Autres journaux :


mardi 8 mars 2016 à 20:20

Conseil municipal de Montceau…

... Education et enfance !



 

 

Le rapporteur, en l’occurence Marie-Thérèse Fizot, a beaucoup insisté sur la nécessaire réorganisation du patrimoine scolaire de la ville !

 

Une proposition adoptée à l’unanimité !

 

 

 

Mais elle a, avant tout, rappelé les mesures de sécurité dans les établissements scolaires, liées à la menace terroriste qui reste à un niveau élevé sur l’ensemble du territoire national. Une situation qui a amené le conseil à prendre des décisions très importanteset notamment d’interdire le stationnement aux abords des établissements excepté ceux transportant des personnes à mobilité réduite 

 

Offre scolaire à Montceau :  

 

une nécessaire réorganisation du patrimoine

 

 

Par courrier en date du 18 janvier 2016, M. l’Inspecteur d’académie informait la ville que pour la rentrée 2016, l’observation des éléments prévisionnels de chaque école l’amenait à envisager d’une part un retrait d’emploi à l’école maternelle Clara Schumann et un à l’école élémentaire Anatole France, d’autre part une attribution d’emploi à l’école élémentaire Jacques Prévert. Il mettait également une alerte sur les effectifs en baisse de l’école Antoine Bourdelle.

 

 

Au regard de ces avis, force est de constater que, comme un grand nombre de communes, Montceau se caractérise par une érosion de ses effectifs scolaires depuis plusieurs années. Assez logiquement, cette évolution a un impact sur la fréquentation des établissements du 1er degré. L’offre actuelle est très importante et nécessite une refonte significative du patrimoine scolaire composé de 18 écoles.

 

 

Aujourd’hui, le questionnement se fait à différents niveaux.

 

D’un point de vue économique car le fonctionnement de petites structures implique des coûts importants que les collectivités ne peuvent éviter d’aborder :

 

 

Le besoin de services périscolaires (accueil matin, accueil soir, restauration et pause méridienne),

 

 

De nouveaux équipements (salle informatique, salles de musique, BCD…) constituent des exigences des familles en même temps que des enseignants qui questionnent la rationalité budgétaire et l’égalité de traitement des citoyens.

 

 

L’évolution de la construction des écoles est également incontournable. Elle renvoie à une exigence de qualité à laquelle nombre d’établissements, bâtis à une époque antérieure, sont incapables de répondre.

 

 

Par ailleurs, les nouvelles contraintes environnementales (bâtiments HQE, etc) et la volonté de développer l’accessibilité aux publics porteurs de handicap constituent une indication de réhabilitation, voire de reconstruction de l’existant.

 

 

Enfin, un nouveau projet d’école repensé à l’échelle d’un territoire plus large peut constituer une solution constructive et motivante à l’évitement scolaire, minimisant ainsi les phénomènes de ghettoïsation générateurs d’échecs.

 

Concentrer la politique éducative sur moins d’établissements peut permettre à la Ville de dégager davantage de financement pour chaque école afin de développer un projet éducatif global plus ambitieux.

 

Pour cette élue  « Ce n’est pas moins d’écoles mais mieux l’école ».

 

 

Ewpliquant qu’au final, les enfants seront gagnants avec des conditions de scolarité et des activités périscolaires mieux gérées et plus adaptées.

 

 

Afin d’éviter des fermetures de classes risquant d’entraîner, à court terme, des fermetures d’écoles, il apparaît essentiel d’engager une réflexion sur la réorganisation globale de l’offre scolaire sur la cité.

 

 

Présentation du pôle Enfance-Parentalité

 

La municipalité  a placé la famille et l’enfant au cœur de son action politique et a donc opté pour le soutien à la parentalité, parce qu’il favorise le développement social, économique et culturel, est un objectif prioritaire de la politique municipale.

 

 

De même, une étude effectuée par le Département, fin 2014, a mis en avant le fait que la fonction de parents devenait de plus en plus compliquée sur notre territoire du fait de la dégradation des situations familiales et de l’émergence de situations nouvelles (violence, dangers liés à internet,…). Il est donc primordial pour les pouvoirs publics de développer des actions de soutien aux parents.

 

 

C’est pourquoi, il est proposé de réorganiser l’action municipale en créant le pôle Enfance-Parentalité.

 

 

Ce pôle regroupera trois services :

 

la Petite Enfance,

 

l’Enfance,

 

la Maison de la parentalité.

 

 

Après avis du Comité Technique en date du 4 février 2016, il est présenté au Conseil Municipal le projet de service de ce pôle.

 

 

Ce projet de service s’est également basé sur le diagnostic réalisé pour le centre social Le Trait d’Union. Ces deux structures sont amenées à travailler en transversalité sur des actions envers les familles montcelliennes.

 

 

Il est précisé aux membres de l’assemblée délibérante que le personnel affecté au pôle Enfance-Parentalité fait l’objet de recrutements internes sauf pour le remplacement de l’infirmière puéricultrice faisant l’objet d’un recrutement ouvert (départ à la retraite de l’agent en fonction).

 


 

 

mp 08 03 16

 

 

Les caractéristiques fonctionnelles du pôle 

 

 

Le Pôle Enfance-Parentalité serait donc un lieu d’accueil, d’informations, de ressources, d’animations, de convivialité ouvert à tous.

 

 

Les locaux et espaces extérieurs

 

Les locaux sont situés rue de Strasbourg à Montceau, sur le quartier de Bellevue (lieu proche des quartiers du Plessis et du centre ville), ce sont  :

 

 

• un espace accueil

 

• deux salles aménagées destinées aux activités, rencontres, groupes de parole, conférences (1 grande et 1 petite)

 

• un espace administratif à l’étage pour les renseignements, les inscriptions pour l’enfance et la petite enfance

 

• une salle de confidentialité

 

• un espace cuisine

 

• des sanitaires adaptés enfants et adultes

 

• un abri poussettes

 

• une cour à aménager

 

• un parking

 

Les horaires d’ouverture

 

 

Les horaires d’ouverture prévus du pôle sont de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 18h 00 (tous les jours, 17h le vendredi).

 

Les horaires d’ouverture de la maison de la parentalité seront définis avec les partenaires, nous prévoyons une ouverture en journée continue (un jour par semaine), un samedi matin (environ une fois par mois) et en évènementiel au moins une fois par trimestre (en soirée ou le samedi en journée).

 

 

Les services « ville de Montceau » représentés

 

 

Les services présents seraient la Maison de la parentalité, les services administratifs de l’enfance et de la petite enfance en lien avec les structures accueillantes, le Relais Assistants Maternels intercommunal (RAM « La Coccinelle ») avec ses permanences administratives et ses animations, une permanence de l’éducatrice référente « des enfants différents ».

 

 

Les partenaires 

 

 

Le Lieu d’accueil Enfants-Parents (LAEP) « Papillon Vole » avec ses permanences.

 

Différents partenaires extérieurs spécialisés dans l’écoute et l’accompagnement des parents : PMI, CAF, assistants sociaux, médiateurs….

 

Il s’agit de définir des projets dans la durée par le biais de conventions annuelles ou pluriannuelles associant les divers partenaires.

 

Une première réunion de concertation est prévue le 08 mars 2016.

 

 

Le personnel prévisionnel du pôle

 

 

Du personnel formé à la demande du service public et s’engageant à respecter la confidentialité.

1 directeur de pôle, 1 responsable du service enfance, 1 responsable de la petite enfance (situé sur 1 multi-accueil avec tous les agents associés), 3 agents administratifs (petite enfance et enfance), 1 responsable de la maison des parents, 1 agent d’animation et/ou d’accueil, 1 agent d’accueil, 1 agent d’entretien

 

 

Le public

 

 

Tous les parents, futurs parents, grands parents, familles accompagnés de leurs enfants.

 

Les budgets prévisionnels de la Maison des parents 

 

 

Des financements sont recherchés auprès du département et de la CAF pour la partie maison des parents, identifiée au sein du pôle Enfance-Parentalité.

 

 

Le budget de fonctionnement

 

 

Environ 150 000 € prévus pour la part «  Maison de la parentalité » dans le pôle.

 

 

Le budget d’investissement

 

 

• Environ 10 000 euros de mobilier et d’aménagement de l’espace, dont 4/5ème pour la maison de parentalité.

 

 

• Environ 3500 euros d’aménagement en sanitaires, 25 000 euros pour l’aménagement d’une cour et d’un abri- poussettes, 25 000 euros de travaux d’accessibilité générale (4/5ème pour la maison de la parentalité).

 

Des travaux sont également prévus sur les prochains exercices : ascenseur, …

 

Un projet adopté par voix contre ….

 

 


mp 08 03 161 mp 08 03 162

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer