Autres journaux :



jeudi 9 juin 2016 à 11:31

5ème printemps du handicap, Pouilloux vu d’en haut

3 oiseaux bleus dans le ciel du bassin minier



 

Aujourd’hui nous sommes habitants de « l’astéroïde B 612 ». Vous savez là où vit le petit Prince. Si… le gamin avec son foulard, le pénible qui veut absolument qu’on lui dessine un mouton. Enfin… le pénible… faut voir, le petit Prince et l’aviateur ne vivent pas dans le même monde et n’ont pas les mêmes codes. Eh bien, mesdames et messieurs, mesdemoiselles et jeunes gens à Pouilloux, à l’aérodrome, nous sommes sur « l’astéroïde B 612 », le petit prince et l’aviateur vivent enfin dans le même monde et ont les mêmes codes.

 

 

Et les sourires… ah les sourires, les rires même pour certains et certaines… Tout le monde est touché, profondément touché de la joie simple, du bonheur à fleur de peau des « invités » qui vont s’envoler dans les airs.

 

 

3 Oiseaux bleus s’envolent régulièrement pour faire tutoyer les nuages à deux Enfants différents ou deux ressortissants du foyer Bourgogne ou de l’IME de Saint Vallier. Il y a toujours un accompagnateur ou accompagnatrice avec eux et le pilote… à l’aéroclub on m’a assuré que c’est mieux lorsqu’il y a un pilote dans l’avion.

Sous le hangar « Président R de Barbentane » il fait chaud du fait de la météo mais aussi du fait des humains, de l’empathie et du partage. Nous sommes ce mercredi 8 juin 2016 après midi dans la poursuite du printemps du Handicap.

 

 

L’Association « les Gestes de l’Espoir de David » et l’aéroclub du bassin minier (ACBM) ont sorti leur cœur gros comme ça, en partenariat avec le pôle santé de la ville de Montceau, l’atelier du coin (toujours là pour faire briller l’arc en ciel), la fédération de cardiologie (ce sont des gens à avoir près de soi lorsqu’on a le cœur gros comme ça ou sr la main).

 

Le programme est alléchant : petit cours sur l’aviation, les avions, etc. bon…ensuite baptême de l’air…ouais, chic…goûté, et en prime une photo…

 

 

C’est une excellente et riche initiative qui ne peut qu’emporter les suffrages… et qui disons-le tout net les a emportés haut la main.

 

 

Les éducateurs, éducatrices ont drivé leur petit monde ici. Carine Taillebois inaugure là un nouvel atelier sensoriel suspendu entre ciel et terre.

 

Dans l’assemblée, de la part des membres de l’aéroclub qui se dévouent pour cet après-midi de gala il n’y a qu’un seul type de remarque concernant éducateurs et éducatrices « je leur tire mon chapeau, ils sont dévoués, d’une patience exemplaire, c’est beau ce qu’ils font ». C’est en substance les éloges entendus.

 

 

Parmi les futurs baptisés de l’air (drôle d’expression) il y a notre champion d’hier qui a porté haut et fort le trophée interfoyers de golf.

 

 

Il n’y a pas Dédé et son sifflet pour me rappeler à l’ordre alors que je me ballade sur la piste à contre sens et sans ma jaquette fluo jaune… heureusement quelqu’un de sensé m’a interpelé pour que je cesse de contrevenir ainsi honteusement au règlement.

 

 

Si certains sont un peu angoissés avant de monter dans l’appareil, tous reviennent heureux, enchantés. Certains auraient bien voulu que cela dure plus longtemps.
Mais ils sont 70 impatients à devoir s’envoler par fournée de 6, et comme la rotation est d’un quart d’heure, on ne peut pas être en l’air plus longtemps.

 

 

Et puis les autorités de l’aéroclub sont inquiètes, l’orage semble tourner dans le lointain… En fait on n’en verra même pas la queue, donc tout c’est admirablement bien passé.

 

 

Les passagers sont heureux, les accompagnants, les familles, les bénévoles sont heureux également. Ah oui, les bénévoles dans toutes les tâches administratives, logistiques, casse-croute, photographie, pilotage (important ces trois-là), mécanique, talkie-walkie et que sais-je encore… je suis sûr d’en oublier qu’ils me pardonnent, les bénévoles donc, œuvrent avec implication, application, attention pour que ce soit la fête, qu’elle soit réussie, et surtout, surtout qu’elle soit mémorable.

 

Car c’est là ou soudain la signification du terme « baptême de l’air » apparaît, c’est dans le sens de l’Initiation. Comme l’Accession à la connaissance des premiers éléments d’une science, d’une technique, d’un art. Et cela se vit comme le passage dans un autre monde (le petit prince), dans un autre univers de compréhension (les codes) et donc l’ouverture d’une nouvelle page de la mémoire que nous utilisons pour nos souvenirs (d’où mémorable).

 

Tout ça pour dire : « ben, ils vont en avoir des souvenirs… »

 

 

En résumé des « invités » heureux, des « invitants » heureux, des bénévoles et des accompagnants sans doute un peu sur les genoux mais… heureux.

Ce 5ème printemps du handicap apporte chaque jour son contingent d’instants de partage et de bonheur. Et toujours de belles rencontres… toujours des gens dévoués prêts à donner d’eux même, de leur temps…

 

 

Gilles Desnoix

 

 

vol 09061630

 

 

vol 09061634

 

vol 0906162

 

vol 0906163

 

 

vol 0906164

 

vol 0906165

 

vol 0906166

 

vol 0906167

 

vol 0906168

 

vol 0906169

 

vol 09061610

 

vol 09061611

 

vol 09061612

 

vol 09061613

 

vol 09061614

 

vol 09061615

 

vol 09061616

 

vol 09061617

 

vol 09061618

 

vol 09061619

 

vol 09061620

 

vol 09061621

 

vol 09061622

 

vol 09061623

 

vol 09061624

 

vol 09061625

 

vol 09061626

 

vol 09061627

 

vol 09061628

 



 

vol 09061631

 

vol 09061632

 

vol 09061633

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer