années était montagneuse, couverte de forêts équatoriales denses et luxuriantes. Sur une période assez longue il y a eu un effondrement et c’est ce qui a conduit à la création de rivières, de vasières dans lesquelles la fossilisation a eu lieu. Et c’est ainsi que 300 millions d’années plus tard des habitants du bassin minier retrouvent des inclusions de végétaux ou minéraux dans des couches intercalaires des anciennes découvertes.

 

 

Les visiteurs, et il faut souhaiter qu’ils soient nombreux, au cours de ces deux jours, pourront ainsi aborder l’histoire, la géologie, la minéralogie, la paléontologie et discuter du musée ou futur musée Physiophile ou de sa future renaissance. Car Jean Jacques Bonnot, le Secrétaire général de La Physiophile, qui nous fait l’honneur de la visite commentée, il y croit dur comme fer que le musée va renaître, il l’appelle de ses vœux.

 

 

Mais si l’exposition est intéressante et s’intègre bien dans les journées du patrimoine, la Physiophile ce n’est pas que cela, c’est beaucoup plus. C’est une association culturelle ouverte à tous ceux qui s’intéressent aux sciences naturelles et aux sciences humaines (botanique, champignons, géologie, zoologie, histoire locale, archéologie, patrimoine, histoire sociale, architecture, art roman, etc…) dont une des missions est la vulgarisation de ces sciences.

 

 

Pour un certain temps, mais pas forcément un temps certain, les 3 vitrines vont rester à demeure dans la grande halle, peut être rejointe par d’autres. Le plan des houillères sur verre, appartenant à la ville de Montceau et se trouvant actuellement au musée de la mine devrait revenir là.

 

 

Même si les « cailloux » ne vous intéressent qu’à moitié c’est quand même bien d’aller visiter cette expo.

 

 

Gilles Desnoix

 

 


expo gilles 2009153

 

 

expo gilles 2009154

 

 

expo gilles 2009155

 

 

expo gilles 2009156

 

 

expo gilles 2009157

 

 

expo gilles 2009158

 

 

expo gilles 2009159

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer