Autres journaux :



dimanche 8 novembre 2015 à 06:51

Je dors donc je suis aux ADJ

Ils ne se sont pas endormis sur leurs lauriers depuis un an



 

 

Les villes de Montceau les mines (centre social, CCAS, service jeunesse, la médiathèque, les ADJ), Saint Vallier (Centre social) et Blanzy (Centre social, la plateforme faille), le Conseil Départemental, la Caf, la sauvegarde 71, Bébés Plaisirs, le Ram intercommunal, l’AIAD, les services santé et d’action sociale de l’Education nationale, le REAAP, Kiwanis sont derrière cette journée « je dors, donc je suis ».

 

C’est Myriam Lapandry de la CAF qui ouvre le bal en souhaitant la bienvenue aux présents, aux élus qui ont soutenu ce projet depuis un an. Elle rappelle que cette journée s’inscrit dans la philosophie du REAAP (Réseau d’écoute, d’appui d’accompagnement des parents).

 

A rappeler que Le REAAP est animé par le Conseil général de Saône-et-Loire, mais est aussi piloté par la Caisse d’allocations familiales et la Direction départementale de la cohésion sociale.

 

 

Elle souligne que depuis un an la mise en synergie de tous les membres du réseau a permis de développer des collaborations nouvelles et la création d’animations spécifiques pour cette journée. L’objectif est de proposer un espace ludique et artistique de réflexion, d’information et d’échanges autour de la thématique sur le sommeil et des rythmes de vie des familles.

 

 

Le Programme est alléchant. « Je dors donc je suis » (et non comme des endormis l’on dit « je dors donc j’essuie ») propose pleins d’ateliers et d’animations. La journée va être dense dans tous ses ateliers. Dans la salle de danse des ADJ des petites mains industrieuses ont créé un dais royal digne des mille et une nuits juste à côté d’un petit salon douillet que certains élus ont testé. Ce sont les ateliers Danse et relaxation animés par la ville de Saint Vallier.

 

Juste à côté « bébés plaisirs » organise des massages pour Bébés. Ils ont de la chance.

 

Dans tous les ADJ et la médiathèque il y a de quoi faire pour les enfants les pré-ados et ados, les familles. Tout le monde est l’arme au pied pour que chacun prenne le sien tout en apprenant à mieux vivre sa vie et surtout son sommeil.

 

 

Mme Frizot, après avoir salué ses collègues élus et l’assemblée, rappelle le soutien financier et logistique du Département et que « ce thème est très important et c’est un sujet sur lequel il fallait absolument intervenir. Cette initiative est plus qu’intéressante. »

 

Elle fait part de son expérience personnelle dans ce domaine concernant ses enfants et petits-enfants.

 

 

Mme le Maire Marie Claude Jarrot se dit heureuse de participer à cette action qui était urgente et très intéressante. « Dormir permet de se reconstituer, d’y voir plus clair. Mais il faut apprendre à dormir. En classe j’ai maintenant devant moi des jeunes de 20 ans qui se sont couchés tard car ils sont, jusqu’au bout de la nuit, sur les réseaux sociaux et les jeux en ligne. C’est très embêtant car ne pas dormir est dangereux. Il ne faut pas s’étonner qu’ensuite devenus adultes ils soient confrontés au burn-out ; Nous avons été mal inspirés et sans doute mal conseillés lorsqu’en qualité de parents nous avons envoyé nos enfants au lit pour les punir, au lieu de les envoyer au coin Le sommeil n’est pas une punition. Tous mes remerciements à Blanzy et à Saint Vallier qui avec Montceau forment un territoire de solidarité et de sante. Même si ce n’est pas facile d’intéresser des ados je souhaite qu’il y ait beaucoup de public et je redis que la municipalité de Montceau est toujours prête à soutenir ce genre d’initiative. »

 

 

Elle invite ensuite les présents à un copieux petit déjeuner

 

Daniel Meunier rappelle que la commune de Saint Vallier apporte une participation humaine par la mise à disposition de personnel du Centre Social et soutien toujours les actions du REAAP. Que sa Ville est toujours présente dans ce type d’action.

Mme Lemoine, Adjointe à Blanzy dit que sa ville est toujours preneuse de ce type d’actions dans différentes thématiques. Le sommeil est un sujet transversal qui s’inscrit dans une politique très forte de la famille. D’ailleurs Blanzy a depuis longtemps le label Petite enfance et conduit une politique novatrice dans ce domaine.

 

 

Les activités démarrent, il est 10h00. Dans l’atelier informatique de la Médiathèque Manon Thibaudin attend le public qui commence à monter pour leur passer un diaporama et les faire jouer à des jeux éducatifs sur le sommeil. Son public va des 4/13 ans aux parents.

 

 

Tout le monde est sur le pont aux ADJ, les familles commencent à arriver. La ruche va bientôt bruire dans tous ses rayons. Les personnes impliquées, les acteurs de tous les partenaires vont donner et beaucoup donner aujourd’hui, cela se voit, cela se sent.

 

 

Heureux habitants du bassin minier qui peuvent profiter des efforts des autres pour faire un petit somme ou apprendre à mieux en profiter.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

sommeil 08111512

 

 

sommeil 0811152

 

 

sommeil 0811153

 

 

sommeil 0811154

 

sommeil 0811155

 

 

sommeil 0811156

 

sommeil 0811157

 

 

sommeil 0811158

 

sommeil 0811159

 

 

sommeil 08111510

 

sommeil 08111511

 

sommeil 08111513

 

sommeil 08111514

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer