Autres journaux :



jeudi 30 juin 2016 à 07:07

Montceau 21ème siècle…une vision d’avenir

Une réunion de quartier sur l’avenir du centre-ville et Bel Air



 

 Mais, une présentation d’une vision d’avenir selon Mme le Maire, Marie Claude Jarrot et sa majorité, dont nombres d’adjoints siégeaient à ses côtés.

C’est une somme de travail énorme qui a été présentée aux participants de cette réunion de Quartier.

 

Laurent Selvez et Julien Bretin représentaient la gauche rassemblée. L’assemblée comprenait aussi des représentants du Conseil des sages, la Présidente des commerçants, des représentants des associations. En tout une trentaine de personnes. Il en arrive tout au long de la réunion… certains travaillent encore à 19h00.

 

 

 

Les élus ont mené une réflexion sur un projet structurant pour le territoire. Ils se sont appuyés sur les compétences, la technicité et le savoir-faire des services qui les épaulaient aussi ce soir pour cette présentation. Et la présentation laisse entrevoir un énorme travail des services.

 

 

Si en titre nous avons parlé de 21ème siècle c’est que des réflexions antérieures avaient été menées, mais qu’elles n’avaient pas encore abouti et que le projet proposé regarde vers l’avenir et ne semble pas s’inspirer du passé.

 

 

Mme la Maire est très claire en présentant le diaporama sur les 2 écrans de la salle du Conseil. Elle présente la stratégie urbaine de Montceau-les-Mines pour l’avenir de la cité. Et ce dernier se dessine autour de quatre grands axes: pour l’action directe de la ville :

 

1. Améliorer le Cadre de Vie : aménagement du centre-ville, valorisation et intégration du port sur le Canal du Centre, aménagement des Grands Parcs, valorisation du Lac du Plessis
2. Rationnaliser le patrimoine : mutualisation, construction, économies d’énergie
3. Améliorer les services à la population : développement du service proximité, création d’une maison de santé pluridisciplinaire, pôle enfance, parentalité
4. Attractivité / Politique culturelle et évènementielle

 

 

mont 3006162

 

 

Cela reprend le programme de campagne, les travaux et annonces faites en Conseil Municipal au cours des 2 années écoulées.

 

 

Mais en prenant le focus macro cela commence par la volonté de Développer et renouveler les pôles d’urbanisation du territoire.

 

Mme le Maire entreprend d’expliquer à l’auditoire la politique de développement urbanistique que la ville entend mener avec ses partenaires institutionnels, Département, CUCM, Villéo, OPAC, etc…

 

Bien sûr il s’agit là d’une vision de Montceau dans l’avenir, il faudra du temps pour que la réalisation se fasse. Surtout, Mme Jarrot souligne à plusieurs reprises, qu’elle ne prend pas d’engagements qu’elle ne pourrait pas tenir car beaucoup dépendent d’un travail avec d’autres entités que la ville. Mais c’est sa vision de la ville.

 

 

Elle attaque d’abord par deux quartiers : Le Magny et Salengro: Pour elle, sa majorité, ce qui est important c’est d’assurer le développement et le renouvellement urbain de ces quartiers

 

Elle parle de la réhabilitation engagée au Magny par le bailleur Villéo.

 

 

Pour la restructuration de Salengro qui est un quartier de veille de la Politique de la Ville, Mme le Maire explique que les habitants ont eu du mal à s’habituer à la disparition successive des barres détruites. Ils plaident pour plus de commerces. Mme le Maire assure qu’elle réfléchit, ses élus aussi, à des solutions innovantes à trouver sur le sujet.

 

Pour ces deux quartiers, il s’agit d’accompagner le développement et la restructuration des zones d’activités économiques. Mme le Maire aborde le devenir du site de Lucy, évoque le dossier MECATEAM

 

Pour elle il est évident qu’il convient de permettre les synergies avec les autres polarités du territoire et la connexion aux Grands Parcs et promotion des mobilités douces.

 

 

On ne peut parler de développer et renouveler les pôles d’urbanisation du territoire sans ouvrir un chapitre essentiel, celui du Bois du Verne… une ville dans la ville…

 

 

Là aussi il s’agit d’un quartier prioritaire de la Politique de la Ville. –

 

 

Les axes de la politique municipale sont clairs :

 

 

1. Aménager les espaces publics et valoriser les centralités de quartier : aménagement de la place du Marché, création du square du Bois du Verne en lieu et place de l’ancienne Chapelle (très attendu par l’association et les habitants), aménagement d’espaces verts et d’aires de jeux dans la cité OPAC (en cours)

 

2. Gérer de façon raisonnée le patrimoine de la Ville : étude sur la mutualisation des équipements scolaires du BDV

 

3. Promouvoir le développement économique : créer des synergies autour des espaces commerciaux existants au niveau de la Z.A Sainte Elisabeth

 

4. Permettre les synergies avec les autres polarités du territoire : connexion au triptyque Grands Parcs/Port/Plessis via les mobilités douces.

 

 

Ce développement et renouvèlement des pôles d’urbanisation du territoire passe par le renforcement et la spécification des polarités existantes ou latentes concernant les quartiers de Bellevue, du Plessis et du Bois Roulot. Encore une fois nous sommes dans un quartier prioritaire de la Politique de la Ville. Là aussi les politiques à mener sont bien cernées.

 

 

 

1. Amorcer la création d’un quartier dédié aux sports et aux loisirs – Mme le maire rappelle que depuis 2014 sa vision est « Montceau sille sportive et solidaire » et qu’il convient donc de se donner les moyens de cette ambition. Ceci par une étude/Programmation sur la mutualisation des équipements sportifs, par le développement de la base de voile

 

2. Mais cela passe aussi par l’aménagement des espaces publics et la conception d’un projet urbain d’ensemble : requalification de l’entrée du Plessis, aménagement des berges du Plessis, requalification du Bd de Lattre de Tassigny et développement de la zone d’activité

 

3. Et bien sûr : synergie à travailler avec les Grands Parcs et le port via les mobilités douces

 

 

 

Si l’on envisage de renforcer et spécifier les polarités existantes ou latentes, il est impératif de consacrer l’attention nécessaire aux grands parcs.

Car les grands parcs constituent un atout indéniable pour le territoire dans 3 domaines

 

 

1. Social : c’est un Lieu de loisirs, de détente et un espace de rencontre et d’interactions sociales

 

2. Economique : il existe là un fort Potentiel touristique à développer et il convient de ne pas oublier qu’il s’agit d’un formidable héritage du patrimoine minier

 

3. Environnemental : ces deux parcs constituent le poumon vert de la ville (peu de communes ont, attenant au centre-ville, plus de 15% de leur superficie en parc paysagers, très peu de villes…). C’est un lieu de découverte de la faune et de la flore (ferme animalière, verger conservatoire)

 

 

 

Les objectifs fixés sont en liaison avec la globalité du projet : développer l’attractivité des parcs en y diversifiant les usages, et comme pour l’ensemble du territoire assurer les synergies et connexions avec les autres grandes polarités du territoire que sont le port et le lac du Plessis.

On retrouve là toute la cohérence du projet global.

 

 

Et puisqu’il s’agit de la réunion de quartier centre-ville-Bel Air le focus de la présentation de Mme le Maire est mis sur ce quartier.

 

En introduction Mme le Maire insiste sur le fait que ce quartier est un point central de la stratégie urbaine. Il agit comme le moteur et le diffuseur du développement territorial.

 

Tout part de lui et revient vers lui.

 

Une description générale, les équipements, services et lieux de vie sont matérialisés et passés en revue pour expliquer les stratégies municipales retenues. Ensuite Mme le Maire, s’appuyant sur une cartographie des stratégies à mettre en œuvre, prend la centralité comme point départ.

 

D’abord il faut repenser l’organisation des flux de circulation dans l’hyper centre. Cela commence par une étude de plan de circulation, cela continue par la requalification des espaces publics du centre-ville et l’amélioration de la lisibilité des liaisons entre les différentes polarités.

 

Deux autres axes sont à développer :

 

 

1. Epaissir la centralité jusqu’au port et le quartier des Équipages : Affirmer l’attractivité touristique du port (étude en cours), travailler sur les liaisons notamment en matière de mobilités douces.

 

2. Créer des équipements publics et des services à la population :-comme la Maison médicale et l’Espace Jeunesse

Madame le Maire aborde ensuite les travaux en cours…avec le sujet qui fâche de la place de l’église qu’il faudra bien refaire entièrement et qui coûtera 350 K€… Mme insiste sur le fait qu’elle se bat depuis le début pour que la ville ne paie pas deux fois sur ses impôts cet équipement déficient.
Le réaménagement de la place de l’Eglise a pour objectif d’améliorer le fonctionnement de la place et l’affirmer comme une véritable centralité.  Budget : 350 000 €

 

La création de la Maison médicale va permettre le regroupement des praticiens dans un établissement situé en cœur de ville complétant ainsi l’offre avec la CARMI aux équipages.  Budget : 1,5 millions HT d’€ (coût total)

 

Troisième point abordé, la rénovation de la Résidence des Peupliers et des espaces publics environnants  Budget : 1,2 millions d’€ HT (coût estimé).

Puis ensuite on entre dans le vif du sujet avec les voiries, leur récapitulation et leur longueur, leur ancienneté, leur état (aïe), l’implantation des silos enterrés des déchets, le feuilleton des étourneaux et les solutions apportées.

 

Et enfin la discussion peut commencer avec tous les sujets qui sont abordés habituellement dans ces réunions de quartier. Il est bien évident que la multiplication des couches du millefeuille administratif entre les communes, la communauté urbaine, le département et la région ne permet pas d’apporter toujours les réponses immédiates et adéquates à des questionnements pluridisciplinaires.

 

 

Certains dans l’assemblée trouvent dans cet exposé complet un plaidoyer pro domo et s’inquiètent d’un manque d’approfondissement des idées présentées ou d’une absence de chiffrage.

 

Les interrogations et les remarques portent en fait sur le quotidien des habitants et des commerçants. Deux temporalités sont en jeu…Comme dans toute réunion de quartier.

 

Mais au moins tout un chacun peut envisager à son niveau comment sa ville va évoluer et comment il pourra s’y projeter.

 

 

Mme le Maire devance certaines remarques récurrentes comme le stationnement et rappelle que plus de 2000 places de stationnement totalement gratuites se trouvent au centre-ville des deux côtés du canal. Que la rotation sur les places de l’hyper centre a été accélérée par l’institution de la zone bleue, etc.

 

 

Enfin une bonne réunion de quartier…

 

 

Gilles Desnoix

 



mont 3006163

 

 

mont 3006164

 

 

mont 3006165

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer